403 av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis -403)
Aller à : navigation, rechercher

Cette page concerne l'année 403 av. J.-C. du calendrier julien proleptique.

Événements[modifier | modifier le code]

  • Mai : Thrasybule s’empare du Pirée. Critias est tué à la bataille de Munichie où les démocrates sont victorieux. Les Trente doivent se retirer à Éleusis, dont ils ont préalablement massacré la population. Les Dix, à qui ils ont laissé le pouvoir à Athènes, font appel en vain à Sparte[1].
  • Juin : le roi de Sparte Pausanias Ier intervient, et en désaccord avec Lysandre, incite les Athéniens à la réconciliation[1]. La démocratie athénienne est restaurée, et les modérés prennent le pouvoir. Une loi d’amnistie est votée, et les Athéniens qui le souhaitent peuvent émigrer à Éleusis (août-septembre). La procédure législative est modifiée, pour éviter le retour de l’oligarchie.
  • Automne (date probable) : Lysias revient à Athènes et prononce son premier discours Contre Ératosthène qu'il juge responsable de la mort de son frère[2]. Il démarre ensuite sa carrière de logographe.
  • Royaumes combattants (Chine)  : le roi Zhou reconnait la partition de Jin. Outre quelques principautés sans importance, les puissances en lices sont  : Han, Wei et Zhao, récemment constituées au centre par l’éclatement de Jin (Shanxi), Qi (Shandong) et Yan (Hebei) au nord-est, Chu au sud (Hubei) et Qin à l’ouest (Shaanxi)[3]. Le Zizhi Tongjian couvre l'histoire de la Chine à partir de cette date jusqu'en 959. Il est compilée par Sima Guang entre 1065 et 1084[4].
Alphabet grec peint sur un vase attique, Musée national archéologique d'Athènes.
  • Guerre civile à Byzance. Sparte envoie Cléarque qui se conduit en tyran, et les spartiates doivent envoyer un autre stratège pour le chasser par la force[6].
  • Lysandre est accusé par un prêtre de Zeus-Ammon à Siwa d’avoir cherché à le corrompre. Il est acquitté lors de son procès à Sparte, mais politiquement affaibli[7].
  • À Athènes, Thrasybule tente de faire accorder la citoyenneté aux métèques qui ont combattu contre les Trente. Archinos lui intente une action pour illégalité et obtient gain de cause[8].
  • Loi d'Aristophon d'Azénia : la loi de Périclès de 451 av. J.-C. réservant la citoyenneté aux enfants nés de deux parents athéniens est remise en vigueur[9]. Plus tard (avant 340 av. J.-C.), les mariages mixtes seront interdits.
  • Décret d’Archinos : les Athéniens abandonnent l’alphabet attique pour leurs inscriptions officielles au profit de l’alphabet ionien, qui s'écrit de gauche à droite. Le modèle ionien s'impose dans tout le monde grec[10].

Décès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Diodore de Sicile, Peter Morris Green, The Persian Wars to the Fall of Athens : Books 11-14.34 (480-401 BCE), University of Texas Press, (ISBN 9780292779082, présentation en ligne)
  2. Charles Darwin Adams, Lysias : Selected Speeches XII, XVI, XIX, XXII, XXIV, XXV, XXXII, XXXIV, vol. 3, University of Oklahoma Press, (ISBN 9780806113968, présentation en ligne)
  3. Michael Dillon, China : A Historical and Cultural Dictionary, Routledge, (ISBN 9780700704392, présentation en ligne)
  4. Yixuan, Thomas Yūhō Kirchner, The Record of Linji, University of Hawaii Press, (ISBN 9780824833190, présentation en ligne)
  5. John Drinkwater, Timothy Venning, Chronology of the Roman Empire, Continuum International Publishing Group, (ISBN 9781441154781, présentation en ligne)
  6. Robin Waterfield, Xenophon's Retreat : Greece, Persia, And the End of the Golden Age, Harvard University Press, (ISBN 9780674023567, présentation en ligne)
  7. Diodore de Sicile, livre 14
  8. Stéphane Ratti, Antiquité et citoyenneté : actes du colloque international, tenu à Besançon les 3, 4 et 5 novembre 1999, Presses Univ. Franche-Comté, (ISBN 9782846270762, présentation en ligne)
  9. Lucien Lerat, Hélène Walter, Hommages à Lucien Lerat, Presses Univ. Franche-Comté, (ISBN 9782251602943, présentation en ligne)
  10. Jean-Marie Bertrand, De l'écriture à l'oralité : Lectures des Lois de Platon, Publications de la Sorbonne, (ISBN 9782859443726, présentation en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]