Wilhelm Nylander

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Wilhelm Nylander

Description de cette image, également commentée ci-après

1885

Naissance 3 janvier 1822
Décès 29 mars 1899
Paris (France)
Domicile Paris
Nationalité Drapeau de la Finlande Finlande
Champs Botanique
Institutions Muséum national d'histoire naturelle

Wilhelm (William) Nylander est un botaniste et un entomologiste finlandais, né le 3 janvier 1822 à Uleåborg (ou à Helsingfors) et mort le 29 mars 1899 à Paris.

Il est le premier professeur de botanique de l’université d'Helsinki de 1857 à 1863 avant de venir s’installer à Paris où il travaille comme attaché auprès du Muséum national d'histoire naturelle. Nylander est considéré comme l’un des principaux chercheurs sur les lichens de la deuxième moitié du XIXe siècle. Il en décrit 3 000 espèces.

Nylander fait œuvre de pionnier par l’utilisation de réactif chimique pour établir la taxinomie des lichens, notamment en utilisant des teintures d’iode et d’hypochlorite, produits toujours utilisés pour l’étude des lichens. Il est le premier à montrer le lien entre la pollution atmosphérique et la croissance des lichens, montrant que certaines espèces régressaient à l'approche des villes. Il a alors mis en place des bioindicateurs (qu'il appelait « hygiomètres » à l'époque) de la qualité de l'air[1].

Source[modifier | modifier le code]

  • Benoît Dayrat (2003). Les Botanistes et la Flore de France, trois siècles de découvertes. Publications scientifiques du Muséum national d’histoire naturelle : 690 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Chantal Van Haluwyn, Guide des lichens de France : Lichens des arbres, Belin,‎ 28 octobre 2009, 231 p. (ISBN 9782701147000)
Nyl. est l’abréviation botanique officielle de Wilhelm Nylander.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI