Vincent Duclert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vincent Duclert est un historien français né le 26 février 1961[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Agrégé d'histoire, il est actuellement professeur agrégé à l'École des hautes études en sciences sociales. Il a aussi été chargé de conférences à l'ENA. Le 24 avril 2013 il a été nommé à l'Inspection générale de l'Éducation nationale[2]

Il fut, entre 2004 et 2009, le responsable des pages livres du magazine La Recherche.

Vincent Duclert fait partie des spécialistes français de l'affaire Dreyfus. Il a notamment publié une biographie trés complète sur le capitaine Dreyfus. Pour cet ouvrage, il a obtenu le prix Jean-Michel Gaillard en 2006[3].

À l'occasion du centenaire de la réhabilitation d'Alfred Dreyfus en 2006, il propose le transfert des cendres de Dreyfus au Panthéon[4]. Sa proposition n'a pas été retenue par le président Jacques Chirac[5]. En 2009, après la sortie de la La Gauche devant l'histoire : A la reconquête d'une conscience politique, il reçoit une lettre de Lionel Jospin qui lui fait part de son désaccord et qui lui reproche notamment d'avoir écrit non pas un ouvrage historique mais « un pamphlet sur la gauche depuis 1971 ». La lettre est publiée dans le mensuel l'OURS (mensuel socialiste de critique littéraire)[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages généraux[modifier | modifier le code]

  • Avenirs et avant-gardes en France, XIXe-XXe siècles. Hommage à Madeleine Rebérioux (direction, avec Rémi Fabre et Patrick Fridenson), Paris, Éditions La Découverte, 1999, 439 p.
  • Serviteurs de l’État. Une histoire politique de l’administration française 1875-1945 (direction, avec Marc Olivier Baruch), Paris, Éditions La Découverte, coll. « L’espace de l’histoire », 2000, 588 p.
  • Les archives (avec Sophie Cœuré), Paris, Éditions La Découverte, coll. « Repères », 2001, 128 p.
  • La Politique et la guerre, Hommage à Jean-Jacques Becker, (collab), Éditions Viénot-Noesis, 2002 (ISBN 2-914645-05-8)
  • Dictionnaire critique de la République, avec Christophe Prochasson, 1340 p., Flammarion, 2002 (ISBN 2080680595)
  • Justice, politique et République, de l’affaire Dreyfus à la guerre d’Algérie (direction, avec Marc Olivier Baruch), Bruxelles, Complexe, coll. « Histoire du temps présent », 2002, 266 p.
  • L’histoire contre l’extrême droite. Les grands textes d’un combat français, Paris, Mille et une nuits, 2002, 128 p.
  • Il s’est passé quelque chose…. le 21 avril 2002 (direction, avec Christophe Prochasson et Perrine Simon-Nahum), Paris, Denoël, coll. « Médiations », 2003, 269 p.
  • Quel avenir pour la recherche ? (direction, avec Alain Chatriot), Paris, Flammarion, 2003, 349 p.
  • Le gouvernement de la recherche. Histoire d’un engagement politique, de Pierre Mendès France au général de Gaulle (1953-1969) (direction, avec Alain Chatriot), Paris, La Découverte, coll. « Recherches », 2006, 428 p.
  • La France, une identité démocratique : les textes fondateurs, Paris, Le Seuil, 2008, 352 p.
  • La Gauche devant l'histoire : A la reconquête d'une conscience politique, Paris, Le Seuil, 2009, 176 p.
  • La République imaginée, 1870-1914, Paris, Belin, 2010
  • L'avenir de l'Histoire, Paris, Armand Colin, 2010
  • Jaurès, 1859-1914. La Politique et la Légende, Paris, Autrement, 2013

Affaire Dreyfus[modifier | modifier le code]

Webographie[modifier | modifier le code]