Valmont Martin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Valmont Martin

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Valmont Martin

Naissance 19 mai 1875
à Carleton
Décès 24 février 1935 (à 59 ans)
à Québec
Pays de résidence Canada
Diplôme
Profession
Autres activités

Conseiller municipal de Québec (1912-1924)

Maire de Québec (1926-1927)
Professeur
Formation

Valmont Martin (né le 19 mai 1875 à Carleton, mort le 24 février 1935 à Québec)[1] est un médecin et un homme politique québécois. Il a été maire de Québec du 1er mars 1926 au 7 décembre 1927.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils d'Henri-Josué Martin et d'Amélia-Jeanne Verge[1]. Il étudie au Séminaire de Rimouski. Il étudie la médecine à l'université Laval.

Admis à la pratique en 1899, il exerce la médecine pendant 32 ans dans le quartier Saint-Roch à Québec[1]. il épouse Eugénie Brunet[1].

Il est échevin du quartier Jacques-Cartier de Québec du 26 février 1912 jusqu'en 1917, puis échevin du quartier Saint-Roch de 1917 au 1er mars 1924[1].

Il se présente au poste de maire de Québec lors de l'élection de 1924, mais il est défait par Joseph Samson, qui est maire depuis 1920. Lors de l'élection suivante, le 15 février 1926, Martin se présente de nouveau contre Samson et cette fois Martin est élu maire, par une faible majorité[1]. Peu après son entrée en fonction comme maire, Martin tombe malade et doit rester alité pendant plusieurs mois. Par la suite, il devient découragé par les mésententes entre les membres du conseil municipal et par les difficultés financières de la ville dues à l'insuffisance des revenus[1]. Son mandat de deux ans aurait dû s'étendre jusqu'en mars 1928 mais il démissionne à l'automne 1927 et, le 29 novembre 1927, le conseil municipal le nomme directeur du service municipal d'Hygiène et de l'Hôpital civique. (Son mandat prend fin officiellement le 7 décembre 1927, après la nomination de son successeur). Le 6 décembre 1927, le conseil municipal choisit Télesphore Simard pour lui succéder comme maire pour les mois restant au mandat[1].

En 1929, Martin devient professeur agrégé à l'université Laval[1]. En 1931, il devient médecin-chef de la Société d'hospitalisation[1].

L'avenue Valmont-Martin à Québec est nommée en son honneur depuis 1959 (elle était nommée avenue Martin de 1959 à 2006 et a été renommée avenue Valmont-Martin en 2006)[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Louis-Marie Côté, Carmelle Gauvin, Gérald Sirois, Les maires de la Vieille Capitale, Société historique de Québec, Québec, 1980, 117 pages, pp. 70-71. Texte partiellement reproduit en ligne à « Valmont-Martin, avenue », sur le site de la ville de Québec. Consulté le 20 juillet 2010.
  2. « Valmont-Martin, avenue » sur le site de la ville de Québec