Oscar Auger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Oscar Auger

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Oscar Auger en 1929

Nom de naissance Joseph-Oscar Auger
Naissance 14 août 1873
à Québec
Décès 19 avril 1942 (à 68 ans)
à Québec
Pays de résidence Canada
Profession
Autres activités
Maire de Québec
de 1928 à 1930

Oscar Auger (né le 14 août 1873 à Québec, mort le 19 avril 1942 à Québec est un homme d'affaires et un homme politique québécois. Il a été maire de Québec de 1928 à 1930.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils d'Alphonse Auger et de Belzémine Blouin. Il fait des études chez les Frères des écoles chrétiennes à Québec. Il épouse Maud Dancase[1]. Il est un homme d'affaires actif dans le commerce du bois. Il est cofondateur de l'entreprise Auger et Rancour[2].

À l'élection municipale de Québec de 1924, il est élu échevin au siège numéro 2 du quartier Saint-Roch. il est réélu à l'élection de 1926, cette fois sans opposition[2].

À l'élection de 1928, il est candidat à la mairie et l'emporte sur le maire sortant Télesphore Simard[2],[3],[4].

Au début de son administration, le conseil municipal adopte une réforme de la charte de la ville, ensuite adoptée par l'Assemblée législative du Québec. Aussi pendant son administration, la ville crée une commission d'urbanisme et établit un fonds de pension pour ses employés[2].

Auger se représente comme maire à l'élection de 1930, mais il est défait par Henri Lavigueur, qui fait un retour à la mairie (Lavigueur avait déjà été maire de 1916 à 1920). Auger se présente de nouveau à la mairie contre Lavigueur à l'élection de 1932 et Lavigueur est réélu.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Auger, Joseph-Oscar », archives, ville de Québec. Consulté le 23 juillet 2010.
  2. a, b, c et d Louis-Marie Côté, Carmelle Gauvin, Gérald Sirois, Les maires de la Vieille Capitale, Société historique de Québec, Québec, 1980, 117 pages, pp. 74-75
  3. « Élection de Joseph-Oscar Auger au poste de maire de Québec », Bilan du siècle, université de Sherbrooke. Consulté le 23 juillet 2010.
  4. En 1928, Auger l'emporte par une avance confortable sur Simard, mais les sources divergent sur le chiffre exact. Selon Côté et al., la différence entre ces deux candidats serait de 1731 votes. Selon Bilan du siècle elle serait de 2294 votes, soit 7046 pour Auger et 4752 pour Simard.