Trantor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trantor
Image illustrative de l'article Trantor
Représentation de Trantor.
Caractéristiques astronomiques
Localisation Secteur de Trantor (0,0,0)
Étoile Soleil trantorien (Trantor-S)
Ordre Inconnu
Satellites Satellites artificiels (stations d'entrée, Centrales nucléaires et solaires, etc.)
Anneaux /
Année Supérieure à l'Année légale galactique
Journée 1,08 Jour légal galactique
Caractéristiques physiques
Genre Standard
Noyau 2 000 pc
Température Moyen
Atmosphère Respirable
Climats Contrôlé
Gravité Standard
Dimensions Inconnu
Classe M
Continents Œcumenopole
Sites remarquables Enclave Impériale (Palais/Bibliothèque/Université)
Caractéristiques sociétales
Population 40 000 000 000 hab. (200 hab./km²)
Langue Galactique
Politique Plus de 800 Secteurs administratifs
Affiliation Royaume de Trantor,
République trantorienne,
Confédération trantorienne,
Empire trantorien,
Empire galactique,
Galaxia,
Second Empire galactique
Histoire Grand Pillage (~ 12 368 E.G.)

Dans le Cycle de l'Empire et le Cycle de Fondation d'Isaac Asimov, Trantor est une œcumenopole de 40 milliards d'habitants. Elle est la capitale de l'Empire Galactique et règne pendant plus de 10 millénaires sur la Galaxie.

Encyclopedia Galactica[modifier | modifier le code]

Au début du treizième millénaire, cette tendance atteignit à son paroxysme. Siège du Gouvernement lmpérial depuis des centaines de générations, et située dans la partie centrale de la Galaxie, parmi les mondes les plus peuplés et les plus évolués de tout le système, Trantor ne tarda pas à devenir l'agglomération humaine la plus dense et la plus riche que l'on ait jamais vue.

L'urbanisation progressive de la planète finit par donner naissance à une ville unique qui couvrait les quelque deux cents millions de kilomètres carrés de la surface de Trantor, et presque entièrement recouverte par un enchevêtrement de dômes. Seul le secteur du palais impérial est à l'air libre. La population compta jusqu'à quarante milliards d'habitants, lesquels se consacraient presque tous à l'administration de l'Empire, et encore suffisaient-ils à peine à cette tâche. (On se souvient que l'incapacité des derniers empereurs à assurer l'administration contribua pour une part importante à la chute de l'Empire.) Chaque jour, des astronefs par dizaines de milliers apportaient la production de vingt planètes agricoles pour garnir les tables de Trantor...

La capitale dépendait donc du monde extérieur pour son ravitaillement et pour tous les besoins de son existence, ce qui la mettait sans cesse à la merci d'une guerre de siège. Durant le dernier millénaire de l'Empire, il y eut d'innombrables révoltes qui firent prendre conscience aux empereurs de cet état de choses, et la politique impériale se borna dès lors à protéger ce talon d'Achille que constituait Trantor...

Présentation[modifier | modifier le code]

Dès sa colonisation, Trantor fut choisie comme capitale des Empires qui s'y succédèrent, pour deux raisons. D'abord, elle est la planète habitable la plus proche du noyau galactique ; ensuite, son activité tellurique (tremblements de terre ou volcans) est pratiquement nulle. À partir du 12e millénaire, après plus de 10 000 ans à la tête du plus vaste Empire de l'Humanité, sa surface est quasi-intégralement recouverte de dômes, à l'exception de l'Enclave Impériale. Elle est urbanisée dans des niveaux souterrains qui descendent parfois jusqu'à 3 km sous terre. Le phénomène est tellement important que le niveau du sol devient parfois difficile à situer. Des puits thermiques, assistés de centrales nucléaire et solaire en orbite, fournissent l'énergie de la planète. Il faut 20 planètes agricoles et des milliers d'astronefs chaque jour pour nourrir les Trantoriens. Trantor abrite également l'Enclave Impériale, domaine privilégié de l'Empereur et centre de la Galaxie, composée :

  • Du Palais Impérial, Siège du Gouvernement Impérial et résidence de l'Empereur, dans son Petit Palais. Il s'agit du deuxième plus grand édifice de la Galaxie, et son escalier contient le plus grand nombre de marches de tout l'Empire.
  • De la Bibliothèque Impériale, institution neutre, et plus ancienne que l'Empire Galactique lui-même, gardienne de l'ensemble du savoir humain. Il s'agit du plus grand édifice de la Galaxie, et son escalier est le deuxième plus grand de l'Empire.
  • De l'Université Impériale, parfois confondue avec la Bibliothèque, qui est l'Université la plus prestigieuse du Système Universitaire Impérial. Elle était autrefois[Quand ?] recouverte d'un monstrueux dôme polarisant.

La population maximale de Trantor a été fixée par la loi à 45 000 000 000 habitants, chiffre atteint à la fin du 12e millénaire. En raison de ce nombre exceptionnel d'habitants, le suicide est une démarche légale sur Trantor. Selon l'Encyclopedia Galactica, la grande majorité des Trantoriens sont des fonctionnaires ; cet argument semble pourtant erroné : on apprend par exemple pendant la Fuite que les Dahlites sont ouvriers et que les Mycogéniens travaillent dans des cultures hydroponiques. Les médias sont également très présents sur Trantor. On peut notamment citer les Nouvelles Impériales, l'organisme officiel du Gouvernement Impérial, et TrantorVision ou la H.V. Trantorienne pour l'holovision. Dans les derniers siècles de l'Empire, la mode est aux unicombis criardes sur Trantor, et ce fait devint, après la Chute de l'Empire galactique, le symbole du déclin impérial et de la fin de l'immense capitale.

Secteurs administratifs de Trantor[modifier | modifier le code]

Voici le nom et la liste de certains Secteurs de Trantor (sur un total de 800) :

  • Secteur de Kan, situé au pôle Sud de la planète. De ce fait, le secteur de Kan joue un rôle clé dans l'évacuation de la chaleur produite par Trantor. Cela confère une certaine importance aux maires de Kan, qui à l'époque du roman Prélude à Fondation aspirent à accéder au trône impérial.
  • Secteur impérial, résidence de l'Empereur. C'est la seule partie de Trantor qui ne soit pas recouverte de dômes et possède de vastes jardins. Initialement, les jardins du secteur impérial étaient ouverts à tous les citoyens de Trantor, mais avec le déclin de l'empire, les mesures de sécurité entourant le secteur impérial se durcirent, et le secteur impérial devint véritablement une enclave sécurisée dans Trantor.
  • Secteur de Mycogène, secteur quasiment indépendant qui vit en communauté fermée (les étrangers y sont en général interdits). Le secteur de Mycogène connait une grande prospérité grâce à ses cultures de levures. Les mycogéniens vivent dans le souvenir de leur planète perdue (qui est en fait Aurore, première planète colonisée par les terriens) et suivent de ce fait des règles de vies très strictes: tout le monde a la tête épilée à la puberté (cheveux et sourcils inclus; on ne sait rien du reste du corps...) et les femmes sont considérées comme des citoyens inférieurs.
  • Secteur de Streeling, celui qui abrite la prestigieuse Université de Streeling. Hari Seldon s'y est réfugié pendant la Fuite avec Dors Venabili, et y a par la suite effectué la majeure partie de ses travaux (à l'exception de la période où il fut Premier Ministre de Cléon). Ainsi, l'université a accueilli le département de Psychohistoire. Il est à noter que, par tradition, le gouvernement impérial n'avait pas d'emprise sur le campus de l'université.
  • Secteur de Dahl, secteur défavorisé de Trantor. Ses habitants sont pauvres, violents et travaillent souvent aux puits thermiques. Les habitants du secteur sont les Dahlites, qui peuvent être rapprochés dans le monde réel aux dalits. C'est dans ce secteur que Hari Seldon rencontre son futur collaborateur Yugo Amaryl et son futur fils adoptif Raych Seldon.

Remarque[modifier | modifier le code]

La planète Coruscant, de l'univers Star Wars, est inspirée de Trantor.