Mégapole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Mégalopole.
Une mégapole : photo satellite de l'extension urbaine du Grand Los Angeles, avec sur la côte une promenade (boardwalk) s'étendant sur 50 km.

Une mégapole est une très grande agglomération qui se caractérise généralement par la présence en son sein de fonctions politiques et économiques majeures. Dans les années 1970, l'ONU a fixé le seuil d'une mégapole à 10 millions[1] d'habitants (anciennement 8). Mégapoles, mégacités ou hypervilles. Ces ensembles gigantesques étendus sur des milliers de kilomètres carrés et peuplés par 10 millions d'habitants ou plus ébranlent les conceptions architecturale, urbanistique, environnementale et économique des villes[2]. Une révolution dont l'Asie est devenue la scène avancée. En 2011, un Asiatique sur trois quitte les campagnes pour rejoindre une ville. Au classement mondial des mégapoles, douze asiatiques dont deux japonaises - Tokyo et Osaka -, figurent dans les 25 premières. Dans 15 ans, une vingtaine d'autres viendront grossir les rangs du palmarès sur le même continent. Les mégapoles sont en chantier permanent et enchaînent des projets pharaoniques : construction de deux tours de 420 mètres en 2010 à Hong Kong (jamais construites) ; tunnel de 200 kilomètres qui reliera la Chine à Taipei, d'ici à 2012 (jamais démarré car irréaliste et trop coûteux) ; Dream Hub, « centre de rève », à Séoul, qui fera office de « Manhattan coréen » au cœur du quartier historique, en 2016.

Le terme de mégapole peut parfois être appliqué à une métropole mondiale, soit qu'elle soit en tête du réseau urbain national, soit qu'elle exerce un rayonnement international d'envergure. Cependant, certaines mégapoles concentrent trop peu de fonctions pour atteindre le rang de métropoles, et ne sont que de gigantesques agglomérations de population.

Quelques chiffres[modifier | modifier le code]

En 1950, seule New York dépassait la barre des dix millions d'habitants, avant d'être rejointe par Tokyo dès 1960. Le phénomène mégapolitain s'accélère depuis : 5 mégapoles en 1975, 7 en 1980 (New York, Tokyo, Mexico, São Paulo, Shangai, Osaka, Buenos Aires), 24 en 2003 (essentiellement dans les pays en voie de développement, tels Bombay, Lagos, Dacca)[3]. En 2008, la planète compte 468 villes de plus d'un million d'habitants et 25 villes de plus de 10 millions, ces dernières regroupant près de 10 % de la population urbaine mondiale[4].

Avec 35 millions d'habitants, le Grand Tokyo forme la mégapole la plus peuplée au monde[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. cf. note n°20, Perspectives de l'Urbanisation, Révision de 2007, p. 10 : Megacities are urban agglomerations with at least 10 million inhabitants. There are today 19 megacities on Earth and their number is expected to increase to 27 in 2025.
  2. Dominique Lorrain, Métropoles XXL en pays émergents, Presses de Sciences Po,‎ 2011, 410 p.
  3. Gilles Antier, Les stratégies des grandes métropoles. Enjeux, pouvoirs et aménagement, Armand Colin,‎ 2005, p. 11
  4. Voula Mega, Modèles pour les villes d'avenir: un kaléidoscope de visions et d'actions pour des villes durables, L'Harmattan,‎ 2008, p. 19
  5. De Babylone à Tōkyō : Les grandes agglomérations du monde / François Moriconi-Ebrard, Éd. Ophrys, 2000, p. 330.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]