Transport ferroviaire en Australie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le transport ferroviaire australien compte un réseau de lignes ferroviaire long de 33 819 kilomètres (dont 2 540 km électrifiées). Le chemin de fer commença à diverses dates dans les différentes colonies (voir la chronologie ci-dessous). Les premières compagnies privées qui lancèrent les premières lignes éprouvèrent de grandes difficultés dans un continent éloigné, très étendu et faiblement peuplé. Le chemins de fer gouvernementaux ont rapidement absorbé la plupart des lignes privées. Bien que les diverses colonies aient reçu de Londres des conseils pour choisir un écartement des rails commun, elles finirent par retenir des écartements différents, créant un chaos qui n'a été que partiellement rectifié jusqu'ici.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article principal : Histoire du chemin de fer en Australie

Les premières tentatives de construction de ligne de chemin de fer en Australie furent le fait de sociétés privées, basées dans les colonies existantes de Nouvelle-Galles du Sud, du Victoria et d'Australie-Méridionale. La première ligne, à traction hippomobile fut ouverte en 1854 en Australie du Sud, et c'est dans l'État de Victoria que fut mise en service la même année la première ligne à traction vapeur. Les compagnies privées se sont rapidement trouvées dans des difficultés financières, et furent reprises par les différents gouvernements, le développement du rail étant considéré d'intérêt public. Malgré les conseils de Londres en faveur de l'adoption d'une norme commune d'écartement des rails, dans l'hypothèse où les lignes des différents États finiraient par se rejoindre, différents écartements furent adoptées par les États et même à l'intérieur de ceux-ci, ce qui est resté une source de problèmes depuis lors.

Du XIXe siècle au début du XXe[modifier | modifier le code]

Dans les années 1890, des négociations furent engagées sur la fédération des six colonies dans une nation unifiée. L'un des points de discussion portait sur l'extension que les chemins de fer devaient avoir sous une responsabilité fédérale. La nouvelle constitution autorisa la reprise des chemins de fer des États par le gouvernement fédéral, avec l'accord de chaque État, et la construction de chemins de fer fédéraux, également avec l'accord de chaque État.

L'électrification a commencé seulement à l'orée du XXe siècle et des lignes furent électrifiées dans les quatre États suivants :

Développements au cours du XXe siècle[modifier | modifier le code]

Des tentatives de régler la question des écartements de voie se sont poursuivies en vain jusqu'à la fin de l'année 2005. Par exemple, la ligne Serviceton du Mount Gambier est isolée par son écartement et n'a aucune valeur opérationnelle. Les différents gouvernements et les intérêts privés se disputent sur la question de savoir qui doit payer pour résoudre ce problème.

Alors que le gouvernement national a investi d'importantes sommes dans le réseau routier, comme le chemin de fer était exploité par des entreprises publiques, il n'a que peu investi dans le rail, principalement pour les travaux de standardisation des écartements dans le cadre du plan Wentworth et du One National. Reconnaissant que l'équilibre route / rail n'était pas assuré, le plan Auslink a été lancé afin de permettre au système ferroviaire d'accéder aux financements publics sur les mêmes bases que le transport routier.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Longueur des lignes par écartement[modifier | modifier le code]

Services ferroviaires nationaux[modifier | modifier le code]

Carte des lignes de chemins de pour passagers en service en Australie
Lignes propriétés du gouvernement fédéral:

Les principales lignes inter-États sont soit la propriété du gouvernement du Commonwealth soit gérées par lui par l'intermédiaire de l'Australian Rail Track Corporation, dont le rôle est de gérer et de maintenir le réseau et de le mettre à disposition des exploitants ferroviaires.

Le Great Southern Railway, filiale de Serco, exploite trois services voyageurs :

La liaison voyageurs CountryLink, propriété de l'État de Nouvelle-Galles du Sud, relie Canberra et Melbourne via Sydney. Depuis que le prolongement du Ghan d'Alice Springs a été réalisé en 2004, les principaux chefs-lieux de l'Australie sont, pour la première fois, tous reliés par des lignes à voie normale.

Pacific National est la plus grande entreprise ferroviaire d'Australie dans le secteur du fret. Son activité s'étend dans tous les États et dans les Territoires du Nord. C'est une entreprise conjointe, à 50/50 de Toll Holdings et de Patrick Corporation.

En janvier 2006, Pacific National semble conduit à un éclatement, du fait d'un différend entre les maisons-mères à propos des contrats à bas prix de Pacific National pour des chargements de Toll Holdings et d'une enchère hostile de Toll Holdings pour prendre le contrôle de Patrick Corporation.

Service urbains et régionaux[modifier | modifier le code]

  • RailCorp est l'organisme gouvernemental chargé de la gestion de tous les services ferroviaires voyageurs dans la Nouvelle-Galles-du-Sud. Il supervise deux services indépendants :

Tous les exploitants de fret ferroviaire de Nouvelle-Galles du Sud ont été privatisés depuis 2002.

La Rail Infrastructure Corporation est chargée de la maintenance et du développement de l'infrastructure ferroviaire : voies, caténaires, etc.

Chemins de fer privés[modifier | modifier le code]

Les tramways à voie de 610 mm pour le transport de canne à sucre ont toujours été exploités par des groupes privés associés avec les sucreries importantes.

Quatre lignes isolées de fret lourd pour le charroi de minerai de fer dans la région de Pilbara dans le Nord-Ouest de l'Australie occidentale ont toujours été exploitées par des groupes privés intégrés dans le processus de production entre les mines et les ports. Ces lignes ont poussé à leur limite extrême les performances de l'interface roue-rail conduisant à des recherches profitables aux chemins de fer du monde entier.

En 2005, une cinquième ligne minière a été projetée vers le port de North Geraldton, permettant un accès ouvert à toute mine de fer souhaitant l'utiliser.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]