Thomas Pennant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pennant.
Thomas Pennant

Thomas Pennant, né le 14 juin 1726 à Whitford (Flintshire) et mort le 16 décembre 1798 à Downing Hall (Flintshire), sa demeure au Pays de Galles, est un amateur d'antiquités et naturaliste britannique.

D'une noble famille galloise, Pennant fait ses études à Oxford au Queen's College puis à l'Oriel College. Comme de nombreux autres étudiants de haute extraction, il quitte Oxford sans le moindre diplôme mais recevra, bien plus tard, à titre honorique, en 1771 un diplôme d'honneur en reconnaissance de son œuvre zoologique.

À l'âge de 12 ans, Pennant se découvre une passion pour l'histoire naturelle grâce à l’Ornithology de Francis Willughby. Lors d'un voyage en Cornouailles en 1746-1747, il rencontre l'antiquaire et naturaliste William Borlase, qui l'initie à l'étude des minéraux et des fossiles, qui deviendront le principal sujet de Pennant durant les années 1750.

En 1750, il publie un compte-rendu du tremblement de terre de Downing dans les Philosophical Transactions de la Royal Society. Il fait paraître en 1756, un article sur les corps coralliaires collectés à Coalbrookdale dans le Shropshire. Pragmatique, Pennant utilise ses connaissances géologiques pour ouvrir un mine de plomb.

En 1757, grâce à l'aide de Carl von Linné, il devient membre de l'Académie royale des sciences de Suède. En 1761, il publie la première partie de sa British Zoology, une compilation des connaissances de son époque. Les trois autres parties paraîtront entre 1761 et 1766. L'iconographie est splendide. La partie consacrée aux oiseaux comprend 107 planches gravées sur cuivres par Mazell et coloriées à la main par Paillon. L'ouvrage connaît une traduction en latin en 1771 sous le titre de Zoologia Britannica tabuli aeneis 132 illustrata.

Éléphant et bison d'Amérique. Planche tirée d’History of Quadrupeds (1763).

C'est à cette époque qu'il commence à voyager en Europe et rencontre de nombreux savants et intellectuels comme Buffon, Voltaire, Albrecht von Haller ou Peter Simon Pallas. Toute sa vie, il entretiendra une importante correspondance, notamment avec Carl von Linné, Morten Thrane Brunnich, Johan Christian Fabricius et Otto Friedrich Muller.

En 1767, il devient membre de la Royal Society. En 1769, il fait paraître une Indian Zoology et, en 1771, son Synopsis of Quadrupeds paraît, qui sera plus tard, en 1781, augmenté sous le titre d’History of Quadrupeds. À la fin de la même année, il publie, A Tour in Scotland in 1769. Le grand succès que rencontre ce livre, incite Pennant à en faire une suite, en deux volumes, également un récit d'un voyage en Écosse. Ces œuvres sont très importantes car elles évoquent des vestiges historiques aujourd'hui disparus. En 1778, il publie un récit similaire sur un voyage au Pays de Galles sous le titre de Tour in Wales, suivi de Journey to Snowdon.

En 1782, il publie un récit d'un voyage de Chester à Londres, Journey from Chester to London. Il fait paraître en 1785-1787, Arctic Zoology. En 1790, paraît Account of London, qui connaît un grand nombre de rééditions. Trois ans plus tard, Pennant fait paraître son autobiographie, Literary Life of the late T. Pennant. Fin 1793, il commence Outlines of the Globe, dont les deux premiers volumes paraissent en 1798 et les deux derniers en 1800, publiée posthumément par son fils David Pennant.

Il a également publié de nombreux autres travaux mineurs, certains posthumes.

Sa correspondance avec Gilbert White est à l'origine du livre de White, intitulé The Natural History and Antiquities of Selborne.

La Perruche de Pennant (Platycercus elegans) commémore le nom de ce naturaliste.


Pennant est l’abréviation botanique officielle de Thomas Pennant.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI