Taoufik Baccar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Taoufik Baccar (توفيق بكار), né le 4 juillet 1950 à Chenini[1], village berbère situé au sud de Gabès, est un économiste et homme politique tunisien.

Titulaire d'une maîtrise en sciences économiques en 1972 et d'un diplôme de l'École nationale d'administration tunisienne, il est nommé, en 1986, directeur général des ressources humaines au ministère du Plan et des Finances. Il est nommé en 1988, pour une période de deux ans, au poste de directeur de l'Office de la formation professionnelle et de l'emploi. En 1992, il est gouverneur suppléant aux assemblées annuelles de la Banque mondiale puis président de l'Agence arabe pour l'investissement et le développement agricole.

En 1995, il entre au gouvernement comme ministre du Développement économique puis dirige le ministère des Finances à partir d'avril 1999. En janvier 2004, il succède à Mohamed Daouas à la tête de la Banque centrale de Tunisie pour un mandat de six ans ; il est reconduit dans ses fonctions le 14 janvier 2010 mais remercié un an plus tard, le 17 janvier 2011, à la suite de la révolution tunisienne qui a chassé le président Zine el-Abidine Ben Ali.

Membre du comité central du Rassemblement constitutionnel démocratique au pouvoir[2], Taoufik Baccar a été décoré grand officier de l'Ordre de la République.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Abdelaziz Barrouhi, « Taoufik Baccar. Cap sur la banque universelle », Jeune Afrique, 22 mai 2001
  2. (fr) « Liste des membres du comité central du RCD », Tunis Afrique Presse, 2 août 2008