Tânia Maria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tânia Maria

alt=Description de l'image Tania_Maria.jpg.
Informations générales
Nom de naissance Tânia Maria Correia Reis
Naissance 9 mai 1948 (66 ans)
São Luis
Activité principale chanteuse, pianiste, compositrice
Genre musical jazz, funk, musique brésilienne
Instruments piano, synthétiseur
Années actives depuis 1974
Labels Concord Jazz, Blue Note Records
Site officiel www.taniamaria.org

Tânia Maria (Tânia Maria Correia Reis[1]) est une chanteuse, pianiste et compositrice de jazz née le le 9 mai 1948 à São Luis, dans le Maranhão, au nord-ouest du Brésil .

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Tânia Maria grandit dans une banlieue de Rio de Janeiro dans une famille où la musique est pratiquée assidûment en amateur. Elle commence le piano à l'âge de 7 ans. Son père, métallurgiste, musicien amateur qui joue du banjo et de la guitare et dirige un groupe local de musiciens de choro, lui donne le goût de la musique[2], et l’encourage à suivre des études de piano classique. À 13 ans elle gagne un prix lors d'un concours régional de piano.

Après de courtes études de droit, elle se marie à l'âge de 17 ans. Cinq ans plus tard elle décide contre l'avis de sa mère[3] de se consacrer définitivement à une carrière musicale. Encouragée par son père, elle sort son premier album au Brésil à l'âge de 20 ans et commence sa carrière musicale en chantant le week-end dans les bars et les clubs de Rio de Janeiro et de São Paulo[3]. Claude Nougaro l'y découvre au début des années 1970 et l'invite en France en première partie de concert à l'Olympia. Elle commence véritablement sa carrière en 1974 lorsque Eddie Barclay lui propose d'enregistrer son disque Via Brazil après son concert dans un cabaret de la tour Montparnasse à Paris.

Une grande partie de sa carrière se déroule d'abord en France, où elle s'installe à Paris en 1974, puis aux États-Unis en 1981 (Port Jefferson et Manhattan), où le guitariste Charlie Byrd la présente à Carl Jefferson, alors directeur du label Concord Jazz. Sa carrière est lancée lors de sa participation à l'émission The Merv Griffin Show (en) sur la NBC[3].

Tânia Maria chante en anglais et en portugais, elle mélange le jazz, la pop et le blues, le choro et la samba. Outre sa voix grave, son style est particulièrement reconnaissable à la façon dont elle scatte ou siffle et joue simultanément ses mélodies au piano.

Elle se produit sur scène en trio (avec Thierry Fanfant (b) et Jean-Philippe Fanfant (dr)) ou en quartet (avec Marc Bertaux (b), Hubert Colau (dr) et Edmundo Carniero (perc))[4].

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1969 : Apresentamos Tânia Maria, Continental Records
  • 1971 : Olha Quem Chega (réédition en 2004), EMI Portugal
  • 1974 : Via Brasil, Tania Maria With Boto & Helio[5], Disques Barclay, réédition EmArcy Records
  • 1975 : Via Brasil - 2, EmArcy Records
  • 1978 : Brazil With My Soul, EmArcy Records
  • 1979 : Tania Maria: Live (enregistré en 1978 au Azzhus Montmartre, Copenhague), Accord
  • 1979 : Tania Maria & Niels-Henning Ørsted Pedersen, Continental Records
    • Les deux disques précédents ont été réédités sous forme d'un double CD : Tania Maria in Copenhagen (2010), Stunt Records
  • 1980 : Piquant, Concord Records
  • 1981 : Taurus, Concord Records
  • 1982 : Come With Me, Concord Records
  • 1983 : Love Explosion, Concord Records
  • 1985 : The Real Tania Maria: Wild! (enregistré en public en 1984), Concord Records
  • 1986 : Made In New-York, Manhattan Records - EMI
  • 1988 : Lady from Brazil, Manhattan Records - EMI
  • 1989 : Forbidden Colors, Capitol Records - EMI
  • 1990 : Bela Vista, World Pacific
    • 1993 : The Best of Tania Maria (compilation des 4 précédents), World Pacific
  • 1993 : Outrageous, Concord Records
    • The Real Tania Maria: Wild! et Outrageous ont été réédités sous forme d'un double CD : Outrageously Wild (2003), Concord Records
  • 1995 : No Comment, TKM Records
  • 1995 : Tania Maria's Nouvelle Vague: Alive & Cooking, EP Live, West Wind Records
  • 1996 : Bluesilian, TKM Records
  • 1997 : Europe (enregistré en public en 1991 et en 1993), New Note Records
  • 1999 : The Very Best of Tania Maria, compilation d'enregistrements Concord Records, Nascente Records
  • 2000 : Happiness, compilation d'enregistrements Concord Records, Recall Records UK
  • 2000 : Viva Brasil, Naïve Records
  • 2001 : Viva Maria, compilation des albums Piquant (1981) et Taurus (1982), Concord Records
  • 2002 : Live At The Blue Note, Concord Records
  • 2002 : Free Soul - The Classic of Tania Maria, album de reprises, import Japon, Concord Records
  • 2003 : The Very Best of Tania Maria: Queen of Brazilian Jazz, compilation d'enregistrements Concord Records de 1981 à 2002, Manteca Records
  • 2005 : Intimidade, Blue Note Records
  • 2010 : It's Only Love - Live With The Frankfurt Radio Bigband, BHM Productions
  • 2011 : Tempo, feat. Eddie Gomez, Naïve Records
  • 2012 : Canto, Naïve Records

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Tania Maria - Purely Music Concert Series, Laserdisc, 58 min, Videofilm Producers International (1983)
  • Tanya Maria: The Beat of Brazil, DVD, 60 min, View Video / Arkadia, 2008 (avec Laurindo Almeida)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La fiche musicien de son producteur exclusif Éric Kressmann lui prête un nom différent : Reis Leite Tania Maria, à lire sur www.europejazz.net
  2. (en) « Tania Maria speaks to Jamie Cullum », sur BBC Radio 2,‎ 15 octobre 2013 (consulté le 5 mai 2014) : écoute en ligne (6'02)
  3. a, b et c (en) Stephen Holden, « Brazilian Pianist On Expatriate Road To Stardom », sur The New York Times,‎ 19 août 1983 (consulté le 5 mai 2014)
  4. Site officiel
  5. Jose Boto - piano et voix, Helio Quirino - batterie, « Tania Maria "Fio Maravilha" » [vidéo], sur ina.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]

  1. Site officiel
  2. Site officiel (pour le disque Viva Brasil)