McLaren M23

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

McLaren M23

McLaren M23

La McLaren M23 du brésilien Emerson Fittipaldi lors du festival Martini Legends, célébrant le 75e anniversaire du circuit espagnol de Montjuic.

Présentation
Équipe Yardley Team McLaren
Marlboro Team Texaco
Marlboro Team McLaren
Constructeur Drapeau du Royaume-Uni Mclaren
Année du modèle 1973 à 1978
Concepteurs Gordon Coppuck
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en aluminium
Suspension avant Ressort/Fourche/Bascule
Suspension arrière Ressort/Fourche/Bascule/Cables
Nom du moteur Ford-Cosworth DFV
Cylindrée 2 993 cm³
470 ch à 10 800 tr/min
Configuration V8 à 90°
Position du moteur centrale-arrière
Boîte de vitesses Hewland FG400
Nombre de rapports 5/6
Système de freinage Freins à disque - Lockheed
Dimensions et Poids Empattement : 2 720 mm
Voie avant : 1 630 mm
Voie arrière : 1 650 mm
Poids : 601 kg
Carburant Texaco
Havoline
Pneumatiques Goodyear
Histoire en compétition
Pilotes Pilotes notables :
Drapeau du Brésil Emerson Fittipaldi
Drapeau de la Grande-Bretagne James Hunt
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Denny Hulme
Drapeau de l'Allemagne Jochen Mass
Drapeau des États-Unis Peter Revson
Début GP d'Afrique du Sud 1973
Courses Victoires Pole Meilleur tour
83 16 14 10
Championnat constructeur 1 (1974)
Championnat pilote 2 (1974 : Fittipaldi; 1976 : Hunt)

Chronologie des modèles (1973-1974-1975-1976-1977-1978)

La McLaren M23 est une monoplace conçue par l'ingénieur anglais Gordon Coppuck et engagée pour les saisons 1973, 1974, 1975, 1976 et 1977 de Formule 1. Elle dispose d'un moteur V8 Ford-Cosworth DFV.

1973[modifier | modifier le code]

La McLaren M23 remplace la vieillissante M19 dès le début de la saison 1973. Dès son premier Grand Prix, le Néo-zélandais Denny Hulme décroche la pole position et termine cinquième. Au Grand Prix suivant, en Espagne, Peter Revson dispose à son tour de la M23. Pour sa première saison, la M23 réalise une pole position, un meilleur tour (Hulme en Suède) et trois victoires : Hulme en Suède et Revson en Grande-Bretagne et au Canada. Le néophyte Jody Scheckter passe près d'une première victoire en France mais est forcé à l'abandon après un accident. Par ailleurs, il est responsable à son volant de l'un des plus gros carambolages de l'histoire de la Formule 1 lors du Grand Prix de Grande-Bretagne 1973.

1974[modifier | modifier le code]

En 1974, Emerson Fittipaldi quitte Lotus pour rejoindre McLaren. Ses connaissances de la Lotus 72 permettent à McLaren de décrocher la couronne pilote et constructeur, avec trois victoires pour Fittipladi et une pour Hulme qui prend sa retraite à la fin de la saison.

1975[modifier | modifier le code]

Pour la saison 1975, McLaren poursuit le développement de la M23, avec notamment l'introduction d'une boîte de vitesses à 6 rapports - une nouveauté pour l'époque - qui permet à McLaren et Fittipaldi de finir à la deuxième place des championnats pilotes et constructeurs, derrière la performante Ferrari 312 T de l'Autrichien Niki Lauda. À la fin de la saison, Emerson Fittipaldi quitte McLaren pour rejoindre l'équipe de son frère Wilson Fittipaldi, Copersucar.

Durant la saison 1975, l'équipe McLaren teste différents profils aérodynamiques sur la M23, comme différents profils de museau, une carrosserie élargie à l'avant des roues arrière ou diverses dispositions des refroidisseurs à huile. Ces modifications sont adoptées sur le successeur du châssis M23, la McLaren M26.

La McLaren M26 de 1976-1977 en démonstration sur le Nürburgring.

1976-1977-1978 : Les ultimes années de la M23[modifier | modifier le code]

L'Anglais James Hunt qui a créé la surprise en remportant le Grand Prix des Pays-Bas 1975 au volant d'une modeste Hesketh remplace Fittipaldi. Après un long combat pendant toute la saison contre Lauda, Hunt est finalement sacré champion lors de la dernière manche, au Japon.

En 1977, la McLaren M26 n'étant pas encore prête à l'entame de la saison, Hunt et Mass débutent avec la M23 déjà âgée de quatre saisons. Malgré ce désavantage, la M23 reste compétitive et Mass se classe deuxième du Grand Prix de Suède, dernier podium pour la M23. Les jeunes Gilles Villeneuve et Bruno Giacomelli participent à un Grand Prix en fin de saison, sans grand succès.

La M23 fait ses derniers tours de piste en 1978 où elle est utilisée par quelques écuries privées. La dernière course de la M23 se tient le 10 septembre 1978, en Italie. Nelson Piquet termine neuvième d'un Grand Prix marqué par la mort du suédois Ronnie Peterson sur sa Lotus 79.

La McLaren M23 n'a jamais été la monoplace la plus avancée, techniquement parlant, en Formule 1, mais une bonne préparation ainsi qu'un développement presque constant l'aida à gagner 16 Grands Prix, deux championnats pilotes et un constructeur dans sa longue carrière.

Résultats en championnat du monde[modifier | modifier le code]

Écurie officielle McLaren[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Moteur Pneus Pilote 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 Points inscrits Classement
1973 Yardley Team McLaren Ford Cosworth DFV V8 G ARG BRE ADS ESP BEL MON SUE FRA GBR NED ALL AUT ITA CAN USA 58* 3e
Denny Hulme 5 6 7 6 1 8 3 Abd 12 8 15 13 4
Peter Revson 4 Abd 5 7 1 4 9 Abd 3 1 5
Jody Scheckter Abd np Abd Abd
Jacky Ickx 3
1974 Marlboro Team Texaco Ford Cosworth DFV V8 G ARG BRE ADS ESP BEL MON SUE NED FRA GBR ALL AUT ITA CAN USA 73 (75) 1er
Emerson Fittipaldi 10 1 7 3 1 5 4 3 Abd 2 Abd Abd 2 1 4
Denny Hulme 1 12 9 6 6 Abd Abd Abd 6 7 Abd 2 6 6 Abd
Mike Hailwood 4 5 3 9 7 Abd Abd 4 7 Abd 15
David Hobbs 7 9
Jochen Mass 16 7
1975 Marlboro Team Texaco Ford Cosworth DFV V8 G ARG BRE ADS ESP MON BEL SUE NED FRA GBR ALL AUT ITA USA 53 3e
Emerson Fittipaldi 1 2 Abd np 2 7 8 Abd 4 1 Abd 9 2 2
Jochen Mass 14 3 6 1 6 Abd Abd Abd 3 7 Abd 4 Abd 3
1976 Marlboro Team McLaren Ford Cosworth DFV V8 G BRE ADS USW ESP BEL MON SUE FRA GBR ALL AUT NED ITA CAN USE JPN 74 (75) 2e
James Hunt Abd 2 Abd 1 Abd Abd 5 1 DSQ 1 4 1 Abd 1 1 3
Jochen Mass 6 3 5 Abd 6 5 11 15 Abd 3 7 Abd 5 4 Abd
1977 Marlboro Team McLaren Ford Cosworth DFV V8 G ARG BRE ADS USW ESP MON BEL SUE FRA GBR ALL AUT NED ITA USE CAN JPN 60* 3e
James Hunt Abd 2 4 7 Abd
Jochen Mass Abd Abd 5 Abd 4 4 Abd 2 9
Gilles Villeneuve 11
Bruno Giacomelli Abd
  • * 12 points ont été marqués avec la M19A et M19C en 1973.
  • * 39 points ont été marqués avec la M26 en 1977.

Écuries privées[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus Pilote 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17
1974 ARG BRE ADS ESP BEL MON SUE NED FRA GBR ALL AUT ITA CAN USA
Scribante Lucky Strike Racing M23 Ford Cosworth G Dave Charlton 19
1975 ARG BRE ADS ESP MON BEL SUE NED FRA GBR ALL AUT ITA USA
Lucky Strike Racing M23 Ford Cosworth G Dave Charlton 14
1977 ARG BRE ADS USW ESP MON BEL SUE FRA GBR ALL AUT NED ITA USE CAN JPN
Iberia Airlines M23 Ford Cosworth G Emilio de Villota 13 NQ NQ NQ NQ 17 NQ
Chesterfield Racing M23 Ford Cosworth G Brett Lunger np 11 NQ 13 Abd 10 9 Abd 10 11
1978 ARG BRA ADS USW MON BEL ESP SWE FRA GBR GER AUT NED ITA USE CAN
Liggett Group/
B&S Fabrications
M23 Ford Cosworth G Brett Lunger 13 Abd 11 NQ
Nelson Piquet Abd Abd 9
Centro Aseguredor F1 M23 Ford Cosworth G Emilio de Villota DNQ
Melchester Racing M23 Ford Cosworth G Tony Trimmer DNQ

Légende : ici

Sur les autres projets Wikimedia :