Shōken

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shōken
Portrait paru dans un livre russe de 1902, Le Japon et les Japonais.

Shōken (9 mai 1849-9 avril 1914) était l'épouse impératrice de Meiji, empereur du Japon.

Enfance[modifier | modifier le code]

Née Masako Ichijō (一条勝子 Ichijō Masako), elle était la troisième fille de l'aristocrate Tadaka Ichijo, et reçut une éducation classique soignée.

Mariage[modifier | modifier le code]

Ses fiançailles eurent lieu le 2 septembre 1867. Elle adopta alors le nom Haruko (美子). Le mariage fut officiellement célébré le 11 janvier 1869.

Aucun enfant n'est né de ce mariage, alors que l'empereur Meiji a eu au moins 15 enfants avec 5 concubines différentes. Shōken adopta l'aîné de ceux-ci, qui allait devenir l'empereur Taishō.

Image[modifier | modifier le code]

Shōken est la première impératrice japonaise à être apparue en public en vêtements occidentaux, en juillet 1886[1].

Activités[modifier | modifier le code]

Shōken a souvent joué le rôle d'hôtesse lors de visites de dignitaires étrangers. Elle a effectué de nombreuses visites caritatives dans des écoles ou des hôpitaux.

Elle était active dans la Société Japonaise de la Croix-Rouge et a joué un rôle dans le développement de la sériculture impériale[1].

Mort[modifier | modifier le code]

Shōken est morte deux ans après son mari, l'empereur Meiji. Elle repose à ses côtés à Fushimi. Son esprit est honoré au Sactuaire Meiji (Tokyo).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Empress Dowager Shoken’s records to be published, Yomiuri Shimbun 18/1/2014.