Kōmei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kōmei Tennō
孝明天皇
L'empereur Kōmei.
L'empereur Kōmei.
Titre
121e empereur du Japon
10 mars 184630 janvier 1867
&&&&&&&&&&&0763120 ans, 10 mois et 20 jours
Prédécesseur Ninkō
Successeur Meiji
Biographie
Dynastie Yamato
Nom de naissance Osahito
Date de naissance 22 juillet 1831
Date de décès 30 janvier 1867 (à 35 ans)
Père Ninkō
Mère Ōgimachi Masako
Conjoint Kujō Asako

Kōmei
Empereurs du Japon

Kōmei (孝明天皇, Kōmei Tennō), né le 22 juillet 1831 et mort le 30 janvier 1867, est le 121e empereur du Japon du 10 mars 1846 au 30 janvier 1867.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils et successeur de l'empereur Ninkō, son nom personnel est Osahito (統仁). Il accède au trône en l'an 3 de l'ère Koka (1846). Il ne détient cependant qu'un pouvoir symbolique face aux shoguns de la dynastie Tokugawa.

En 1854, il accepte de signer le traité de Kanagawa, mais n'approuve qu'à moitié celui de Harris en 1858. En 1863, il signe un décret signifiant l'expulsion de tous les étrangers, mais se retrouve dans l'obligation de ratifier le traité avec Harris et les « traités Ansei » en 1865.

En décembre 1866, seulement âgé de 35 ans, il contracte subitement la variole et meurt un mois plus tard dans d'atroces souffrances. Cette mort paraît suspecte, et le bruit court qu'un mouchoir, habilement contaminé par quelques conspirateurs, pourrait être à l'origine de la maladie. Les historiens japonais pensent avoir identifié en Iwakura Tomomi l'instigateur de ce crime.

Il est le dernier empereur dont le nom posthume est choisi après sa mort. Par la suite, les noms posthumes seront choisis à l'avance et coïncideront avec le nom de l'ère du règne.

Calligraphie de « Kōmei Tennō ».

Généalogie[modifier | modifier le code]

Son père est l'empereur Ninkō et sa mère Ōgimachi Masako (正親町 雅子). Son épouse principale est l'impératrice Kujō Asako (九条 夙子) Il est le père de deux fils et quatre filles, mais seul son second fils survécut et devient l'empereur Meiji.

Les ères du règne de Kōmei-tennō[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]