Secteur de la pomme de terre en Belgique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En Belgique, le secteur de la pomme de terre occupait en 2010 une superficie de 78 642 hectares pour une production de 3,6 millions de tonnes, plaçant le pays au vingtième rang mondial des pays producteurs de pommes de terre, et au septième rang dans l'Union européenne[1]. La part consacrée aux pommes de terre représentait en 2005, 4,7 % de la surface agricole utile (SAU), pourcentage relativement élevé comparé à la moyenne européenne (1,2 %) mais dépassé cependant par les Pays-Bas, où il atteignait la même année 8,1 %[2]. Le rendement moyen se situait à 45,8 tonnes/hectare, parmi les plus élevés du monde.

Principaux producteurs de pommes de terre de l'Union européenne
source Eurostat, année 2010
Pays Production (kt)
Allemagne 11 683
Pologne 9 380
Pays-Bas 7 181
France 7 164
Royaume-Uni 6 399
Roumanie 4 004
Belgique 3 296
Espagne 2 719
Italie 1 753
Danemark 1 618
Total UE 62 504

La production belge est largement dominée par la variété Bintje qui occupe à elle seule plus de 40 000 hectares des emblavements en pommes de terre. Malgré sa forte sensibilité aux maladies, notamment au mildiou, cette variété est appréciée pour son rendement, sa bonne aptitude à la conservation, et pour sa polyvalence et ses qualités technologiques pour la transformation industrielle.

Ce secteur se caractérise par l'importance de la transformation des pommes de terre en produits dérivés, notamment produits pré-frits surgelés, qui a porté en 2010 sur un volume de 3,26 millions de tonnes de pommes de terre, pour une production de 1,71 millions de tonnes, dont 1,1 de frites surgelées[1]. Il donne lieu également à d'importants flux de commerce extérieur, tant en importations qu'en exportations. La Belgique est devenue en 2011 le premier exportateur mondial de produits surgelés à base de pommes de terre, devançant dans l'ordre les Pays-Bas, le Canada et les États-Unis[3]. Une partie importante des pommes de terre transformées est importée des pays voisins (France, Pays-Bas, Allemagne). Du fait de la nécessité d'approvisionner l'industrie de transformation, la balance commerciale belge des pommes de terre de consommation est structurellement négative.

La consommation de pommes de terre fraiches a baissé progressivement en Belgique, comme dans les autres pays d'Europe occidentale, pour se stabiliser autour de 85 kg en moyenne annuelle par personne. Elle s'élevait à 146 kg en 1955[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

La pomme de terre est arrivée très tôt dans le territoire occupé par l'actuelle Belgique, dès la fin du XVIe siècle. Une expédition de pommes de terre vers Anvers depuis les îles Canaries est attestée en novembre 1567[5]. En 1587, Philippe de Sivry, préfet de la ville de Mons (Belgique) reçoit, sous le nom de taratouffli, des tubercules de pomme de terre envoyés par le légat du pape. Il en envoie deux à Charles de L'Écluse début 1588[6].

Évolution et structure de la production[modifier | modifier le code]

Bilan d'utilisation[modifier | modifier le code]

La production belge de pommes de terre, consacrée essentiellement à l'alimentation humaine, est largement excédentaire. Ainsi pour 2009, la production s'est élevée à 3,296 Mt pour une utilisation de 1,198 Mt, soit un coefficient d'autosuffisance de 275 %. Les utilisations au niveau national se répartissaient en alimentation humaine, 914 600 t, semences, 86 400 t et alimentation animale, 144 300 t, les pertes étant évaluées à 52 900 t[7].

La même année, le bilan du commerce extérieur s'établissait comme suit : importations : 1,417 Mt, exportations : 3,560 Mt

Industrie de la pomme de terre[modifier | modifier le code]

Principales entreprises du secteur de la pomme de terre en Belgique :

Récolteuse de pommes de terre automotrice Dewulf.

Variétés[modifier | modifier le code]

Organisations professionnelles et institutions[modifier | modifier le code]

Organisations professionnelles[modifier | modifier le code]

  • La Fiwap, « filière wallonne de la pomme de terre », est une association professionnelle fondée en 1993 qui regroupe tous les acteurs du secteur de la pomme de terre en Région wallonne.
  • Belgapom est une association professionnelle du négoce et de la transformation de pommes de terre en Belgique.

Manifestation professionnelles[modifier | modifier le code]

Tous les quatre ans, les « Journées européennes de la pomme de terre » (PotatoEurope) sont organisées en Belgique par la Fédération belge de l'équipement pour l'agriculture, l'horticulture, l'élevage et le jardin (Fedagrim). Cette manifestation qui intéresse l'ensemble de la filière de la pomme de terre se tient à à Kain près de Tournai (province de Hainaut). Elle se tient alternativement les autres années en Allemagne, en France ou aux Pays-Bas. La prochaine édition en Belgique est prévue en 2015[9].

Depuis 2010, les organisations belges de la pomme de terre organisent, en collaboration avec les autorités flamandes et wallonnes, l'« Inno Potato Award ». Ce concours a pour but de récompenser les producteurs de pommes de terre de semence (plants) et de consommation qui ont mis en œuvre dans leurs exploitations des méthodes innovantes de culture, de conservation ou de commercialisation[10].

Organismes de recherche[modifier | modifier le code]

Musée[modifier | modifier le code]

La Saaihalle, siège du musée de la frite à Bruges.

Depuis 2008, un « musée de la frite » (en néerlandais, Frietmuseum) est ouvert à Bruges dans le « Saaihalle », bâtiment datant du XIVe siècle. Ce musée se targue d'être le seul au monde consacré à l'histoire de la pomme de terre et de la frite[11].

Évolution de la consommation[modifier | modifier le code]

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Synthèse de la saison de commercialisation 2010/2011 », sur Fiwap (consulté le 24 juin 2012).
  2. (en) « The potato sector in the European Union » (consulté le 24 juin 2012).
  3. « Surgelés - La Belgique, championne de l’exportation », sur La Libre Belgique (consulté le 24 juin 2012).
  4. « Les chiffres clés du secteur de la pomme de terre en Wallonie - Belgique - Union européenne », sur Fiwap (consulté le 24 juin 2012).
  5. (en) J. G. Hawkes and J. Francisco-Ortega, « The early history of the potato in Europe » (consulté le 24 juin 2012).
  6. (en) V. S. Lekhnovitch, Introduction of the Potato into Western and Central Europe, Letters to Nature, Nature 191, 518 - 519 (29 juillet 1961).
  7. Source Eurostat
  8. (en) « News: McCain Foods picks up PinguinLutosa potato division  », PotatoPro,‎ 19 octobre 2012 (consulté le 19 décembre 2012).
  9. « PotatoEurope : Succès de l'édition 2011 », sur PotatoEurope (consulté le 24 juin 2012).
  10. « À propos du Belgian Inno Potato Award, concours pour les innovations chez les producteurs de pommes de terre », Inno Potato Award (consulté le 24 juin 2012).
  11. « Le musée », Frietmuseum (consulté le 24 juin 2012).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]