Scille de printemps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La scille de printemps, Tractema verna (Huds.) Speta (Syn. : Scilla verna Huds.), est une plante à fleurs de petite taille appartenant à la famille des Liliaceae selon la classification classique, à celle des Hyacinthaceae (éventuellement celle des Asparagaceae) selon la classification phylogénétique.

Il s'agit d'une espèce européenne à distribution strictement atlantique. Elle se rencontre essentiellement sur les pelouses naturelles sèches et rases.

Description[modifier | modifier le code]

Plante vivace de petite taille (5 à 25 cm), glabre dans toutes ses parties, elle se développe à partir d'un petit bulbe de couleur blanchâtre. Situées à la base, les feuilles, au nombre de 3 à 6, sont linéaires (larges de 3 à 6 mm) et plutôt charnues. Les fleurs, qui apparaissent d'avril à juin, sont portées par une tige grêle et sont de couleur bleu violacé ; peu nombreuses, elles forment un petit corymbe à allure d'ombelle.

Écologie[modifier | modifier le code]

Répartition[modifier | modifier le code]

La distribution de la scille de printemps, exclusivement ouest européenne, s'étend du Portugal à la Norvège, en incluant l'Espagne, la France, la Grande-Bretagne, l'Irlande et les îles Féroé[1].

Au sud de cette aire, elle peut pénétrer plus ou moins profondément dans l'intérieur des terres : Espagne, moitié occidentale de la chaîne pyrénéenne, départements des Landes, de la Corrèze, de la Creuse. Plus au nord, c'est-à-dire à partir du Finistère, elle devient presque exclusivement littorale. Elle est rare au Portugal et évite très majoritairement les côtes de la Manche et de la mer du Nord[1].

Habitat[modifier | modifier le code]

Floraison des scilles de printemps en avril dans les pelouses naturelles de la pointe du Van (Finistère)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) Dupont, P., 1962. La flore atlantique européenne. Documents pour les cartes des productions végétales, Toulouse, Faculté des sciences, p.104.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :