Sébastien Hinault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hinault.
Sébastien Hinault
Image illustrative de l'article Sébastien Hinault
Sébastien Hinault lors du Critérium du Dauphiné 2011
Informations
Nom Sébastien Hinault
Date de naissance 11 février 1974 (40 ans)
Pays Drapeau de la France France
Équipe actuelle IAM
Spécialité Sprinter, coureur de classiques[1]
Équipe professionnelle
1997-07.1998
08.1998-2008
2009-2012
2013-2014
Gan
Crédit agricole
AG2R La Mondiale
IAM
Équipe dirigée
2015- Bretagne-Séché Environnement
Principales victoires
1 étape de grand tour
Tour d'Espagne (1 étape)

Sébastien Hinault est un coureur cycliste français né le 11 février 1974 à Saint-Brieuc. Il est professionnel entre 1997 et 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sébastien Hinault lors du Grand Prix Cycliste de Québec, en 2011
Sébastien Hinault lors du Grand Prix Cycliste de Québec, en 2011

Après avoir poursuivi des études de sport à Strasbourg, Sébastien Hinault devient professionnel en 1997 en débutant dans l'équipe Gan qui deviendra l'équipe cycliste Crédit agricole juste après le Tour de France 1998. En 2000, il remporte le Tour du Finistère. En 2003, il s'adjuge une étape du Tour de Pologne et en 2004, une étape du Tour d'Allemagne. Il a participé à neuf Tours de France consécutifs entre 1999 et 2007.

En 2008, il n'est pas sélectionné pour le Tour de France, mais participe à son premier Tour d'Espagne. Il y remporte la 10e étape au sprint.

Il rejoint en 2009 AG2R La Mondiale, mais ne remporte aucune victoire durant cette saison, son directeur sportif lui ayant imposé un rôle d'équipier.

En 2010, il prépare sa saison avec les classiques flamandes. Il prend la huitième place de Paris-Roubaix[n 1], la meilleure performance de sa carrière sur la course. Puis, il termine neuvième de la Vattenfall Cyclassics et prend part au Tour d'Espagne, sans toutefois pouvoir remporter d'étape. À la fin de la saison 2010, il est sélectionné par Laurent Jalabert pour participer à la course en ligne au championnat du monde à Melbourne, en Australie[4].

En 2011, il termine quatorzième du Circuit Het Nieuwsblad et huitième du Grand Prix E3. Il porte le maillot de meilleur grimpeur sur le Critérium du Dauphiné.

Non retenu initialement pour le Tour de France 2012, Hinault y participe finalement en remplaçant Lloyd Mondory, forfait en raison d'une tendinite à un genou[5].

En 2013, il signe un contrat en faveur de l'équipe continentale professionnelle IAM. Il met un terme à sa carrière de coureur cycliste en 2014 à l'issue de Paris-Tours[6]. Quelques jours plus tard, le site Internet du quotidien régional breton Ouest-France annonce que Sébastien Hinault est nommé directeur sportif de la formation Bretagne-Séché Environnement[7],[8].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès année par année[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

11 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

2 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

4 participations

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Leif Hoste, initialement huitième de Paris-Roubaix 2010, a été déclassé par l'UCI[2],[3]. Hinault, initialement neuvième, est reclassé huitième.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Sébastien Hinault », sur ag2rlamondiale.fr (consulté le 23 juin 2011)
  2. [PDF] (en) « Anti-doping Rule Violations », sur uci.ch, Union cycliste internationale,‎ 17 juillet 2014 (consulté le 29 juillet 2014)
  3. (en) «  Results - Cycling - Road 2010 - Men Elite Paris - Roubaix (FRA/HIS) - 11 Apr 2010 - Road race: Compiègne - Roubaix », sur uci.ch, Union cycliste internationale (consulté le 30 juillet 2014)
  4. Route - Championnats du monde - Élites - La sélection tricolore sur ffc.fr
  5. Renaud Breban, « Mondory blessé, remplacé par Hinault », sur cyclismactu.net,‎ 29 juin 2012
  6. « Paris-Tours. Sébastien Hinault a raccroché », sur letelegramme.fr,‎ 12 octobre 2014 (consulté le 21 octobre 2014)
  7. « Cyclisme. Sébastien Hinault nommé directeur sportif de Bretagne-Séché », sur ouest-france.fr,‎ 21 octobre 2014 (consulté le 21 octobre 2014)
  8. « Sébastien Hinault directeur sportif », sur lequipe.fr,‎ 21 octobre 2014 (consulté le 21 octobre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :