Critérium du Dauphiné 2011

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Critérium du Dauphiné 2011
{{#if:
Critérium du Dauphiné 2011
Carte de la course
Généralités
Édition 63e
Date 5-12 juin
Étapes 8 (dont le prologue)
Distance 1 064,4 km
Pays visité(s) Drapeau de la France France
Lieu de départ Saint-Jean-de-Maurienne
Lieu d’arrivée La Toussuire
Partants 175
Arrivants 119
Résultats
Vainqueur Drapeau : Royaume-Uni Bradley Wiggins
39,89 km/h de moyenne
Meilleur grimpeur Drapeau : Espagne Joaquim Rodríguez
Classement par points Drapeau : Espagne Joaquim Rodríguez
Meilleur jeune Drapeau : France Jérôme Coppel
Meilleure équipe Drapeau : France Europcar
Chronologie
Précédent Critérium du Dauphiné 2010 Critérium du Dauphiné 2012 Suivant

La 63e édition du Critérium du Dauphiné a lieu du 5 au 12 juin 2011. Il s'agit de la 15e épreuve de l'UCI World Tour 2011.

Ce critérium est remporté par le Britannique Bradley Wiggins, de l'équipe Sky, devant l'Australien Cadel Evans (BMC Racing) et le Kazakh Alexandre Vinokourov (Astana). C'est la première victoire de Wiggins, ainsi que de l'équipe Sky créée en 2010, sur une course par étapes de ce niveau. L'Espagnol Joaquim Rodríguez (Katusha), vainqueur des deux dernières étapes, remporte le classement de la montagne et le classement par points. Le meilleur jeune est le Français Jérôme Coppel (Saur-Sojasun) et la meilleure équipe est l'équipe continentale professionnelle française Europcar.

Présentation[modifier | modifier le code]

Participants[modifier | modifier le code]

Équipes[modifier | modifier le code]

Le Critérium du Dauphiné étant une épreuve World Tour, les 18 équipes ProTour participent à l'épreuve. Quatre équipes continentales professionnelles sont invitées par les organisateurs le 13 mai 2011[1] qui ont la particularité d'être toutes françaises : Cofidis, Europcar, FDJ et Saur-Sojasun.

N. Code Équipe
1-8 RSH Drapeau des États-Unis RadioShack
11-18 AST Drapeau du Kazakhstan Astana
21-28 THR Drapeau des États-Unis HTC-Highroad
31-38 OLO Drapeau de la Belgique Omega Pharma-Lotto
41-48 SAU Drapeau de la France Saur-Sojasun
51-58 COF Drapeau de la France Cofidis
61-68 ALM Drapeau de la France AG2R La Mondiale
71-78 BMC Drapeau des États-Unis BMC Racing
81-88 RAB Drapeau des Pays-Bas Rabobank
91-98 LIQ Drapeau de l'Italie Liquigas-Cannondale
101-108 EUS Drapeau de l'Espagne Euskaltel-Euskadi
N. Code Équipe
111-118 GRM Drapeau des États-Unis Garmin-Cervélo
121-128 SKY Drapeau du Royaume-Uni Sky
131-138 EUC Drapeau de la France Europcar
141-148 KAT Drapeau de la Russie Katusha
151-158 FDJ Drapeau de la France La Française des jeux
161-168 MOV Drapeau de l'Espagne Movistar
171-178 QST Drapeau de la Belgique Quick Step
181-188 LEO Drapeau du Luxembourg Leopard-Trek
191-198 SBS Drapeau du Danemark Saxo Bank-SunGard
201-208 LAM Drapeau de l'Italie Lampre-ISD
211-218 VCD Drapeau des Pays-Bas Vacansoleil-DCM

Favoris[modifier | modifier le code]

L'Australien Cadel Evans (BMC Racing) et l'Italien Ivan Basso (Liquigas-Cannondale) sont les deux grands favoris de ce Dauphiné.

Ils auront pour principaux rivaux, le tenant du titre, le Slovène Janez Brajkovič (RadioShack), le Kazakh Alexandre Vinokourov (Astana), le Britannique Bradley Wiggins (Sky), l'Allemand Tony Martin (HTC-Highroad), le Néerlandais Robert Gesink (Rabobank), le Belge Jurgen Van den Broeck (Omega Pharma-Lotto), les Espagnols Samuel Sánchez (Euskaltel-Euskadi), Joaquim Rodríguez (Katusha), Beñat Intxausti (Movistar), l'Estonien Rein Taaramäe (Cofidis) et les Français Jérôme Coppel (Saur-Sojasun) et Jean-Christophe Péraud (AG2R La Mondiale).

Peu de sprinteurs font le déplacement à cause du peu d'opportunité offerte à eux (1 seule étape de plat). On retrouvera ainsi le Colombien Leonardo Duque (Cofidis), l'Américain Tyler Farrar (Garmin-Cervélo), le Norvégien Edvald Boasson Hagen (Sky) et l'Argentin Juan José Haedo (Saxo Bank-SunGard).

Parcours[modifier | modifier le code]

Après un prologue de 5,4 km, les coureurs effectueront une étape de moyenne montagne et une vallonnée, arrivant respectivement au sommet d'une ascension de 2e et de 4e catégorie. La 3e étape, un contre-la-montre de 42,5 km, sera particulièrement attendue, puisque son parcours est identique à celui de la 20e étape du Tour de France 2011. En outre, elle devrait commencer à façonner le classement général. S'en suivra une étape de plaine, puis une étape de moyenne montagne, avec une arrivée aux Gets. Enfin, le week-end sera assurément décisif, avec au programme 2 étapes de haute montagne, arrivant au sommet du Collet d'Allevard et à la Toussuire.

Étapes[modifier | modifier le code]

Étape Date Villes étapes Distance Vainqueur d’étape Leader du classement général
Prologue 5 juin Saint-Jean-de-Maurienne - Saint-Jean-de-Maurienne Plainstage.svg 5,4 (clm) Drapeau : Pays-Bas Lars Boom Drapeau : Pays-Bas Lars Boom
1re étape 6 juin Albertville - Saint-Pierre-de-Chartreuse Mediummountainstage.svg 144 Drapeau : Belgique Jurgen Van den Broeck Drapeau : Kazakhstan Alexander Vinokourov
2e étape 7 juin Voiron - Lyon Hillystage.svg 179 Drapeau : Allemagne John Degenkolb Drapeau : Kazakhstan Alexander Vinokourov
3e étape 8 juin Grenoble - Grenoble Hillystage.svg 42,5 (clm) Drapeau : Allemagne Tony Martin Drapeau : Royaume-Uni Bradley Wiggins
4e étape 9 juin La Motte-Servolex - Mâcon Plainstage.svg 173,5 Drapeau : Allemagne John Degenkolb Drapeau : Royaume-Uni Bradley Wiggins
5e étape 10 juin Parc des Oiseaux-Villars-les-Dombes - Les Gets Mediummountainstage.svg 210 Drapeau : France Christophe Kern Drapeau : Royaume-Uni Bradley Wiggins
6e étape 11 juin Les Gets - Le Collet d’Allevard Mountainstage.svg 192,5 Drapeau : Espagne Joaquim Rodríguez Drapeau : Royaume-Uni Bradley Wiggins
7e étape 12 juin Pontcharra - La Toussuire Mountainstage.svg 117,5 Drapeau : Espagne Joaquim Rodríguez Drapeau : Royaume-Uni Bradley Wiggins

Récit de la course[modifier | modifier le code]

Les résumés, ainsi que les descriptions des parcours, sont écrits à partir du site officiel, en plus d'articles, référencés.

Prologue[modifier | modifier le code]

Ce prologue commence par la côte de Bonrieux (0,8 km de montée à 5 %) classée en 4e catégorie et qui attribue des points pour le classement des meilleurs grimpeurs, puis est plat.

Lars Boom (Rabobank) s'impose et s'empare du maillot jaune[2] tandis que Sébastien Hinault auteur du meilleur temps lors des 800 premiers mètres prend le maillot de meilleur grimpeur[3].

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Lars Boom Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Rabobank en 6 min 18 s
2 Alexander Vinokourov Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan Astana + 2 s
3 Bradley Wiggins Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky 5 s
4 John Degenkolb Drapeau de l'Allemagne Allemagne High Road 6 s
5 Blel Kadri Drapeau de la France France AG2R La Mondiale 8 s
6 Joost Posthuma Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Leopard-Trek 9 s
7 Cadel Evans Drapeau de l'Australie Australie BMC Racing 9 s
8 Christophe Riblon Drapeau de la France France AG2R La Mondiale 9 s
9 Cyril Lemoine Drapeau de la France France Saur-Sojasun 10 s
10 Jérôme Coppel Drapeau de la France France Saur-Sojasun 11 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Lars Boom Jersey yellow-bluebar.svgJersey green.svg Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Rabobank en 6 min 18 s
2 Alexander Vinokourov Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan Astana + 2 s
3 Bradley Wiggins Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky 5 s
4 John Degenkolb Jersey white.svg Drapeau de l'Allemagne Allemagne High Road 6 s
5 Blel Kadri Drapeau de la France France AG2R La Mondiale 8 s
6 Joost Posthuma Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Leopard-Trek 9 s
7 Cadel Evans Drapeau de l'Australie Australie BMC Racing 9 s
8 Christophe Riblon Drapeau de la France France AG2R La Mondiale 9 s
9 Cyril Lemoine Drapeau de la France France Saur-Sojasun 10 s
10 Jérôme Coppel Drapeau de la France France Saur-Sojasun 11 s

1re étape[modifier | modifier le code]

Cette étape débute par 30 km en faux plats descendants, puis la route remonte légèrement, avant de passer par la côte de Saint-André (0,8 km à 6,9 %), une ascension de 4e catégorie dont le sommet est au km 39. Après une descente d'une dizaine de kilomètres, les coureurs doivent enchaîner trois ascensions : la côte de Montagnole (3,2 km de montée à 6,1 %), classée en 3e catégorie et dont le sommet est au km 53, et la côte de la Bauche (2,9 km à 4,6 %), classée en 4e catégorie, entrecoupées d'une ascension non-répertoriée. Une fois le sommet de la dernière côte (km 79) franchi, le parcours est plat, puis emprunte une longue descente. Il s'ensuit environ 45 km plutôt vallonnés, puis la montée de Saint-Pierre-de-Chartreuse (7,4 km de montée à 4,8 %), classée en 2e catégorie, en haut de laquelle sera jugée l'arrivée, après 144 km de course depuis Albertville, à travers la Savoie et l'Isère.

Au km 2, Sven Vandousselaere (Omega Pharma-Lotto) attaque, en vain. Jérémy Roy (FDJ) s'y essaye également, au km 8, mais sans beaucoup plus de réussite, puisqu'il est repris au km 11. D'autres coureurs vont tenter leur chance, sans parvenir à sortir durablement du peloton. Puis, au km 22, Sven Vandousselaere attaque, suivi par Leonardo Duque (Cofidis) et Vincent Jérôme (Europcar). Cette fois-ci, le trio parvient à prendre rapidement du champ, l'écart au km 35 étant de 6 min.

Les Rabobank vont alors contrôler l'écart, qui chute progressivement, n'étant plus que de 3 min à 60 km de l'arrivée et moins de 2 min à 35 km du but. Pendant ce temps, Duque profite de l'échappée pour passer en tête les 3 côtes de la journée, engrangeant ainsi 10 points pour le classement de la montagne. Alors que le trio n'a plus qu'1 min d'avance à 20 km de l'arrivée, les BMC Racing, AG2R La Mondiale, HTC-Highroad et Astana prennent les commandes du peloton, qui reprend les échappés à 10 km de la ligne.

A 7 km de l'arrivée, dans un peloton étiré, Kanstantsin Siutsou (HTC-Highroad) attaque, suivi par Jurgen Van den Broeck (Omega Pharma-Lotto). Le peloton ne réagit pas dans un premier temps, avant que Chris Anker Sørensen (Saxo Bank-SunGard) ne parte en contre-attaque. Finalement, celui-ci va servir de point d'appui à Thomas Voeckler (Europcar), qui part à la poursuite du duo à 6 km du sommet, revenant quelques hectomètres plus loin. Le trio, qui est devenu un duo suite au décrochage de Siutsou, est repris par un groupe d'une quinzaine de coureurs. Voeckler va alors placer une nouvelle accélération. Van den Broeck suit, avant de partir en solitaire. Christophe Kern (Europcar) va alors sortir du groupe de favoris, suivi par Sørensen. Ce duo ne menace pas l'homme de tête, Sørensen étant même rapidement repris, ainsi que Kern peu après la flamme rouge. Finalement, Van den Broeck s'impose, remportant ainsi sa première victoire chez les professionnels. Il devance de 6 secondes Joaquim Rodríguez (Katusha), sorti peu après la flamme rouge, tandis que Cadel Evans (BMC Racing) complète le podium de l'étape, à 7 secondes du vainqueur. Alexandre Vinokourov (Astana), quatrième ce jour, s'empare des maillots jaune et vert, devançant au général Jurgen Van den Broeck, qui prend le maillot à pois (à égalité de points avec Duque), de 5 secondes et Evans de 7 secondes. En revanche, Samuel Sánchez (Euskaltel-Euskadi) termine à 58 secondes de Van den Broeck, Robert Gesink (Rabobank) à 1 min 31 s, Tony Martin (HTC-Highroad) à 2 min 40 s et Ivan Basso (Liquigas-Cannondale) à 3 min 09 s[4].

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Jurgen Van den Broeck Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Lotto en 3 h 36 min 42 s
2 Joaquim Rodríguez Drapeau de l'Espagne Espagne Katusha + 6 s
3 Cadel Evans Drapeau de l'Australie Australie BMC Racing 7 s
4 Alexander Vinokourov Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan Astana 7 s
5 Nicolas Roche Drapeau de l'Irlande Irlande AG2R La Mondiale 7 s
6 Edvald Boasson Hagen Drapeau de la Norvège Norvège Sky 7 s
7 Thibaut Pinot Drapeau de la France France FDJ 13 s
8 Rob Ruijgh Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Vacansoleil-DCM 13 s
9 Thomas Voeckler Drapeau de la France France Europcar 15 s
10 Janez Brajkovič Drapeau de la Slovénie Slovénie RadioShack 15 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Alexandre Vinokourov Jersey yellow-bluebar.svgJersey green.svg Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan Astana en 3 h 43 min 49 s
2 Jurgen Van den Broeck Jersey polkadot.svg Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Lotto + 5 s
3 Cadel Evans Drapeau de l'Australie Australie BMC Racing 7 s
4 Bradley Wiggins Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky 11 s
5 Edvald Boasson Hagen Jersey white.svg Drapeau de la Norvège Norvège Sky 13 s
6 Nicolas Roche Drapeau de l'Irlande Irlande AG2R La Mondiale 17 s
7 Janez Brajkovič Drapeau de la Slovénie Slovénie RadioShack 20 s
8 Joaquim Rodríguez Drapeau de l'Espagne Espagne Katusha 23 s
9 Thibaut Pinot Drapeau de la France France FDJ 24 s
10 Thomas Voeckler Drapeau de la France France Europcar 27 s

2e étape[modifier | modifier le code]

L'étape débute par le Col du Chat, non-répertorié. Après la descente, la route passe par un mur, également non-répertorié, puis quelques km de plats, avant d'entamer la côte de Miribel-les-Echelles (4,4 km à 4,3 %), classée en 4e catégorie. Après le sommet atteint au km 20.5, le parcours continue de monter, puis emprunte la descente. Le reste de l'étape est très légèrement vallonné, avec seulement 2 ascensions de 4e catégorie, la côte du Château de Saint-Julien (2,8 km à 5 %) et la côte de Pérouges (1,6 km à 4,4 %), dont les sommets sont aux km 91 et 134,5. L'arrivée sera jugée au sommet de la côte de la Croix-Rousse (1,4 km de montée à 4,8 %), classée en 4e catégorie, à Lyon, après 179 km de course depuis Voiron, à travers l'Isère, l'Ain et le Rhône.

Au km 4, Jérémy Roy (FDJ) attaque, en vain. Mauro Finetto (Liquigas-Cannondale) s'y essaye également, mais subit le même sort au km 8. Au km 10, Jurgen Van de Walle (Omega Pharma-Lotto), Brice Feillu (Leopard-Trek) et Maarten Tjallingii (Rabobank) s'échappent. Ils vont rapidement creuser l'écart, qui est de 4 min au km 36 et 4 min 45 s au km 46. Ce sera l'avance maximal accordé par les Astana, qui stabilisent l'écart autour de 4 min.

A 60 km de l'arrivée, les FDJ aident les équipiers du maillot jaune, avant que les Cofidis ne fassent de même 20 km plus loin. Et là, l'effet sur le chronomètre est rapide, l'avance du trio de tête n'étant plus que de 2 min 30 s à 30 km de l'arrivée. Plusieurs équipes, dont les Garmin-Cervélo et les AG2R La Mondiale, vont alors accélérer le rythme du peloton, provoquant ainsi une bordure. Bradley Wiggins (Sky), Cadel Evans (BMC Racing) et Tony Martin (HTC-Highroad), notamment, se retrouve piégés. Commence alors un bras de fer entre le groupe maillot jaune, mené par les Astana, AG2R La Mondiale et Garmin-Cervélo et le groupe Wiggins-Evans, qui s'est scindé lui-même en 2 groupes, mené par les Sky et les BMC Racing. Cette passe d'armes n'arrange pas les échappés, puisque Feillu et Van de Walle sont repris à 15 km de l'arrivée, Tjallingii 1 km plus loin. Finalement, la jonction entre les 2 groupes s'opère à 8 km de la ligne.

Le peloton fonce alors vers la montée finale, mené au moment de l'aborder par les Rabobank. A la flamme rouge, Marco Bandiera (Quick Step) attaque, mais se fait rapidement reprendre par le peloton, mené désormais par les Cofidis. A 500 m de la ligne, Thomas Voeckler (Europcar) accélère à son tour, mais se fait reprendre lui aussi. Samuel Dumoulin (Cofidis) lance alors le sprint, mais se fait battre par John Degenkolb (HTC-Highroad), impressionnant de puissance. Au sein du peloton, une cassure s'est opérée dans la montée, 14 coureurs, dont Bradley Wiggins et Alexandre Vinokourov (Astana), qui conforte son maillot jaune, finissant 6 s devant le reste du groupe composé d'environ 70 coureurs. Le groupe Martin, composé d'une grosse quarantaine de coureurs, termine à 7 min 43 s du groupe maillot jaune. Au général, Vino possède 11 s d'avance sur Jurgen Van den Broeck (Omega Pharma-Lotto), victime d'une chute dans le final et qui conserve son maillot à pois, et Wiggins[5].

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 John Degenkolb Drapeau de l'Allemagne Allemagne HTC-Highroad en 4 h 02 min 39 s
2 Samuel Dumoulin Drapeau de la France France Cofidis + m.t
3 Sébastien Hinault Drapeau de la France France AG2R La Mondiale m.t
4 Paul Martens Drapeau de l'Allemagne Allemagne Rabobank m.t
5 Joaquim Rodríguez Drapeau de l'Espagne Espagne Katusha m.t
6 Thomas Voeckler Drapeau de la France France Europcar m.t
7 Jelle Vanendert Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Lotto m.t
8 Grega Bole Drapeau de la Slovénie Slovénie Lampre-ISD m.t
9 Nicolas Roche Drapeau de l'Irlande Irlande AG2R La Mondiale m.t
10 Fabian Wegmann Drapeau de l'Allemagne Allemagne Leopard-Trek m.t
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Alexandre Vinokourov Jersey yellow-bluebar.svg Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan Astana en 7 h 45 min 48 s
2 Jurgen Van den Broeck Jersey polkadot.svg Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Lotto + 11 s
3 Bradley Wiggins Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky 11 s
4 Cadel Evans Drapeau de l'Australie Australie BMC Racing 13 s
5 Nicolas Roche Drapeau de l'Irlande Irlande AG2R La Mondiale 17 s
6 Joaquim Rodríguez Jersey green.svg Drapeau de l'Espagne Espagne Katusha 23 s
7 Janez Brajkovič Drapeau de la Slovénie Slovénie RadioShack 26 s
8 Thomas Voeckler Drapeau de la France France Europcar 27 s
9 Rob Ruijgh Jersey white.svg Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Rabobank 29 s
10 Rui Costa Drapeau du Portugal Portugal Movistar 34 s

3e étape[modifier | modifier le code]

Alexandre Vinokourov au départ du contre la montre Avenue Jean Perrot

Ce contre-la-montre de 42,5 km autour de Grenoble propose un parcours identique à celui du Tour de France. Le parcours est plat dans les premiers kilomètres, avant de prendre le début de la montée vers Chamrousse (2 km à 8 % et 1 km à 7 %, entrecoupés d'un replat d'1 km) jusqu'au km 9, puis d'emprunter une descente qui s'arrête peu après le premier chronomètre intermédiaire, situé au km 19. Ensuite, les coureurs passent par un peu de plat, puis une montée progressive, jusqu'au km 24. La route devient alors plate, jusqu'au deuxième chronomètre intermédiaire (km 27,5) et un peu plus, avant de passer par une longue descente, puis du plat avec de longues avenues rectilignes pour finir.

Tony Martin (HTC-Highroad) remporte ce contre-la-montre, en devançant Bradley Wiggins, qui s'empare des maillots jaune et vert, et Edvald Boasson Hagen (Sky). Au général, Wiggins devance Cadel Evans (BMC Racing) de 1 min 11 s et Janez Brajkovič (RadioShack) de 1 min 21 s[6]. À noter que, fait assez rare, les 4 premiers de l'étape sont champions nationaux du contre-la-montre.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Tony Martin Drapeau de l'Allemagne Allemagne HTC-Highroad en 55 min 28 s
2 Bradley Wiggins Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky + 11 s
3 Edvald Boasson Hagen Drapeau de la Norvège Norvège Sky 43 s
4 David Zabriskie Drapeau des États-Unis États-Unis Garmin-Cervélo 58 s
5 Janez Brajkovič Drapeau de la Slovénie Slovénie RadioShack 1 min 17 s
6 Cadel Evans Drapeau de l'Australie Australie BMC Racing 1 min 20 s
7 Geraint Thomas Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky 1 min 36 s
8 Christophe Riblon Drapeau de la France France AG2R La Mondiale 1 min 37 s
9 Rein Taaramäe Drapeau de l'Estonie Estonie Cofidis 1 min 56 s
10 Rui Costa Drapeau du Portugal Portugal Movistar 2 min 00 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Bradley Wiggins Jersey yellow-bluebar.svgJersey green.svg Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky en 8 h 41 min 37 s
2 Cadel Evans Drapeau de l'Australie Australie BMC Racing + 1 min 11 s
3 Janez Brajkovič Drapeau de la Slovénie Slovénie RadioShack 1 min 21 s
4 Alexandre Vinokourov Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan Astana 1 min 56 s
5 Rui Costa Jersey white.svg Drapeau du Portugal Portugal Movistar 2 min 12 s
6 Geraint Thomas Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky 2 min 25 s
7 Jurgen Van den Broeck Jersey polkadot.svg Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Lotto 2 min 28 s
8 Christophe Riblon Drapeau de la France France AG2R La Mondiale 2 min 45 s
9 Ben Hermans Drapeau de la Belgique Belgique RadioShack 2 min 46 s
10 Jérôme Coppel Drapeau de la France France Saur-Sojasun 2 min 52 s

4e étape[modifier | modifier le code]

Après quelques kilomètres de plat puis une brève descente, les coureurs empruntent le col du Chat (6,2 km à 6,7 %), classé en 2e catégorie. Après le sommet (km 13), le parcours passe par une longue descente, entrecoupée de deux montées non-répertoriées. S'ensuit une trentaine de kilomètres légèrement vallonnés, avec notamment la côte de Peyzieu (1,4 km à 4,6 %), classée en 4e catégorie et dont le sommet est au km 54. Ensuite, la route emprunte une courte descente, suivie d'une trentaine de kilomètre de plat, puis d'un faux plat montant, d'une petite descente, d'un peu de plat et la côte de Châtillon-la-Palud (1,8 km à 5 %), classée en 4e catégorie. Le sommet (km 109,5) est suivi de longs faux plats descendants, puis de plat (mis à part un "mur" non-répertorié à une vingtaine de kilomètres de l'arrivée) lors des 35 derniers kilomètres. L'arrivée sera jugée à Mâcon, après 173,5 km de course depuis La Motte-Servolex, à travers la Savoie, l'Ain et la Saône-et-Loire.

Au km 4, Jérémy Roy (FDJ) s'échappe, rejoint au km 5,5 par Adriano Malori (Lampre-ISD). Ces deux bons rouleurs (16e et 12e la veille) vont rapidement prendre du champ, puisqu'ils basculent au sommet du col du Chat avec 3 minutes d'avance. Leonardo Duque (Cofidis) prend la troisième place, s'emparant provisoirement du maillot à pois.

L'équipe Sky va alors contrôler l'écart, qui atteint un maximum de 4 min 25 s au km 69, autour de 4 min. Pendant ce temps-là, Duque confirme sa prise de pouvoir au classement de la montagne, en prenant à nouveau la troisième place des 2 côtes de quatrième catégorie du jour. À un peu moins de soixante kilomètres de l'arrivée, les Garmin-Cervélo décident d'enclencher la poursuite, imités peu après par les HTC-Highroad. Une poursuite menée dans un premier temps à deux, par Johan Vansummeren et Jan Ghyselinck, les représentants respectifs des deux équipes. À 40 km de l'arrivée, l'avance du duo de tête n'est plus que de 3 min 20 s. Les Garmin-Cervélo vont placer d'autres coureurs en chasse à une vingtaine de kilomètres du but. Les échappés, qui disposent de 40 secondes d'avance à 10 km de l'arrivée, sont repris à 2,2 km de la ligne.

Cette étape se conclut par un sprint massif, mené par les Garmin-Cervélo et HTC-Highroad, qui reprennent les rênes du peloton aux Liquigas-Cannondale, un temps aux avant-postes. Edvald Boasson Hagen (Sky) lance le sprint de loin, mais de fait dépasser par John Degenkolb (HTC-Highroad). Celui-ci gagne l'étape et s'empare du maillot vert, dans les 10 derniers mètres. Tyler Farrar (Garmin-Cervélo) est un décevant 6e. Aucun changement au général n'est à signaler[7].

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 John Degenkolb Drapeau de l'Allemagne Allemagne HTC-Highroad en 4 h 15 min 41 s
2 Edvald Boasson Hagen Drapeau de la Norvège Norvège Sky + m.t
3 Juan José Haedo Drapeau de l’Argentine Argentine Saxo Bank-SunGard m.t
4 Tomas Vaitkus Drapeau de la Lituanie Lituanie Astana m.t
5 William Bonnet Drapeau de la France France FDJ m.t
6 Tyler Farrar Drapeau des États-Unis États-Unis Garmin-Cervélo m.t
7 Marco Bandiera Drapeau de l'Italie Italie Quick Step m.t
8 Samuel Dumoulin Drapeau de la France France Cofidis m.t
9 Pim Ligthart Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Vacansoleil-DCM m.t
10 Kenny Dehaes Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Lotto m.t
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Bradley Wiggins Jersey yellow-bluebar.svg Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky en 12 h 57 min 18 s
2 Cadel Evans Drapeau de l'Australie Australie BMC Racing + 1 min 11 s
3 Janez Brajkovič Drapeau de la Slovénie Slovénie RadioShack 1 min 21 s
4 Alexandre Vinokourov Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan Astana 1 min 56 s
5 Rui Costa Jersey white.svg Drapeau du Portugal Portugal Movistar 2 min 12 s
6 Geraint Thomas Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky 2 min 25 s
7 Jurgen Van den Broeck Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Lotto 2 min 28 s
8 Christophe Riblon Drapeau de la France France AG2R La Mondiale 2 min 45 s
9 Ben Hermans Drapeau de la Belgique Belgique RadioShack 2 min 46 s
10 Jérôme Coppel Drapeau de la France France Saur-Sojasun 2 min 52 s

5e étape[modifier | modifier le code]

Après une grosse trentaine de kilomètres de plat, les coureurs enchaînent une ascension non-répertoriée, une très courte mais sèche descente et la côte de Corlier (6,4 km à 5,3 %), classée en 2e catégorie. Une fois le sommet (km 45,5) franchit, le parcours emprunte deux ascensions non-répertoriées, puis une très longue descente, jusqu'au km 80, avant d'être légèrement vallonné, jusqu'à la zone de ravitaillement (km 99). S'ensuit alors l'enchaînement de la côte du Mont des Princes (5,5 km à 7 %), classée en 2e catégorie et dont le sommet est au km 109, et d'une ascension très longue et irrégulière, mais non-répertoriée. Après la longue descente suivant cette dernière, la route est relativement vallonné pendant une trentaine de kilomètres, puis passe par la montée des Gets (10,7 km à 4,7 %), classée en 2e catégorie, en haut de laquelle sera jugée l'arrivée, après 210 km de course depuis Parc des Oiseaux - Villars-les-Dombes, à travers l'Ain et la Haute-Savoie.

Brice Feillu (Leopard-Trek) et Blel Kadri (AG2R La Mondiale) sont non-partants. De nombreuses attaques ont lieu en début d'étape, dès le 3e kilomètre, avec la tentative de Gatis Smukulis (HTC-Highroad), Joost Posthuma (Leopard-Trek) et Lieuwe Westra (Vacansoleil-DCM), reprise quelques encablures plus loin. Leonardo Duque (Cofidis) accélère à plusieurs reprises, avant qu'Amets Txurruka (Euskaltel-Euskadi) et Mickaël Buffaz (Cofidis) ne s'échappent au km 20, en vain. Duque retente alors sa chance, se maintenant devant le peloton jusqu’au sommet de la côte de Corlier, engrengeant ainsi 10 points pour conforter son maillot à pois. Au km 60, Thibaut Pinot (FDJ) attaque, puis Pierre Rolland (Europcar) et Rémy Di Grégorio (Astana) au km 75 et 86. A Culoz, Sébastien Joly (Saur-Sojasun), Maciej Paterski (Liquigas-Cannondale), Pablo Urtasun (Euskaltel-Euskadi), Mikhail Ignatiev (Katusha) et Frederik Veuchelen (Vacansoleil-DCM) s'échappent, mais subissent le même sort.

Ainsi, le début d'étape est rapide, avec une moyenne de 48,1 km/h après deux heures de route. C'est le moment choisi par Jason McCartney (RadioShack) pour tenter sa chance. Cette fois-ci, il prend rapidement le large, ayant 2 min 15 s d'avance au km 100, avant de profiter d'un ralentissement brutal du peloton, l'écart étant de 10 minutes au km 120 et 12 min 30 s au km 135. Pendant ce temps, l'homme de tête passe en tête au sommet de la côte du Mont des Princes. Leonardo Duque prend la 2e place, devant Mickael Buffaz. Mais, les Katusha enclenchent la poursuite, réduisant l'écart à 7 minutes à 40 km de l'arrivée et 4 minutes à 25 km du but. Peu avant la montée finale, plusieurs équipes relaient les Katusha, dont les Garmin-Cervélo et les Europcar.

Finalement, McCartney est repris à 9 km de la ligne par Tony Martin (HTC-Highroad), Pierre Rolland et Maciej Paterski. Le trio voit ensuite le retour de plusieurs éléments, dont Oliver Zaugg (Leopard-Trek), qui attaque à 7 km du sommet. Il creuse un petit écart, mais une vague d'attaque est lancée dans le groupe maillot jaune, avec Joaquim Rodríguez (Katusha), favori de l'étape, à la baguette. Christophe Kern (Europcar) parvient à s'extirper du peloton, avant de, bénéficiant de Rolland comme point d'appui, rejoindre puis déposer Zaugg à 3 km de la ligne. Derrière, son coéquipier Thomas Voeckler contrôle les différentes accélérations au sein du groupe maillot jaune. Finalement, seul Chris Anker Sørensen (Saxo Bank-SunGard) parvient à s'extirper du groupe, peu après la flamme rouge. Mais, il ne peut empêcher Christophe Kern de s'imposer, 7 secondes devant le Danois. Thomas Voeckler règle le groupe maillot jaune, à 9 secondes de son coéquipier. Au général, Bradley Wiggins (Sky) devance toujours Cadel Evans (BMC Racing) d'1 min 11 s et Janez Brajkovič (RadioShack) d'1 min 21 s[8].

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Christophe Kern Drapeau de la France France Europcar en 5 h 05 min 03 s
2 Chris Anker Sørensen Drapeau du Danemark Danemark Saxo Bank-SunGard + 7 s
3 Thomas Voeckler Drapeau de la France France Europcar 9 s
4 Joaquim Rodríguez Drapeau de l'Espagne Espagne Katusha 9 s
5 Alexandre Vinokourov Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan Astana 9 s
6 Bradley Wiggins Jersey yellow-bluebar.svg Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky 9 s
7 Thibaut Pinot Drapeau de la France France FDJ 9 s
8 Daniel Martin Drapeau de l'Irlande Irlande Garmin-Cervélo 9 s
9 Jurgen Van den Broeck Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Lotto 9 s
10 Ben Hermans Drapeau de la Belgique Belgique RadioShack 9 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Bradley Wiggins Jersey yellow-bluebar.svg Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky en 18 h 02 min 30 s
2 Cadel Evans Drapeau de l'Australie Australie BMC Racing + 1 min 11 s
3 Janez Brajkovič Drapeau de la Slovénie Slovénie RadioShack 1 min 21 s
4 Alexandre Vinokourov Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan Astana 1 min 56 s
5 Rui Costa Jersey white.svg Drapeau du Portugal Portugal Movistar 2 min 22 s
6 Jurgen Van den Broeck Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Lotto 2 min 28 s
7 Christophe Riblon Drapeau de la France France AG2R La Mondiale 2 min 45 s
8 Ben Hermans Drapeau de la Belgique Belgique RadioShack 2 min 46 s
9 Jérôme Coppel Drapeau de la France France Saur-Sojasun 2 min 52 s
10 Kanstantsin Siutsou Drapeau de la Biélorussie Biélorussie HTC-Highroad 2 min 52 s

6e étape[modifier | modifier le code]

Cette étape commence par une descente en deux parties, du fait de la présence de la côte de Châtillon-sur-Cluses (2,1 km à 4,3 %), classée en 4e catégorie et dont le sommet est au km 10,5. Suite à cela, le parcours emprunte un peu de plat, avec une petite ascension non-répertoriée, puis une très longue montée, qui comprend notamment l'enchaînement direct du col de Saint-Jean-de-Sixt (1,8 km à 5,2 %), classé en 4e catégorie, et du col des Aravis (6,9 km à 5,8 %), classé en 2e catégorie, dont les sommets sont aux km 48 et 58. Juste après le sommet de ce dernier, les coureurs basculent dans une très longue descente, jusqu'au km 82. S'ensuit une grosse dizaine de km de faux plats montants, puis le col de Tamié (9,6 km à 4,1 %), classé en 3e catégorie et dont le sommet est au km 104.5, la descente et une vingtaine de kilomètres de plat. La route enchaînera alors l'irrégulier col du Grand Cucheron (16,2 km à 5 %), une ascension de 1re catégorie dont le sommet est au km 153, et Le Collet d'Allevard (11,2 km à 8,4 %), classé Hors-Catégorie, au sommet duquel est jugée l'arrivée, après 192,5 km de course depuis Les Gets, à travers la Haute-Savoie, la Savoie et l'Isère.

Plusieurs coureurs tentent de s'échapper en ce début d'étape. Leonardo Duque (Cofidis) conforte son maillot à pois en devançant Gorka Verdugo (Euskaltel-Euskadi) et Dario Cataldo (Quick Step) au sommet de la côte de Châtillon-sur-Cluses. Au km 14, Maarten Tjallingii (Rabobank) attaque, mais son avance ne dépasse jamais les 30 s et est repris au km 20. Au km 33, Pierre Rolland (Europcar) s'échappe, suivi par Kristjan Koren (Liquigas-Cannondale) et Egor Silin (Katusha), puis Danny Pate (HTC-Highroad), Sébastien Joly (Saur-Sojasun), Amaël Moinard (BMC Racing), Carlos Barredo (Rabobank), Egoi Martínez (Euskaltel-Euskadi), Joost Posthuma (Leopard-Trek), Adriano Malori et Marco Marzano (Lampre-ISD). Mais, le groupe est repris par le peloton, mené par les Sky, au km 41. Duque en profite pour aller chercher les points pour le maillot à pois, suivi par Amets Txurruka (Euskaltel-Euskadi), Perrig Quéméneur (Europcar), Lieuwe Westra (Vacansoleil-DCM) et Beñat Intxausti (Movistar). Finalement, il devance Txurruka et Westra.

Dans le col des Aravis, un groupe de 15 coureurs fausse compagnie au peloton. Moinard, Joly, Martínez et Westra en font partie, ainsi que Jelle Vanendert (Omega Pharma-Lotto), Robert Gesink, Juan Manuel Gárate (Rabobank), Maciej Paterski (Liquigas-Cannondale), Cyril Gautier (Europcar), Yury Trofimov (Katusha), Sandy Casar (FDJ), David López García (Movistar), Kevin Seeldraeyers (Quick Step), Oliver Zaugg (Leopard-Trek), Przemysław Niemiec (Lampre-ISD), puis Thomas Voeckler (Europcar), portant le total à 16. Ils sont repris juste après le sommet, que Niemec franchit en tête. Celui-ci insiste, prenant un peu de champ sur le peloton, scindé alors en groupes. Il ne parvient pas à accrocher un autre groupe, composé de Mauro Finetto (Liquigas-Cannondale), Andrey Amador (Movistar), Garate, Martínez, Gautier, Trofimov, Casar et Seeldraeyers. Cette fois-ci, le groupe va prendre de l'avance, avec un écart de 3 minutes et 45 secondes dans le col de Tamié.

Puis, l'équipe Sky va enclencher la poursuite, contrôlant l'écart autour de 2 minutes. Dans la descente du col du Grand Cucheron, plusieurs coureurs, dont Arnold Jeannesson (FDJ) et Mikel Landa (Euskaltel-Euskadi), chutent suite au passage d'un troupeau de vache, provoquant une cassure, mais le peloton va se reformer. À 15 km de l'arrivée, les Astana font accélérer le peloton, reprenant les hommes de tête à 10 km du but. Dès les premières rampes de l'ascension finale, la vitesse imposée par Edvald Boasson Hagen (Sky) fait des dégâts, et 7 km du sommet le Norvégien n'est suivi que par Alexandre Vinokourov (Astana), Jurgen Van den Broeck (Omega Pharma-Lotto), Jérôme Coppel (Saur-Sojasun), Jean-Christophe Péraud (AG2R La Mondiale), Cadel Evans (BMC Racing), Robert Gesink (Rabobank), Ivan Basso (Liquigas-Cannondale), Samuel Sánchez (Euskaltel-Euskadi), Bradley Wiggins, Rigoberto Urán (Sky), Thomas Voeckler, Christophe Kern (Europcar), Joaquim Rodríguez (Katusha), Thibaut Pinot (FDJ) et Chris Anker Sørensen (Saxo Bank-SunGard). À 6,7 km du sommet, Boasson Hagen s'écarte puis est distancé.

200 mètres plus loin, Gesink attaque, temporise, puis relance. Il parvient à prendre un peu d'avance, avant d'être rejoint par Rodriguez et Van den Broeck, puis par Kern et Vinokourov. Ce dernier attaque alors, suivi par Joaquim Rodriguez. À 5 kilomètres de la ligne, Vinokourov est lâché, puis repris par Christophe Kern, Robert Gesink, Bradley Wiggins, Jurgen Van den Broeck et Cadel Evans. Kern accélère alors, suivi par Van den Broeck, puis par Gesink, Wiggins et Vinokourov, Evans est en revanche lâché. Peu avant la flamme rouge, le maillot jaune et Vinokourov sont distancés. Joaquim Rodriguez remporte sa deuxième victoire de la saison, 31 secondes devant Robert Gesink, sorti dans les derniers hectomètres. Au classement général, Bradley Wiggins conserve son maillot jaune et bleu, avec désormais 1 min 26 s d'avance sur Cadel Evans et 1 min 52 s sur Alexandre Vinokourov. Le grand perdant de la journée est Janez Brajkovič (RadioShack), 16e de l'étape à 3 min 55 s, chute de la 3e à la 9e place au général, à 4 min 22 s désormais du maillot jaune[9].

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Joaquim Rodríguez Drapeau de l'Espagne Espagne Katusha en 5 h 12 min 47 s
2 Robert Gesink Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Rabobank + 31 s
3 Jurgen Van den Broeck Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Lotto 39 s
4 Christophe Kern Drapeau de la France France Europcar 41 s
5 Alexandre Vinokourov Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan Astana 50 s
6 Bradley Wiggins Jersey yellow-bluebar.svg Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky 54 s
7 Chris Anker Sørensen Drapeau du Danemark Danemark Saxo Bank-SunGard 1 min 00 s
8 Jean-Christophe Péraud Drapeau de la France France AG2R La Mondiale 1 min 06 s
9 Cadel Evans Drapeau de l'Australie Australie BMC Racing 1 min 09 s
10 Thomas Voeckler Drapeau de la France France Europcar 1 min 58 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Bradley Wiggins Jersey yellow-bluebar.svg Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky en 23 h 16 min 11 s
2 Cadel Evans Drapeau de l'Australie Australie BMC Racing + 1 min 26 s
3 Alexandre Vinokourov Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan Astana 1 min 52 s
4 Jurgen Van den Broeck Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Lotto 2 min 13 s
5 Christophe Kern Drapeau de la France France Europcar 2 min 52 s
6 Joaquim Rodríguez Jersey green.svg Drapeau de l'Espagne Espagne Katusha 3 min 01 s
7 Jean-Christophe Péraud Drapeau de la France France AG2R La Mondiale 3 min 30 s
8 Kanstantsin Siutsou Drapeau de la Biélorussie Biélorussie HTC-Highroad 4 min 14 s
9 Janez Brajkovič Drapeau de la Slovénie Slovénie RadioShack 4 min 22 s
10 Thomas Voeckler Drapeau de la France France Europcar 4 min 27 s

7e étape[modifier | modifier le code]

Les 4 porteurs de maillot au départ de l'étape à Pontcharra

Après une grosse cinquantaine de km légèrement vallonnés, le parcours emprunte le col du Glandon (22 km à 7 %), classé Hors-Catégorie, prolongé par la fin du col de la Croix de Fer, où sera jugé le GPM, au km 78. Après la descente, les coureurs enchaîneront immédiatement avec la montée vers La Toussuire (14,8 km à 5,8 %), classée en 1re catégorie, en haut de laquelle sera jugée l'arrivée, après 117,5 km de course depuis Pontcharra, à travers l'Isère.

Thibaut Pinot (FDJ) attaque à plusieurs reprises, suivi par Andrey Zeits (Astana), Leonardo Duque, Tristan Valentin (Cofidis), Sébastien Minard (AG2R La Mondiale), Maarten Tjallingii (Rabobank), Pierre Rolland (Europcar), Alexandr Kolobnev (Katusha) et Imanol Erviti (Movistar) au km 12. Kristjan Koren (Liquigas-Cannondale) et Julien Vermote (Quick Step) les rejoignent au km 16. Les Sky contrôlent l'avancée de l'échappée, dont l'avance atteint 4 min 45 s au km 50.

Les Katusha prennent les commandes du peloton dès le début du Col du Glandon. Après 5 km d'ascension, Thibaut Pinot attaque. Tandis qu'il prend de l'avance, qui est de 1 min 35 s à 9 km du sommet, Rein Taaramäe (Cofidis) fausse compagnie au peloton avec son coéquiper David Moncoutié et Thomas Voeckler (Europcar). Mais, le groupe maillot jaune reprend tout le monde, sauf Pinot. A 4 km du sommet, Joaquim Rodríguez (Katusha) et Robert Gesink (Rabobank) attaquent, rejoint 2 km plus loin par Christophe Kern (Europcar). Mais, le trio est rejoint juste avant le sommet, où Pinot n'a plus que 55 s d'avance, par Janez Brajkovič (RadioShack), Jean-Christophe Péraud (AG2R La Mondiale), Cadel Evans (BMC Racing), Rigoberto Urán, Bradley Wiggins (Sky), Jurgen Van den Broeck (Omega Pharma-Lotto), Alexandre Vinokourov (Astana), Kanstantsin Siutsou (HTC-Highroad), David Moncoutié et Thomas Voeckler.

Voeckler attaque la descente à vive allure, rejoignant et déposant Pinot à 28 km de l'arrivée. Le groupe maillot jaune, qui grossit en accueillant le retour de certains lâchés, est alors pointé à 1 min 10 s. À 15 km du but, Robert Gesink attaque en compagnie de son équipier Juan Manuel Gárate. Gesink rejoint Pinot 1 km plus loin, puis le duo reprend Voeckler à 10 km du sommet. Le groupe maillot jaune, mené par Rigoberto Uran, n'est pas loin, mais Gesink parvient à faire monter l'écart au delà des 25 s.

A 6 km de la ligne, Chris Anker Sørensen (Saxo Bank-SunGard) attaque et 1 km plus loin, il n'a plus que 15 s de retard sur le trio de tête, tandis que le groupe maillot jaune est pointé à 30 s. 500 m plus loin, la jonction s'opère et à 4 km du sommet, le quatuor n'a plus que 14 s sur le groupe maillot jaune, composé seulement de Péraud, Moncoutié, Evans, Wiggins, Vinokourov, Van den Broeck, Rodriguez, Kern et Brajkovič. Puis, 500 m plus tard, Rodriguez accélère, rejoint le quatuor, avant que le reste du groupe maillot jaune ne fasse de même. Alors que Moncoutié a été lâché, Sørensen accélère à 2 km de l'arrivée, suivi de Voeckler, mais sans faire le trou. Joaquim Rodriguez lance le sprint à 500 m de la ligne, reportant ainsi sa 2e étape consécutive. Thibaut Pinot prend une belle 2e place, Robert Gesink la 3e. Seul changement notable au classement général, Rodriguez remonte à la 5e place, Christophe Kern rétrogradant du même coup au 6e rang. Bradley Wiggins remporte donc sa première grande course à étape, avec 1 min 26 s sur Cadel Evans et 1 min 49 s sur Alexandre Vinokourov. Purito s'adjuge également les maillot vert et à pois, Jérôme Coppel (Saur-Sojasun) le maillot blanc et les Europcar le classement par équipes[10].

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Joaquim Rodríguez Jersey green.svg Drapeau de l'Espagne Espagne Katusha en 3 h 24 min 30 s
2 Thibaut Pinot Drapeau de la France France La Française des jeux + 7 s
3 Robert Gesink Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Rabobank 7 s
4 Jurgen Van den Broeck Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Lotto 7 s
5 Alexander Vinokourov Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan Astana 7 s
6 Chris Anker Sørensen Drapeau du Danemark Danemark Saxo Bank-SunGard 10 s
7 Cadel Evans Drapeau de l'Australie Australie BMC Racing 10 s
8 Kanstantsin Siutsou Drapeau de la Biélorussie Biélorussie High Road 10 s
9 Janez Brajkovič Drapeau de la Slovénie Slovénie RadioShack 10 s
10 Bradley Wiggins Jersey yellow-bluebar.svg Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky 10 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Bradley Wiggins Jersey yellow-bluebar.svg Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky en 26 h 40 min 51 s
2 Cadel Evans Drapeau de l'Australie Australie BMC Racing + 1 min 26 s
3 Alexandre Vinokourov Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan Astana 1 min 49 s
4 Jurgen Van den Broeck Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Lotto 2 min 10 s
5 Joaquim Rodríguez Jersey green.svgJersey polkadot.svg Drapeau de l'Espagne Espagne Katusha 2 min 51 s
6 Christophe Kern Drapeau de la France France Europcar 3 min 05 s
7 Jean-Christophe Péraud Drapeau de la France France AG2R La Mondiale 3 min 30 s
8 Kanstantsin Siutsou Drapeau de la Biélorussie Biélorussie HTC-Highroad 4 min 14 s
9 Janez Brajkovič Drapeau de la Slovénie Slovénie RadioShack 4 min 22 s
10 Thomas Voeckler Drapeau de la France France Europcar 4 min 31 s

Classements finals[modifier | modifier le code]

Classement général[modifier | modifier le code]

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Bradley Wiggins Jersey yellow-bluebar.svg Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Sky en 26 h 40 min 51 s
2 Cadel Evans Drapeau de l'Australie Australie BMC Racing + 1 min 26 s
3 Alexandre Vinokourov Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan Astana 1 min 49 s
4 Jurgen Van den Broeck Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Lotto 2 min 10 s
5 Joaquim Rodríguez Jersey green.svgJersey polkadot.svg Drapeau de l'Espagne Espagne Katusha 2 min 51 s
6 Christophe Kern Drapeau de la France France Europcar 3 min 05 s
7 Jean-Christophe Péraud Drapeau de la France France AG2R La Mondiale 3 min 30 s
8 Kanstantsin Siutsou Drapeau de la Biélorussie Biélorussie HTC-Highroad 4 min 14 s
9 Janez Brajkovič Drapeau de la Slovénie Slovénie RadioShack 4 min 22 s
10 Thomas Voeckler Drapeau de la France France Europcar 4 min 31 s

Classements annexes[modifier | modifier le code]

Classement par points[modifier | modifier le code]

Cycliste Équipe Points
1 Drapeau : Espagne Joaquim Rodríguez Jersey green.svgJersey polkadot.svg Katusha 86
2 Drapeau : Kazakhstan Alexandre Vinokourov Astana 65
3 Drapeau : Royaume-Uni Bradley Wiggins Jersey yellow-bluebar.svg Sky 61

Classement du meilleur grimpeur[modifier | modifier le code]

Cycliste Équipe Points
1 Drapeau : Espagne Joaquim Rodríguez Jersey green.svgJersey polkadot.svg Katusha 63
2 Drapeau : Pays-Bas Robert Gesink Rabobank 53
3 Drapeau : Belgique Jurgen Van den Broeck Omega Pharma-Lotto 49

Classement du meilleur jeune[modifier | modifier le code]

Cycliste Équipe Temps
1 Drapeau : France Jérôme Coppel Jersey white.svg Saur-Sojasun en 26 h 48 min 4 s
2 Drapeau : Pays-Bas Rob Ruijgh Rabobank + 1 min 49 s
3 Drapeau : Kazakhstan Andrey Zeits Astana 4 min 29 s

Classement par équipes[modifier | modifier le code]

Classement par équipes
  Équipe Pays Temps
Première Europcar Drapeau de la France France en 80 h 22 min 25 s
2e Astana Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan + 10 min 0 s
3e AG2R La Mondiale Drapeau de la France France + 10 min 19 s
4e HTC-Highroad Drapeau des États-Unis États-Unis + 19 min 38 s
5e RadioShack Drapeau des États-Unis États-Unis + 20 min 16 s
6e Euskaltel-Euskadi Drapeau de l'Espagne Espagne + 24 min 14 s
7e Saur-Sojasun Drapeau de la France France + 24 min 42 s
8e Sky Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni + 27 min 26 s
9e Katusha Drapeau de la Russie Russie + 28 min 27 s
10e FDJ Drapeau de la France France + 29 min 55 s

UCI World Tour[modifier | modifier le code]

Ce Critérium du Dauphiné 2011 attribue des points pour l'UCI World Tour 2011, seulement aux coureurs des équipes ayant un label ProTeam.

Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e
Classement général 100 80 70 60 50 40 30 20 10 4
Par étape 6 4 2 1 1
Classement individuel après la 7e étape
# Coureur Équipe Points
1 Drapeau du Royaume-Uni Bradley Wiggins Drapeau du Royaume-Uni Sky 106
2 Drapeau de l'Australie Cadel Evans Drapeau des États-Unis BMC Racing 82
3 Drapeau du Kazakhstan Alexandre Vinokourov Drapeau du Kazakhstan Astana 78
4 Drapeau de la Belgique Jurgen Van den Broeck Drapeau de la Belgique Omega Pharma-Lotto 69
5 Drapeau de l'Espagne Joaquim Rodríguez Drapeau de la Russie Katusha 68
6 Drapeau de la France Jean-Christophe Péraud Drapeau de la France AG2R La Mondiale 30
7 Drapeau de la Biélorussie Kanstantsin Siutsou Drapeau des États-Unis High Road 20
8 Drapeau de l'Allemagne John Degenkolb Drapeau des États-Unis HTC-Highroad 13
9 Drapeau de la Slovénie Janez Brajkovič Drapeau des États-Unis RadioShack 11
10 Drapeau des Pays-Bas Lars Boom Drapeau des Pays-Bas Rabobank 6
Drapeau de l'Allemagne Tony Martin Drapeau des États-Unis HTC-Highroad 6
Drapeau de la Norvège Edvald Boasson Hagen Drapeau du Royaume-Uni Sky 6
Drapeau des Pays-Bas Robert Gesink Drapeau des Pays-Bas Rabobank 6
14 Drapeau du Danemark Chris Anker Sørensen Drapeau du Danemark Saxo Bank-Sungard 4
15 Drapeau de la France Sébastien Hinault Drapeau de la France AG2R La Mondiale 2
Drapeau de l’Argentine Juan José Haedo Drapeau du Danemark Saxo Bank-Sungard 2
17 Drapeau de la France Blel Kadri Drapeau de la France AG2R La Mondiale 1
Drapeau de l'Irlande Nicolas Roche Drapeau de la France AG2R La Mondiale 1
Drapeau de l'Allemagne Paul Martens Drapeau des Pays-Bas Rabobank 1
Drapeau des États-Unis David Zabriskie Drapeau des États-Unis Team Garmin-Cervélo 1
Drapeau de la Lituanie Tomas Vaitkus Drapeau du Kazakhstan Astana 1

Évolution des classements[modifier | modifier le code]

Étape Vainqueur Classement général
Classement par points
Classement de la montagne
Classement du meilleur jeune
Classement par équipes
P Lars Boom Lars Boom Lars Boom Sébastien Hinault John Degenkolb Rabobank
1 Jurgen Van den Broeck Alexandre Vinokourov Alexandre Vinokourov Jurgen Van den Broeck Edvald Boasson Hagen Sky
2 John Degenkolb Joaquim Rodríguez Rob Ruijgh
3 Tony Martin Bradley Wiggins Bradley Wiggins Rui Costa
4 John Degenkolb John Degenkolb Leonardo Duque
5 Christophe Kern AG2R La Mondiale
6 Joaquim Rodríguez Joaquim Rodríguez Jérôme Coppel
7 Joaquim Rodríguez Joaquim Rodríguez Europcar
Classements finals Bradley Wiggins Joaquim Rodríguez Joaquim Rodríguez Jérôme Coppel Europcar

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Dauphiné : les invitations vont aux françaises », sur velochrono.fr,‎ 13 mai 2011
  2. « Boom en spécialiste », sur eurosport.fr,‎ 5 juin 2011
  3. « Journal de l'étape - Saint-Jean-de-Maurienne Saint-Jean-de-Maurienne », sur letour.fr
  4. « Dauphiné #1 : Van den Broeck peut savourer », sur velochrono.fr,‎ 6 juin 2011
  5. « Dauphiné #2 : Degenkolb dompte Lyon », sur velochrono.fr,‎ 7 juin 2011
  6. « Wiggins prend le pouvoir », sur eurosport.fr,‎ 8 juin 2011
  7. « Dauphiné #4 : Degenkolb réédite », sur velochrono.fr,‎ 9 juin 2011
  8. « Dauphiné #5 : Kern conclut pour Europcar », sur velochrono.fr,‎ 10 juin 2011
  9. « Dauphiné #6 : Rodriguez la tient », sur velochrono.fr,‎ 11 juin 2011
  10. « Dauphiné #7 : Rodriguez bisse, Wiggins tient », sur velochrono.fr,‎ 12 juin 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :