Rudbeckia hirta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rudbeckia hirta ou Rudbeckie hérissée[N 1] est une espèce de plante appartenant au genre Rudbeckia de la famille des Asteraceae, originaire d'Amérique du Nord où elle est dénommée 'blackeyed Susan'. Elle est cultivée comme plante ornementale dans les régions tempérées.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de genre Rudbeckia a été attribué par Linné en hommage à Olof Rudbeck (1630-1702), un anatomiste, botaniste et antiquaire suédois qui fonda le jardin botanique d'Uppsala et à son fils Olof Rudbeck le Jeune (1660-1740), premier protecteur de Linné. Rudbeck prit Linné comme tuteur de ses fils et lui confia sa chaire de botanique à l'université d'Uppsala.

Le nom d'espèce hirta vient du latin hirtus « hérissé (en parlant du poil) » (Gaffiot).

Description[modifier | modifier le code]

Rudbeckia hirta est une plante herbacée qui peut être annuelle, bisannuelle ou vivace[2]. Elle atteint dans la nature un mètre de haut et plus pour les plants cultivés. La tige est couverte de gros poils rigides, dressés, parfois rêches au toucher (hispides). Le feuillage est caduc.

La feuille, portée par un long pétiole, est elliptique-ovale et possède une base cunée (en forme de coin) et une marge entière ou serretée. Le limbe est hispide ou hirsute, de taille variable, 8-30 × 0,5-7 cm,.

L'inflorescence est un capitule porté à l'extrémité d'un rameau, sous-tendu par deux séries de grandes bractées hispides, de 3 cm de long. Le capitule, de type radié, est formé au centre par une protubérance marron (le cœur), couvert de fleurons tubulés, entourées de 8 à 12 longues fleurs périphériques ligulées jaunes. Les ligules 15 à 45 mm de long, peuvent être entièrement jaune ou lavées à la base de rouge lie de vin marron. Le réceptacle est hémisphérique à ovoïde. La floraison s'étale de juin à octobre aux États-Unis.

Le fruit est formé à partir d'un ovaire infère (on dit une cypsèle) de 1,5-2,7 mm, sans pappus (aigrette).

Quatre variétés ont été décrites[2] :

  • Rudbeckia hirta var. angustifolia, Caroline du Sud au Texas
  • Rudbeckia hirta var. floridana, Floride
  • Rudbeckia hirta var. hirta, Maine à l'Alabama
  • Rudbeckia hirta var. pulcherrima, Amérique du Nord (Canada, États-Unis)

Écologie[modifier | modifier le code]

Rudbeckia hirta est originaire d'Amérique du Nord. Elle croît dans les prairies, les pâturages et comme adventices dans les champs[3].

C'est aussi une plante ornementale largement cultivée et qui s'est naturalisée dans certaines localités de Chine et d'Europe[4].

Culture[modifier | modifier le code]

Rudbeckia hirta

Les rudbeckies hirsutes sont de culture facile. Elles se plaisent dans une terre bien drainée et fertile, dans une zone ensoleillée. Elles ont une croissance rapide.

Les rudbeckies peuvent être utilisées en fleurs coupées.

A l'automne après la floraison, coupez les feuilles et divisez la souche de trois à quatre ans en parties que vous pouvez replanter.

Il existe de nombreux cultivars[5] :

  • R. hirta 'Bronze Strain' ne fait que 30 à 40 cm de haut et possède des fleurs semi-doubles dans les tons orangés avec un cœur brun.
  • R. hirta 'Cappucino' est une annuelle de 80 cm de haut portant de grandes 'fleurs' de 15 cm de diamètre, à ligules jaune orangé griffé de rouge-rouille vers la base.
  • R. hirta 'Irish Eyes' fait environ 80 cm de haut et porte des 'fleurs' avec un cœur conique vert olive.

Synonymes[modifier | modifier le code]

La rudbeckie hérissée peut avoir parfois de larges feuilles serretées.
  • Rudbeckia bicolor Nutt. [= Rudbeckia hirta var. pulcherrima]
  • Rudbeckia floridana T. V. Moore [≡ Rudbeckia hirta var. floridana]
  • Rudbeckia floridana var. angustifolia T. V. Moore [≡ Rudbeckia hirta var. angustifolia]
  • Rudbeckia hirta var. corymbifera Fernald [= Rudbeckia hirta var. pulcherrima]

Attention Rudbeckia purpurea L. est maintenant nommée Echinaceae purpurea (L.) Moench.

Utilisations[modifier | modifier le code]

La rudbeckie hérissée a été utilisée par les populations amérindiennes Ojibwés, en cataplasme contre les piqures de serpents[6] et en infusion pour les rhumes et les vers des enfants. Les Menominee l'ont utilisé comme diurétique.

Elle contient des anthocyanes[7] (hétéroside de cyanidine).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. nom donné au Québec, cf.(en) Rock Giguère (dir.), Botanique et horticulture dans les jardins du Québec, Éditions MultiMondes,‎ 2003 (ISBN 9782895440376)

Références[modifier | modifier le code]

  1. BHL
  2. a et b Référence Flora of North America : 'Rudbeckia hirta' (en)
  3. (en) Robert H. Mohlenbrock, Vascular Flora of Illinois, SIU Press,‎ 2002-10-29 (ISBN 9780809390052)
  4. Référence GRIN : espèce Rudbeckia hirta L. (en)
  5. nature.jardin
  6. brandeis
  7. M. Luczkiewcz, « Optimisation of the second phase of a two phase growth system for anthocyanin accumulation in callus cultures of Rudbeckia hirta », Plant cell, tissue and organ culture, vol. 65, no 1,‎ 2005, p. 57-68 (ISSN 0167-6857, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]