Roppenheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Roppenheim
Image illustrative de l'article Roppenheim
Blason de Roppenheim
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Arrondissement Haguenau
Canton Bischwiller
Intercommunalité C.C. de l'Uffried
Maire
Mandat
René Stumpf
2014-2020
Code postal 67480
Code commune 67409
Démographie
Population
municipale
945 hab. (2011)
Densité 137 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 50′ 41″ N 8° 03′ 18″ E / 48.8447, 8.055 ()48° 50′ 41″ Nord 8° 03′ 18″ Est / 48.8447, 8.055 ()  
Altitude Min. 113 m – Max. 119 m
Superficie 6,88 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Roppenheim

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Roppenheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Roppenheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Roppenheim

Roppenheim est une commune française, située dans le département du Bas-Rhin en région Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom du village « Roppenheim », situé à l’extrême pointe nord de l’Uffried, est cité dès le XIIIe siècle, quand le 10 février 1207 l’empereur Philippe von Schwaben confirma la possession de domaines situés à Roppenheim à l’hôpital de Haguenau.

À partir du 26 janvier 1359, les barons de Fleckenstein s’approprièrent tous les droits sur Roppenheim. Après la disparition de la lignée masculine, par la mort de Henri Jakob de Fleckenstein en 1720, le roi Louis XV décida d’accorder tous les droits aux Princes Rohan-Soubise qui en gardèrent le fief jusqu’à la Révolution de 1789.

Dès 1372, Roppenheim est cité comme paroisse du Chapitre de Haguenau et avait un curé pour sa paroisse qui devint par la suite un rectorat. C’est en 1543 que les Barons, qui étaient passés à la religion luthérienne, introduisirent la Réforme dans l’ensemble des communes de l’Uffried.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Roppenheim

Les armes de Roppenheim se blasonnent ainsi :
« D'argent terrassé de sinople, senestré en chef d'un fer à cheval de sable. »[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Gilbert Rinckel[2] SE  
mars 2001 mars 2008 Gilbert Rinckel SE  
1995 2001 Gilbert Rinckel SE  
1989 1995 Georges Kuhn    
1983 1989 Georges Kuhn    
1959 1983 Henri Heintz    
1953 1959 Guillaume Tuchscherer    
1945 1953 Emile Stephan    
1941 1945 Philippe Lux    
1936 1941 Emile Rinckel    
1925 1936 Daniel Vix    
1908 1925 Michel Strehly    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 945 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
473 615 700 922 959 970 945 977 923
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
800 852 914 913 912 867 790 739 756
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
719 729 677 696 705 700 678 682 660
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
687 719 721 690 808 942 956 941 941
2011 - - - - - - - -
945 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église protestante Saint Michel

La construction de l’église Saint Michel est achevée en 1623. Sa chaire en style Renaissance datant de 1672 ainsi que l’orgue construit en 1791 par Michel Stiehr, facteur d’orgue à Seltz, figurent à l’inventaire des monuments historiques. Un certain nombre de pierres tombales des Fleckenstein ont été retrouvées et se trouvent près de l’église.

Le presbytère protestant et sa grange dimière (une des dernières en Alsace) construit au début du XVIIIe siècle sont remarquables. Ancien pavillon de chasse, il servit au logement des « Vogt » de l’époque, construction dont l’harmonie, la symétrie et le toit à quatre pentes traduisent le style Louis XV avec la particularité d’être construit en colombages alsaciens

Église catholique Saint-Joseph

L’église catholique Saint-Joseph, construite sur initiative personnelle du curé Joseph Baer (Neuhaeusel) de 1885 (bénédiction de pose de la première pierre : le 25 juin 1885) à 1886, inaugurée le 10 janvier 1888, fut seulement mise en service après la fin du simultaneum prononcé le 9 décembre 1899 après 14 années de négociations

Événements et fêtes[modifier | modifier le code]

  • Le dernier week-end de septembre et le premier dimanche d'octobre : messti du village.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]