Roman Imperial Coinage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Roman Imperial Coinage, en abrégé RIC est le catalogue britannique des monnaies impériales romaines, depuis la bataille d'Actium en 31 av. J.-C. jusqu'à l'Antiquité tardive en 491. Fruit de deux générations de travail de 1923 à 1994, ce catalogue, par son exhaustivité, succède au précédent catalogue établi par Henry Cohen au XIXe siècle, et sert de référence à l'identification numismatique des monnaies émises au nom des empereurs romains.

Réalisation[modifier | modifier le code]

La réalisation d'un catalogue chronologique des monnaies impériales romaines est entamée en 1923 par Harold Mattingly, numismate travaillant au British Museum, aidé de Edward Allen Sydenham. Leur catalogue se différencie du précédent ouvrage du même type rédigée par Henry Cohen au XIXe siècle. Tandis que Cohen classait les pièces présentées par empereur, puis alphabétiquement par légende monétaire, Mattingly donne par empereur un classement chronologique des pièces par atelier monétaire et par série d'émission. Mattingly et Sydenham sont rejoints par C. H. V. Sutherland (en) pour la confection des volumes IVb (1938) et IVc (1949) et par Percy H. Webb pour les volumes V (1927 et 1933). À partir de 1950, la rédaction des derniers volumes est confiée à un spécialiste reconnu de la période considérée[1]. Après le décès de Mattingly en 1964, Sutherland et R. A. G. Carson reprennent la direction de la publication[2].

En 1984, Sutherland publie une actualisation du premier volume, qui datait de 1923 et n'était pas aussi détaillé que les volumes suivants[3],[4].

Contenu[modifier | modifier le code]

Le RIC comporte treize volumes :

Pour chaque empereur répertorié, on trouve l'histoire détaillée de son monnayage, avec un classement par type monétaire, et au sein de chaque type, par inscription. Pour chaque monnaie répertoriée, on trouve une description de la face et du revers, ainsi qu'une cotation de rareté :

  • C pour commune
  • R1, rare, une vingtaine d'exemplaires connus
  • R2, entre cinq et quinze exemplaires
  • R3, quatre ou cinq exemplaires
  • R4, deux ou trois exemplaires
  • R5, pièce unique

Dans les dernières pages de chaque volume se trouve un tableau des monnaies avec quelques reproductions.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Zehnacker 1986, p. 202
  2. Zehnacker 1986, p. 203
  3. Zehnacker 1985, p. 229-231
  4. Zehnacker 1986, p. 204

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hubert Zehnacker, « С. H. V. Sutherland, The Roman Imperial Coinage, Volume I, Revised edition, From 31 ВС to AD 69 », Revue numismatique, vol. 6, no 27,‎ 1985, p. 229-231 (lire en ligne).
  • Hubert Zehnacker, «  Où en est le Roman Imperial Coinage ? [J. P. C. Kent, The Roman Imperial Coinage, vol. VIII, The family of Constantine I, A. D. 337-364 ; C. H. V. Sutherland, The Roman Imperial Coinage, vol. I, Revised edition, from 31 B. C. to A. D. 69] », Bulletin de l'Association Guillaume Budé, no 2,‎ juin 1986, p. 202-205 (lire en ligne)