Chris Potter (saxophoniste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chris Potter et Potter.

Chris Potter

Description de l'image  Chris Potter North Sea Jazz festiavl.jpg.
Informations générales
Naissance 1er janvier 1971 (43 ans)
Chicago, Illinois
Genre musical jazz
Instruments saxophone ténor, saxophone soprano, clarinette basse, accessoirement flûte
Années actives depuis 1985
Site officiel http://www.chrispottermusic.com

Chris Potter est un saxophoniste, clarinettiste, compositeur de jazz américain, né le 1er janvier 1971 à Chicago, Illinois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Chris Potter a passé la majorité de son enfance à Columbia (Caroline du Sud), où sa mère enseignait la psychologie à l'Université de Caroline du Sud. Il montre très tôt un fort intérêt pour la musique, et devient un enfant prodige, maîtrisant la guitare, le piano, la batterie, pour se tourner définitivement vers le saxophone.

Chris Potter joue en tant que musicien professionnel dès ses 13 ans, et acquiert rapidement une notoriété locale. Il étudie à la New School puis à la Manhattan School of Music, à New York. Il commence à se faire connaître en clubs aux côtés du trompettiste Red Rodney[1]

Parcours musical[modifier | modifier le code]

Chris Potter a réalisé un grand nombre d'albums en tant que leader et encore plus en tant que sideman, jouant avec des musiciens comme Kenny Werner, Red Rodney, Marian McPartland, le Mingus Big Band, Paul Motian, Ray Brown, Jim Hall, James Moody, Dave Douglas, Joe Lovano, Mike Mainieri, Steve Swallow, Steely Dan, Dave Holland, Joanne Brackeen ou encore Herbie Hancock. Les musiciens de ses groupes incluent des gens comme Wayne Krantz, Kevin Hays, Craig Taborn, Bill Stewart, Brian Blade, Scott Colley.

Son album de 1998 Vertigo a été classé comme étant l'un des top dix albums de jazz de l'année 1999 par le magazine Jazziz et le New York Times[2]. Il a été nommé aux Grammy Awards pour le meilleur solo de jazz, pour son travail avec Joanne Brackeen sur son album Pink Elephant Magic.

Bien qu'il ait beaucoup tourné avec tous les ensembles de Dave Holland, Chris Potter n'a cessé de parcourir le monde avec ses propres groupes depuis la sortie de l'album Gratitude en 2001.

Il est le seul musicien à avoir gagné deux fois le Jazzpar Price (en), le prestigieux concours d'écriture et d'enregistrement de musiques improvisées scandinave, une fois en tant que sideman avec Jim Hall en 1998, puis deux ans plus tard sous son nom[3].

Il a joué beaucoup d'alto au début de sa discographie mais se concentre désormais sur le ténor et le soprano.

Instruments[modifier | modifier le code]

Chris Potter joue depuis 2009 sur un saxophone ténor Selmer Mark VI (en) verni de 1962 (90xxx)[4], après avoir longtemps utilisé un Selmer Balanced Action argenté "32855" de 1945 qui a appartenu à Michael Brecker (et qui est en fait un des derniers Balanced Action). Il joue avec un bec Otto Link Vintage Florida 7x des années 1960, qui a été modifié, et des anches Rico Jazz Select 2 Hard. Parfois, il utilise également des anches François Louis 4 1/2[5].

Il possède d'autres instruments,. On l'a vu avec un Conn il y a quelques années, et il a joué sur un Mark VI 86xxx sur ses premiers albums. Il joue sur une vieille clarinette basse Selmer des années 1920 (accompagnée d'un bec Bundy qu'il a eu avec l'instrument), et possède un saxophone alto Selmer Mark VI avec un bec Selmer Soloist Vintage. Il joue sur un saxophone soprano Selmer Série III verni, avec un bec Selmer Soloist E Vintage, et des anches 3[6].

Discographie[modifier | modifier le code]

Chris Potter à Budapest, Mai 2008

Comme leader[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

Avec Dave Holland

Avec Paul Motian

  • 1994 - Reincarnation of a Love Bird - JMT
  • 1996 - Flight of the Blue Jay - Winter & Winter
  • 1997 - 2000 + One - Winter & Winter
  • 1998 - Play Monk and Powell - Winter & Winter
  • 2005 - On Broadway Vol. 4 or The Paradox of Continuity - Winter & Winter
  • 2006 - Live at the Village Vanguard - Winter & Winter
  • 2006 - Live at the Village Vanguard Vol. II - Winter & Winter
  • 2006 - Live at the Village Vanguard Vol. III - Winter & Winter

Avec Pat Metheny

  • 2012 - Unity Band - Nonesuch

Avec Mike Stern

  • 2012 - All Over The Place - Heads Up International

Avec Steve Swallow

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) John S. Wilson, « Sounds Around Town: Red Rodney Quintet », sur The New York Times, nytimes.com,‎ 2 mars 1990 (consulté le 26 octobre 2012)
  2. (en) Ben Ratliff, « THE POP LIFE; Best Memories Of a Musical Year Full of Echoes », sur The New York Times, nytimes.com,‎ 6 janvier 1999 (consulté le 26 octobre 2012)
  3. (en) Mike Zwerin, « Chris Potter:A Master of Jazz Improvisation: Kid in the Candy Store », sur The New York Times, nytimes.com,‎ 10 janvier 2001 (consulté le 26 octobre 2012)
  4. Philippe Bourdin, « Chris Potter », jazzphil.fr (consulté le 26 octobre 2012)
  5. (en) Christopher Porter, « Chris Potter: Shop Talk », jazztimes.com,‎ juin 2001 (consulté le 26 octobre 2012)
  6. (en) David R. Adler, « Chris Potter: The Potter Principle », jazztimes.com,‎ mars 2006 (consulté le 26 octobre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :