Rallye Dakar 2013

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rallye Dakar 2013

Généralités
Organisateur(s) Amaury Sport Organisation
Édition 34e
Lieu Pérou, Argentine, Chili
Date du 5 janvier 2013
au 19 janvier 2013
Épreuves 14 étapes
Site web officiel
Palmarès
Vainqueur Motos :Drapeau : France Cyril Despres
Autos : Drapeau : France S.Peterhansel
Camions : Drapeau : Russie E.Nikolaev
Quads : Drapeau : Argentine M.Patronelli

Navigation

Le Rallye Dakar 2013 est le 34e Rallye Dakar ; il se déroule pour la cinquième année consécutive en Amérique du Sud. Le départ a été donné le 5 janvier 2013 à Lima, après quatre départs successifs en Argentine, le rallye arrive pour la première fois à Santiago, au Chili. C'est le deuxième parcours en ligne allant du Pérou, Chili, Argentine puis retour au Chili[1].

Participants[modifier | modifier le code]

Nombre de participants étape par étape
Étape Motos Autos Camions Quads
1 183 152 75 38
2 183 151 75 36
3 171 139 75 35
4 162 130 71 33
5 156 120 57 31
6 151 117 68 30
7 141 105 64 29
8 141 105 64 27
9 140 105 64 27
10 135 96 64 26
11 132 93 62 26
12 128 93 62 26
13 127 93 61 26
14 125 92 60 26
F 125 91 60 26

Étapes[modifier | modifier le code]

Le parcours du Rallye Dakar 2013 est dévoilé par Etienne Lavigne, patron de l'épreuve, le 21 novembre 2012 à Paris[2]. Il comporte quatorze étapes : cinq démarrent en Pérou, quatre partent du Chili et cinq partent d'Argentine. Les concurrents doivent relier Lima à Santiago sur un parcours de 8 400 kilomètres[2]

Étape Date Départ Arrivée Catégorie Liaison Spéciale Total Gagnants de l'étape
km mi km mi km mi Motos Quads Autos Camions
1 5 janvier Drapeau : Pérou Lima Drapeau : Pérou Pisco Tous 250 156 13 8 263 164 Drapeau : Chili F. López Drapeau : Pérou I. Flores Seminario Drapeau : Espagne C. Sainz Drapeau : Pays-Bas G. de Rooy
2 6 janvier Drapeau : Pérou Pisco Drapeau : Pérou Pisco Tous 85 53 242 150 327 203 Drapeau : Espagne J. Barreda Bort Drapeau : Argentine M. Patronelli Drapeau : France S. Peterhansel Drapeau : Pays-Bas G. de Rooy
3 7 janvier Drapeau : Pérou Pisco Drapeau : Pérou Nazca Tous 100 62 243 151 343 213 Drapeau : Chili F. López Drapeau : Argentine M. Patronelli Drapeau : Qatar N. Al-Attiyah Drapeau : Pays-Bas G. de Rooy
4 8 janvier Drapeau : Pérou Nazca Drapeau : Pérou Arequipa Motos 429 267 289 180 718 446 Drapeau : Espagne J. Barreda Bort Drapeau : Argentine M. Patronelli Drapeau : Qatar N. Al-Attiyah Drapeau : Russie A. Mardeev
Autos/Camions 288 179 717 446
5 9 janvier Drapeau : Pérou Arequipa Drapeau : Chili Arica Motos 275 171 136 85 411 255 Drapeau : France D. Casteu Drapeau : Argentine M. Patronelli Drapeau : Espagne N. Roma Drapeau : Pays-Bas H. Stacey
Autos/Camions 337 209 172 107 509 316
6 10 janvier Drapeau : Chili Arica Drapeau : Chili Calama Tous 313 194 454 282 767 477 Drapeau : Chili F. López Drapeau : Chili I. Casale Drapeau : Qatar N. Al-Attiyah Drapeau : Pays-Bas G. de Rooy
7 11 janvier Drapeau : Chili Calama Drapeau : Argentine Salta Motos 586 364 220 136 806 501 Drapeau : États-Unis K. Caselli Drapeau : Chili S. Palma Drapeau : France S. Peterhansel Drapeau : Pays-Bas G. de Rooy
Autos/Camions 534 332 220 137 754 469
8 12 janvier Drapeau : Argentine Salta Drapeau : Argentine San Miguel de Tucumán Motos 274 170 491 305 738 459 Drapeau : Espagne J. Barreda Bort Drapeau : Afrique du Sud S. van Biljon Drapeau : France G. Chicherit Étape
annulée
Autos 379 236 470 292 849 528
Camions 393 244 155 96 548 341
13 janvier Drapeau : Argentine San Miguel de Tucumán Jour de repos
9 14 janvier Drapeau : Argentine San Miguel de Tucumán Drapeau : Argentine Córdoba Motos 259 593 852 Drapeau : France C. Despres Drapeau : Pologne L. Laskawiec Drapeau : Espagne N. Roma Drapeau : République tchèque A. Loprais
Autos 258 593 851
Camions 406 293 699
10 15 janvier Drapeau : Argentine Córdoba Drapeau : Argentine La Rioja Motos 279 173 357 222 636 395 Drapeau : Espagne J. Barreda Bort Drapeau : Pologne Ł. Łaskawiec Drapeau : Argentine O. Terranova Drapeau : Russie A. Karginov
Autos / camions 353 219 632 393
11 16 janvier Drapeau : Argentine La Rioja Drapeau : Argentine Fiambalá Motos 262 163 221 137 483 300 Drapeau : États-Unis K. Caselli Drapeau : Australie P. Smith Drapeau : États-Unis R. Gordon Drapeau : Pays-Bas G. de Rooy
Autos / camions 219 136 481 299
12 17 janvier Drapeau : Argentine Fiambalá Drapeau : Chili Copiapó Tous 396 246 319 198 715 444 Drapeau : Pays-Bas F. Verhoeven Drapeau : Émirats arabes unis S. Husseini Drapeau : Espagne N. Roma Drapeau : Russie A. Karginov
13 18 janvier Drapeau : Chili Copiapó Drapeau : Chili La Serena Tous 294 183 441 274 735 457 Drapeau : Chili F. López Drapeau : Afrique du Sud S. van Biljon Drapeau : États-Unis R. Gordon Drapeau : Russie A. Karginov
14 19 janvier Drapeau : Chili La Serena Drapeau : Chili Santiago du Chili Tous 502 312 128 80 630 391 Drapeau : Portugal R. Faria Drapeau : Afrique du Sud S. van Biljon Drapeau : Espagne N. Roma Drapeau : Pays-Bas P. Versluis

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Classements finaux[modifier | modifier le code]

Motos[modifier | modifier le code]

125 des 183 partants terminent le rallye, soit 68,3 %.

Classement final des motos[3]
Pos. No  Pilote Constructeur Équipe Temps Différence
1 1 Drapeau : France Cyril Despres KTM KTM Red Bull Rally Factory Team 43 h 24 min 22 s
2 11 Drapeau : Portugal Ruben Faria KTM KTM Red Bull Rally Factory Team 43 h 35 min 05 s +10 min 43 s
3 7 Drapeau : Chili Francisco López KTM Tamarugal XC 43 h 32 min 10 s +18 min 48 s
4 32 Drapeau : Slovaquie Ivan Jakeš KTM Nad Ress Adventure Team 43 h 48 min 16 s +23 min 54 s
5 12 Drapeau : Espagne Juan Pedrero KTM AMV Red Bull KTM Factory Team 44 h 19 min 51 s +55 min 29 s
6 9 Drapeau : France Olivier Pain Yamaha Yamaha Racing France 44 h 30 min 52 s +1 h 06 min 30 s
7 3 Drapeau : Portugal Hélder Rodrigues Honda Team HRC 44 h 35 min 44 s +1 h 11 min 22 s
8 30 Drapeau : Argentine Javier Pizzolito Honda Team HRC 44 h 50 min 29 s +1 h 26 min 07 s
9 15 Drapeau : Pays-Bas Frans Verhoeven Yamaha Yamaha Netherlands 44 h 50 min 57 s +1 h 26 min 35 s
10 20 Drapeau : Portugal Paulo Gonçalves Husqvarna Husqvarna Rally Team by Speedbrain 44 h 52 min 42 s +1 h 28 min 20 s

Autos[modifier | modifier le code]

90 des 152 partants terminent le rallye, soit 59,2 %.

Classement final des autos[4]
Pos. No  Pilote Copilote Constructeur Équipe Temps Différence
1 302 Drapeau : France Stéphane Peterhansel Drapeau : France Jean-Paul Cottret Mini Monster Energy X-Raid Team 38 h 32 min 39 s
2 301 Drapeau : Afrique du Sud Giniel de Villiers Drapeau : Allemagne Dirk von Zitzewitz Toyota Imperial Toyota 39 h 15 min 01 s +42 min 22 s
3 307 Drapeau : Russie Leonid Novitskiy Drapeau : Russie Konstantin Zhiltsov Mini Monster Energy X-Raid Team 40 h 01 min 01 s +1 h 28 min 22 s
4 305 Drapeau : Espagne Nani Roma Drapeau : France Michel Périn Mini Monster Energy X-Raid Team 40 h 09 min 22 s +1 h 36 min 43 s
5 319 Drapeau : Argentine Orlando Terranova Drapeau : Portugal Paulo Fiuza BMW X-Raid Team 40 h 21 min 49 s +1 h 49 min 10 s
6 308 Drapeau : Portugal Carlos Sousa Drapeau : Portugal Miguel Ramalho Great Wall Team Great Wall 41 h 10 min 55 s +2 h 38 min 16 s
7 316 Drapeau : France Ronan Chabot Drapeau : France Gilles Pillot SMG Toys Motors SMG 41 h 50 min 44 s +3 h 18 min 05 s
8 309 Drapeau : France Guerlain Chicherit Drapeau : France Jean-Pierre Garcin SMG Astana SMG 42 h 00 min 23 s +3 h 27 min 44 s
9 328 Drapeau : France Pascal Thomasse Drapeau : France Pascal Larroque MD MD Rallye Sport 43 h 08 min 11 s +4 h 35 min 32 s
10 306 Drapeau : Argentine Lucio Alvarez Drapeau : Argentine Bernardo Graue Toyota Overdrive Toyota 43 h 18 min 27 s +4 h 45 min 48 s

Quads[modifier | modifier le code]

26 des 38 partants terminent le rallye, soit 68,4 %.

Classement final des quads[5]
Pos. No  Pilote Constructeur Temps Différence
1 250 Drapeau : Argentine Marcos Patronelli Yamaha 49 h 42 min 42 s
2 254 Drapeau : Chili Ignacio Casale Yamaha 51 h 33 min 17 s +1 h 50 min 35 s
3 253 Drapeau : Pologne Rafał Sonik Yamaha 52 h 59 min 31 s +3 h 16 min 49 s
4 256 Drapeau : Argentine Lucas Bonetto Honda 54 h 18 min 39 s +3 h 40 min 10 s
5 263 Drapeau : Chili Sebastian Palma Can-Am 54 h 18 min 39 s +4 h 35 min 57 s

Camions[modifier | modifier le code]

60 des 75 partants terminent le rallye, soit 80,0 %.

Classement final des camions[6]
Pos. No  Pilote Copilotes Constructeur Temps Différence
1 501 Drapeau : Russie Eduard Nikolaev Drapeau : Russie Sergey Savostin
Drapeau : Russie Vladimir Rybakov
Kamaz 39 h 41 min 43 s
2 505 Drapeau : Russie Ayrat Mardeev Drapeau : Russie Aydar Belyaev
Drapeau : Russie Anton Mirniy
Kamaz 40 h 18 min 53 s +37 min 10 s
3 510 Drapeau : Russie Andrey Karginov Drapeau : Russie Andrey Mokeev
Drapeau : Russie Igor Devyatkin
Kamaz 40 h 19 min 40 s +37 min 57 s
4 500 Drapeau : Pays-Bas Gerard de Rooy Drapeau : Belgique Tom Colsoul
Drapeau : Pays-Bas Darek Rodewald
Iveco 40 h 22 min 59 s +41 min 16 s
5 506 Drapeau : République tchèque Martin Kolomy Drapeau : République tchèque René Kilian
Drapeau : République tchèque David Kilian
Tatra 40 h 43 min 30 s +1 h 01 min 47 s

Incidents et accidents[modifier | modifier le code]

Le 11 janvier 2013, (8h23 heure locale - km 237 du parcours de liaison), le pilote Thomas Bourgin, âgé de 25 ans, originaire de Saint-Étienne et qui participait à son premier Dakar, décède en heurtant une voiture de carabiniers chiliens arrivant en sens inverse[7].

Par suite de pluies importantes dans la région de San Miguel de Tucumán, l'étape reliant Salta à Tucumán, a été annulée pour les camions et modifiée pour les quads, les motos et les autos. À l'origine divisée en deux secteurs chronométrés, le premier secteur a été annulé. Pour les autos, l'étape a été remportée par G. Chicherit devant O. Terranova et R. Gordon. En revanche, les concurrents n'ayant pas franchis la ligne d'arrivée avant l'heure prévue se voient créditer, sur décision des commissaires de course, du temps réalisé par S. Peterhansel, leader du classement général, soit h 7 min 21 s[8].

Le 16 janvier 2013, la course Auto/Camion est stoppée au CP1. Les rios traversant la spéciale sont entrés en crue torrentielle. La direction du rallye a décidé de stopper l'épreuve des autos et des camions. Les motos sont passées 2 heures avant[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]