Publius Salvius Iulianus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Publius Salvius Iulianus (nom complet : Lucius Octavius Cornelius Publius Salvius Julianus Aemilianus) dit Julien est un sénateur et juriste romain du deuxième siècle de notre ère.

Biographie[modifier | modifier le code]

Julien est né aux environs de 100. On place souvent ses origines en Afrique du Nord en suivant l'Histoire Auguste[1], cette origine n'est toutefois pas certaine et la famille semble aussi avoir eu des liens importants avec Brescia. Julien fut par la suite l'élève du jurisconsulte Lucius Iavolenus Priscus. Sous Hadrien, Antonin le Pieux et Marc Aurèle, il occupa des magistrature importantes : questeur, préteur, consul en 148, gouverneur de la Germanie inférieure à Cologne entre 150 et 161 et proconsul d'Afrique entre 161 et 169. Il était un parent proche, peut-être un grand-oncle, du futur empereur Didius Julianus. Son fils homonyme fut consul ordinaire en 175, puis victime des purges de Commode.

Aux environs de 130, Hadrien chargea Salvius Iulianus de codifier l'Edictum perpetuum. Une inscription nous apprend que cet empereur doubla son traitement en raison de sa science remarquable (propter insignem doctrinam). Son ouvrage principal est un Digeste en 90 livres, caractérisé par un style simple, clair et élégant, où il résout d'anciennes controverses de manière convaincante et contribue à atténuer les oppositions entre les Sabiniens et les Proculiens. Sa méthode est essentiellement casuistique.

Son œuvre est peut-être « la plus classique » de toutes les œuvres classiques. Elle est en tout cas celle que les jurisconsultes ultérieurs ont le plus citée. De même le Digeste de Justinien en contient-il de nombreux extraits. Les cas rapportés par son élève Sextus Caecilius Africanus sont supposés avoir été tranchés par lui.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. S.H.A., Vita Didi Iuliani, I, 2

Source et bibliographie[modifier | modifier le code]