168

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
165 166 167  168  169 170 171

Décennies :
130 140 150  160  170 180 190
Siècles :
Ier siècle  IIe siècle  IIIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire av. J.-C.  Ier millénaire  IIe millénaire


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Cette page concerne l'année 168 du calendrier julien.

Page d'aide sur les redirections Pour le nombre, voir 168 (nombre).

Événements[modifier | modifier le code]

  • 6 janvier, Rome : Marc Aurèle prononce un discours dans les castra praetoria, baraquements de la garde prétorienne, où il promet que le beau-père d'un vétéran de la garde serait exempté de la tutelle de ses petits-fils[1]. Les Marcomans et les Victuali passent le Haut-Danube et réclament des terres suite à la pression de leurs voisins. Il menacent de s'en emparer par la force si on ne leur en accorde pas comme colons dans l'empire romain[2].
  • 25 janvier : crise politique en Chine à la mort de Huandi ; le régent Dou Wu et un groupe de haut-fonctionnaires tentent de prendre le pouvoir dominé par les eunuques[3].
  • 19 février : début du règne de Lingdi, empereur Han de Chine (fin en 189)[4].
  • Printemps : Marc Aurèle et Lucius Verus quittent Rome pour Aquilée d'où ils comptent organiser la guerre contre les Peuples germaniques, qui réclament des terres. Les Quades attaquent la frontière, mais sont défaits et leur roi est tué. Lucius Verus tombe malade pendant le voyage et déclare que la situation ne réclame pas la présence impériale. Marc Aurèle insiste et les deux empereurs inspectent les provinces danubiennes[2].
  • 24 octobre, Chine : échec du complot de Dou Wu contre les eunuques ; suicide de Dou Wu[3].
  • Hiver : les deux empereurs séjournent à Aquilée ; la peste antonine fait des ravages dans l'armée et ils décident de rentrer à Rome en décembre[2].


  • Galien est rappelé par les empereurs en Italie[5].

Naissances en 168[modifier | modifier le code]

Décès en 168[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alan K. Bowman, Peter Garnsey, Dominic Rathbone, The Cambridge ancient history : The High Empire, A.D. 70-192, vol. 11, Cambridge University Press,‎ 2000 (ISBN 9780521263351, présentation en ligne)
  2. a, b et c John Drinkwater, Timothy Venning, Chronology of the Roman Empire, Continuum International Publishing Group,‎ 2011 (ISBN 9781441154781, présentation en ligne)
  3. a, b et c John Stewart Bowman, Columbia chronologies of Asian history and culture, Columbia University Press,‎ 2000 (ISBN 9780231110044, présentation en ligne)
  4. Aat Emile Vervoorn, Men of the cliffs and caves : the development of the Chinese eremitic tradition to the end of the Han Dynasty, Chinese University Press,‎ 1990 (ISBN 9789622014152, présentation en ligne)
  5. Galien, Paul Moraux, Souvenirs d'un médecin, Société d'édition "Les Belles Lettres",‎ 1985 (présentation en ligne)

.