Préfecture de police des Bouches-du-Rhône

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Préfecture de police des Bouches-du-Rhône
Image illustrative de l'article Préfecture de police des Bouches-du-Rhône

Région Bouches-du-Rhône
Création 16 octobre 2012
Siège Drapeau de la France Marseille
Coordonnées 43° 17′ 25″ N 5° 22′ 48″ E / 43.29028, 5.3843° 17′ 25″ N 5° 22′ 48″ E / 43.29028, 5.38  
Préfet de police des Bouches-du-Rhône Jean-Paul Bonnetain

Géolocalisation sur la carte : Marseille

(Voir situation sur carte : Marseille)
Préfecture de police des Bouches-du-Rhône

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Préfecture de police des Bouches-du-Rhône

La préfecture de police des Bouches-du-Rhône, dirigée par le préfet de police des Bouches-du-Rhône est l'institution chargée d'assurer la sécurité des personnes et des biens sur le territoire du département des Bouches-du-Rhône.

La fonction de préfet de police des Bouches-du-Rhône a été créée par décret en date du 16 octobre 2012[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le préfet délégué pour la police a été créé dans les Bouches-du-Rhône en 1972 en même temps que dans d'autres départements français. En 1989, il a été renommé préfet adjoint pour la sécurité, puis en 1993, préfet délégué pour la sécurité et la défense[2]. Bien que couramment dénommés « préfet de police », ces préfets reçoivent en fait délégation du préfet de zone pour animer et coordonner l’action des services de police dans le département des Bouches-du-Rhône.

Suite à de nombreux règlements de compte impliquant des trafiquants de drogue dans l'agglomération marseillaise, le gouvernement annonce la création d’un préfet de police de plein exercice pour les Bouches-du-Rhône le 8 septembre 2012[3]. Un décret en ce sens est présenté en conseil des ministres le 10 octobre 2012 et adopté le 15 octobre 2012.

Il s'agit, avec le préfet de police de Paris, du seul préfet de police de plein exercice en France, bien que, à l'inverse de Paris, les directions des Bouches-du-Rhône restent organiquement rattachées à la Direction générale de la police nationale. Ainsi, si le préfet de police de Paris dispose d'une administration propre et de compétences spécifiques (titres aux étrangers, permis de conduire, nuisances sonores, zone de défense et de sécurité , etc.), ce n'est pas le cas du préfet de police des Bouches-du-Rhône qui n'a qu'une autorité fonctionnelle sur les services de police et de gendarmerie et sur les services de la préfecture des Bouches-du-Rhône pour l'exécution des compétences qui lui sont confiées par la réglementation.

Compétences[modifier | modifier le code]

Le décret n°2012-1151 du 15 octobre 2012 fixe les compétences du préfet de police des Bouches-du-Rhône. Avec le préfet des Bouches-du-Rhône, le préfet de police a ainsi le rôle de représentant de l'État dans les Bouches-du-Rhône.

Le préfet de police des Bouches-du-Rhône :

  • met en œuvre la politique nationale de sécurité intérieure,
  • a la charge de l'ordre public,
  • a autorité sur les forces de police et les unités de gendarmerie et coordonne leur action,
  • assure les missions de police administrative concourant à la sécurité intérieure en matière de débits de boisson, de manifestations sur la voie publique, de vidéoprotection, d'armes, de sécurité privée et de sécurité des manifestations sportives.

Le bâtiment[modifier | modifier le code]

La préfecture de police est situé dans le 6e arrondissement de Marseille, en face de l'Hôtel de préfecture des Bouches-du-Rhône.

Liste des préfets de police des Bouches-du-Rhône[modifier | modifier le code]

Préfets délégués[modifier | modifier le code]

Depuis 1972, le poste de préfet délégué a été occupé par[2] :

  • 1972 - 1974 : René Heckenroth, préfet délégué pour la police
  • 1974 - 1976 : Claude Bussière, préfet délégué pour la police
  • 1976 - 1978 : Camille Michel, préfet délégué pour la police
  • 1978 - 1980 : Raymond Jazzefrou, préfet délégué pour la police
  • 1980 - 1981 : Michel Éon, préfet délégué pour la police
  • 1981 - 1985 : Bernard Patault, préfet délégué pour la police
  • 1985 - 1986 : Pierre Richard, commissaire de la République délégué pour la police
  • 1986 - 1987 : François Bonnelle, commissaire de la République délégué pour la police
  • 1987 - 1988 : Arsène Lux, commissaire de la République délégué pour la police
  • 1988 - 1990 : Marcel Morin, préfet délégué pour la police
  • 1990 - 1993 : François Filliatre, préfet adjoint pour la sécurité
  • 1993 - 1995 : Alain Gehin, préfet adjoint pour la sécurité
  • 1995 - 1998 : Michel Sappin, préfet délégué pour la sécurité et la défense
  • 1998 - 2001 : Hugues Parant, préfet délégué pour la sécurité et la défense
  • 2001 - 2002 : Yves Dassonville, préfet délégué pour la sécurité et la défense
  • 2002 - 2004 : Roger Marion préfet, délégué pour la sécurité et la défense
  • 2004 - 2007 : Bernard Squarcini, préfet délégué pour la sécurité et la défense
  • 2007 - 2009 : Jean-Luc Marx, préfet délégué pour la sécurité et la défense
  • 2009 - 2011 : Philippe Klayman, préfet délégué pour la défense et la sécurité
  • 2011 - 2011 : Gilles Leclair, préfet délégué pour la défense et la sécurité
  • 2011 - 2012 : Alain Gardère, préfet délégué pour la défense et la sécurité
  • 2012 - 2012 : Jean-Paul Bonnetain, préfet délégué pour la défense et la sécurité

Préfets de police de plein exercice[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret n°2012-1151
  2. a et b « Les préfets de police de Marseille », sur www.paca.pref.gouv.fr (consulté le 11 octobre 2012)
  3. Maryline Baumard, Laurent Borredon et Sylvia Zappi, « Marseille disposera d'un préfet de police de plein exercice », Le Monde,‎ 8 septembre 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]