Préfecture autonome tibétaine golog

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.
Guǒluò zàngzú Zìzhìzhōu
果洛藏族自治州
Mont Amnye Machen dans la préfecture Golog
Mont Amnye Machen dans la préfecture Golog
Localisation de la préfecture Golog (en jaune)
Localisation de la préfecture Golog (en jaune)
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province Qinghai
Préfecture Préfecture autonome tibétaine golog
Statut administratif Préfecture autonome
Indicatif 0975[1]
Démographie
Population 130 000 hab. (2004)
Densité 1,7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 07′ 00″ N 99° 19′ 00″ E / 34.1167, 99.316734° 07′ 00″ Nord 99° 19′ 00″ Est / 34.1167, 99.3167  
Superficie 7 640 000 ha = 76 400 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Guǒluò zàngzú Zìzhìzhōu

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Guǒluò zàngzú Zìzhìzhōu

La préfecture autonome tibétaine Golog (ou Guoluo en mandarin, les Gologs étant une minorité tibétaine nomade de cette région) (chinois simplifié : 果洛藏族自治州 ; pinyin : Guǒluò zàngzú Zìzhìzhōu ; tibétain : མགོ་ལོག་བོད་རིགས་རང་སྐྱོང་ཁུལ་, Wylie : Mgo-log Bod-rigs rang-skyong-khul ) est une subdivision administrative de la province du Qinghai en Chine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Golog Prefecture.jpg

Sa superficie est de 76 400 km2[2]. C'est sur son territoire que se trouve l'Amnye Machen, montagne sacrée des Goloks.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Préfecture autonome tibétaine Golog a été affectée par la famine dès la fin des années 1950[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

La population de la préfecture était estimée à 130 000 habitants en 2004[4].

On y trouve notamment la population de l’ethnie tibétaine Golok (tibétain : མགོ་ལོག ; Wilye : Mgo-log), population nomade qui a donné son nom à cette préfecture. Ceux-ci sont assimilés au groupe des Tibétains zang, dans les recensements nationaux chinois.

Personnalité[modifier | modifier le code]

Le 8 janvier 2012, Sonam Wangyal, aussi appelé Sopa Rinpoché, un maître tibétain respecté de la région de Golok, et âgé de 42 ans s'immola par le feu dans le centre-ville de Darlag[5],[6].

Répartition ethnique dans la préfecture autonome tibétaine de Golog (recensement de 2000)[modifier | modifier le code]

Ethnie Population Pourcentage
Tibetain 126,395 91,63 %
Han 9,096 6,59 %
Hui 1,529 1,11 %
Salar 329 0,24 %
Tu 302 0,22 %
Others 289 0,21 %

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

La préfecture autonome tibétaine Golog exerce sa juridiction sur six xian :

  • le xian de Maqên - 玛沁县 Mǎqìn Xiàn ;
  • le xian de Baima - 班玛县 Bānmǎ Xiàn ;
  • le xian de Gadê - 甘德县 Gāndé Xiàn ;
  • le xian de Darlag - 达日县 Dárì Xiàn ;
  • le xian de Jigzhi - 久治县 Jiǔzhì Xiàn ;
  • le xian de Madoi - 玛多县 Mǎduō Xiàn.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Andreas Gruschke: The Cultural Monuments of Tibet’s Outer Provinces: Amdo - Volume 1. The Qinghai Part of Amdo, White Lotus Press, Bangkok 2001.
  • Tsering Shakya: The Dragon in the Land of Snows. A History of Modern Tibet Since 1947, London 1999, ISBN 0-14-019615-3

Liens externes[modifier | modifier le code]