Pierre Juhel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Juhel.

Pierre Juhel (Paris, 9 août 1910 - 26 juillet 1980), journaliste et militant royaliste français. Il est l'un des membres fondateurs du mouvement Restauration nationale.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Fils d'un poilu de Verdun mort au front, il joint très tôt les rangs de l'Action française et collabore au journal L'Action française (1926-1939). De 1935 à 1939, il est chef des Camelots du roi de la région parisienne. Il dirige ensuite le Centre de formation personnelle (1941-1944) et participe à la direction de la Croix Rouge française (1945-1949)[1]. En 1950, il entre à la rédaction d'Aspects de la France.

En 1955, il fonde le mouvement royaliste Restauration nationale (RN) avec Louis-Olivier de Roux. Cette organisation qui succède à l'Action française de Charles Maurras se définit alors comme le « Centre de propagande royaliste de l'Action française ».

Durant la guerre d'Algérie, Juhel adopta le pseudonyme de « Guillaume » pour ses activités clandestines en faveur de l'Algérie française.

Il est enterré au cimetière de Vaugirard.

À Nantes, le Centre Pierre Juhel - un centre de documentation et d'études royalistes - perpétue la mémoire de ce militant nationaliste. Son fils Louis Juhel poursuit aujourd'hui ses activités dans le mouvement Restauration nationale.

Document sonore, contribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'après le Dictionnaire de la politique française d'Henry Coston, Paris, t. III, Publications Henry Coston, p. 379.