Piat de Seclin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saint Piat (également nommé Piaton, Piato et San Piatone en italien) (Bénévent, ? – Tournai, 286) est un missionnaire envoyé par le pape évangéliser la région des Ménapiens (Tournaisis). Mort pour la foi au IIIe siècle selon le martyrologe romain à Seclin (Nord), il est considéré comme saint par l'Église catholique, et commémoré le 1er octobre.

Vénération[modifier | modifier le code]

  • À Seclin, on peut visiter, sous une voûte mérovingienne, la pierre grossièrement taillée formant son sarcophage, et la fontaine mystérieuse[1].
  • Selon plusieurs écrivains c'est à Tournai qu'il fut décapité. Il s'y trouve une église Saint-Piat.
  • La Cathédrale de Chartres possède une chapelle Saint-Piat du XIVe siècle derrière l'abside[2], et dispute à l'église de Seclin l'honneur de posséder les restes du saint.
  • Une chapelle proche de l'église Saint Laurent d'Anstaing entoure une source qu'on dit ouverte miraculeusement par saint Piat de passage dans la région. Cette source est réputée guérir les brûlures et les maladies de peau. Un pèlerinage de neuf jours (neuvaine) a lieu tous les ans au mois d'août.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • N. Hérisson: Notice historique sur Saint Piat, apôtre de Tournai et martyr, conservé depuis près de mille ans en l'église cathédrale de Chartres, inhumé en 1793 et exhumé en 1816 -in-8° -1816.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. M. Le Glay: Cameracum christianum ou Histoire ecclésiastique du Diocése de Cambrai, 1849, Imprimerie L.Lefort à Lille, p. ii, Archive de l'Université de Gand. Numérisé par Google Books
  2. Photo de la chapelle Saint-Piat à Chartres