Philippe Ciarlet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Philippe Ciarlet, né le 14 octobre 1938 à Paris, est un mathématicien français. Il est connu pour son travail sur l'analyse mathématique de la méthode des éléments finis. Ses thèmes sont l'analyse numérique, l'élasticité non linéaire, la théorie des plaques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Philippe Ciarlet est un ancien élève de l'École polytechnique et de l'École des ponts et chaussées. Il a soutenu son doctorat à l'université de Cleveland en 1966 intitulé Variational Methods for Non-Linear Boundary-Value Problems sous la direction de Richard Varga. Il est également docteur en sciences mathématiques de l'université de Paris (doctorat sous la direction de Jacques-Louis Lions).

Il a dirigé le département de mathématique du Laboratoire central des Ponts et Chaussées (1966-1973) et a été maître de conférences à l'École polytechnique (1967-1985), professeur à l'École nationale des Ponts et Chaussées (1978-1987), consultant à l'INRIA (1974-1994). De 1974 à 2002, il est professeur à l'université Paris VI où il dirige le laboratoire d'analyse numérique.

Il est actuellement[Quand ?] professeur émérite à cette université, professeur à l'université municipale de Hong Kong, membre de l'Académie des sciences depuis 1991 (dans la section Sciences mécaniques et informatiques) et membre de l'Académie des technologies et membre de la Société mathématique américaine depuis 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]