Petrópolis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Petrópolis (homonymie).
Petrópolis
Surnom : Cidade Imperial
Blason de Petrópolis
Héraldique
Drapeau de Petrópolis
Drapeau
Image illustrative de l'article Petrópolis
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Région Sud-Est
État État de Rio de Janeiro Rio de Janeiro (État)
Langue(s) portugais
Maire Rubens Bomtempo (PSB)
Code postal 25680-000
Fuseau horaire UTC-3
Démographie
Gentilé petropolitano
Population 295 917 hab.[1] (2010)
Densité 372 hab./km2
Géographie
Coordonnées 22° 30′ 18″ S 43° 10′ 44″ O / -22.505, -43.178888922° 30′ 18″ Sud 43° 10′ 44″ Ouest / -22.505, -43.1788889  
Altitude 838 m
Superficie 79 600 ha = 796 km2
Divers
Date de fondation
16 mars 1843
Localisation
Localisation de Petrópolis sur une carte
Localisation de Petrópolis sur une carte

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte administrative du Brésil
City locator 14.svg
Petrópolis

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte topographique du Brésil
City locator 14.svg
Petrópolis
Liens
Site web http://www.petropolis.rj.gov.br/

Petrópolis, connue comme la "Cité Impériale" du Brésil, est une ville brésilienne du centre de l'État de Rio de Janeiro. Elle se trouve à 68 km de la ville de Rio de Janeiro.

Nichée dans la forêt des collines de la Serra dos Órgãos, dans la vallée des rivières Quitandinha et Piabanha, Petrópolis est un lieu de villégiature estivale populaire. Outre son climat agréable et la beauté de la nature environnante, sa principale attraction est l'ancien palais d'été de l'empereur du Brésil, devenu le Musée impérial du Brésil, spécialisé en histoire impériale.

Petrópolis contient aussi le Laboratoire National de Calcul Scientifique (pt: Laboratório Nacional de Computação Científica (LNCC)), une unité de recherche du Ministère de la Science et Technologie (pt:Ministério da Ciência e Tecnologia) du gouvernement fédéral brésilien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cathédrale de Saint Pierre de Alcântara (pt: Catedral de Petrópolis)

La ville est nommée "ville de Pierre" en l'honneur de l'empereur Pierre II du Brésil, le deuxième monarque de la nation et fils de Pierre Ier du Brésil. Elle est la résidence d'été de l’Empire et des aristocrates au XIXe siècle, et la capitale officielle de l'État de Rio de Janeiro entre 1894 et 1902[2].

Entre 1722 et 1725, Bernardo Soares de Proença ouvre une route pour relier Rio de Janeiro au Minas Gerais, à travers la Serra da Estrela. En 1830, chemin faisant vers le Minas Gerais, l'empereur Pierre Ier remarque, à la ferme de Correia -un prêtre catholique-, le climat particulièrement agréable de la région. Comme la sœur et héritière de Correia refuse de vendre la propriété, l’Empereur achète la ferme voisine de Córrego Seco. Il décide d'y construire un palais d’été qu'il ne verra jamais, car il abdique le 7 juillet 1831[3]. En 1843, son fils Pierre II, reprenant les plans de son père, entreprend la fondation de la ville de Petrópolis et la construction de son palais d'été. Les aristocrates de sa cour ne tardent pas à y établir à leur tour des résidences.

Le palais de Pierre est aujourd’hui le Musée Impérial, un des principaux attraits de la "Ville Alpine" de Petrópolis, ainsi que la cathédrale de Saint Pierre d’Alcântara, le Palais de Cristal et la Maison de Santos-Dumont (pt: Museu Casa de Santos Dumont). La "Ville Impériale" est devenue la destination d’artistes, intellectuels et célébrités et, pendant le XXe siècle, un des principaux attraits touristiques du pays.

En 1845, des fermiers allemands de Rhénanie sont encouragés à immigrer et à s'installer sur les terres de l'Empereur, pour donner un cadre urbain plaisant aux environs du palais. La colonie de Petrópolis, officiellement fondée le 16 mars 1843, devient une ville en 1857. La route reliant la ville à Rio de Janeiro est inaugurée en 1928. Le projet urbain est réalisé par l’ingénieur Julius Friedrich Koeler.

Pendant une visite à l’Exposition universelle de 1876, en Philadelphie, Pierre II est impressionné par la nouvelle invention d’Alexander Graham Bell, le téléphone, et fait installer une connexion entre son palais d’été et sa ferme.

Après l'avènement de la République et l'exil de la famille impériale en 1889, la ville continue à jouer un rôle important dans l’histoire brésilienne. Elle est fréquemment choisie comme résidence d’été par les présidents de la république, qui logent au Palais de Rio Negro, où fut signé, en 1903, le Traité de Petrópolis par lequel le Brésil a acheté le territoire de l’Acre à la Bolivie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Petrópolis se situe par une latitude de 22° 30' 18" sud et par une longitude de 43° 10' 44" ouest à une altitude de 838 mètres. La ville se situe à 68 km de Rio de Janeiro.

Sa population était de 295 917 habitants au recensement de 2010. La municipalité s'étend sur 796 km²[4].

Elle est le principal centre urbain de la microrégion Serrana, dans la mésoregion Métropolitaine de Rio de Janeiro.

Le climat est une variété d’altitude du Climat Océanique (Classification de Köppen Cfb), avec des étés humides. Les précipitations sont d’environ 2.400 mm par an. La température est amène. La moyenne annuelle est environ 19 °C. Aux mois plus chauds, la température moyenne est de 23 °C, et aux mois plus froids est de 15 °C. D’après l’Institut National de Météorologie (pt: Instituto Nacional de Meteorologia), la température plus baisse déjà enregistrée a été -0,7 °C, en 2 août 1955, et la plus haute a été 36,6 °C, en 6 novembre 2009.

Personnalités liées à Petrópolis[modifier | modifier le code]

A Encantada, la maison de Santos-Dumont

Petrópolis a été la dernière résidence de Stefan Zweig et de sa deuxième épouse, Lotte, qui s'y sont suicidés en 1942. Il est prévu de faire de cette maison, la Casa Stefan Zweig, un musée.

L'aviateur Alberto Santos-Dumont possédait une maison à Petrópolis, appelée "A Encantada" (L'Enchantée"). Cette maison est devenue un musée.

Petrópolis est la ville natale de Otto Hees (1870-1941), photographe, et de Peter Medawar (1915-1987), biologiste, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1960.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Les principales attractions touristiques de la ville sont:

Petrópolis.jpg
  • Maison du Baron et Vicomte de Arinos
  • Maison du Vicomte de Caeté
  • Monastère de la Vierge
  • Musée de Cire de Petrópolis [1]
  • Musée Impérial
  • Palais de Cristal
  • Palais Grão Pará
  • Palais Quitandinha
  • Palais Río Negro
  • Parc Municipal de Petrópolis
  • Trône de Fátima
  • Valparaíso (Centre Gastronomique et de Distraction de Petrópolis)
  • Bauernfest (Festival annuel en l'honneur des immigrants allemands)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Petrópolis - RJ - Centro, CEFET RJ.jpg

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. IBGE
  2. « Rue de l'Empereur », sur World Digital Library,‎ 1860-1870 (consulté le 2013-08-24)
  3. http://www.petropolis.rj.gov.br/ index.php?url=http%3A//fctp.petropolis.rj.gov.br/fctp/modules/mastop_publish/%3Ftac%3DA_Funda%25E7%25E3o_de_Petr%25F3polis
  4. Institut brésilien de géographie et de statistiques

Sur les autres projets Wikimedia :