Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie
Écusson du PSIG
Écusson du PSIG

Période 1975
Pays Drapeau de la France France
Branche Gendarmerie nationale
Type Intervention
Fait partie de Gendarmerie départementale
Surnom PSIG

En France, les pelotons de surveillance et d'intervention de la gendarmerie(PSIG) sont des unités spécialisées de la gendarmerie départementale[1]. Chaque compagnie possède son unité d'intervention. Commandé par un sous-officier ou un officier, le PSIG est placé sous les ordres directes d'un commandant de compagnie, au même titre que les autres unités de la compagnie : Brigades - Brigade de recherches.

Missions[modifier | modifier le code]

Les principales missions du PSIG sont de venir en renfort des autres unités départementales. Les missions peuvent être de la surveillance générale, de la recherche de renseignement et du flagrant délit, accessoirement de la police de la route, ou encore des missions au profit des Brigade de recherches pour lesquelles il opère des missions de police judiciaire telles les interpellations domiciliaires, mais aussi des missions de transfèrements, filatures, protections rapprochées, escorte de transport de fonds pour la Banque de France. Un renfort peut aussi être apporté aux unités territoriales qui composent les compagnies, que ce soit pour une disparition de personne, troubles à l'ordre public, émeute, accident grave, différend familial, vol à main armée, enquête judiciaire ponctuellement, etc.

Personnel[modifier | modifier le code]

Le personnel qui le compose est dans sa majorité[réf. souhaitée] constitué de techniciens et de spécialistes (maître-chien, observateur-tireur équipé d'un fusil de précision à lunette, moniteur d'intervention professionnelle, officier de police judiciaire).

Le personnel du Peloton de Surveillance et d'Intervention subit un entrainement physique et une formation à l'intervention professionnelle (maîtrise de l'armement, tir, sport de combat, tactique). Ces cours sont dispensés par un moniteur (MIP) formé au Centre national d'entraînement des forces de gendarmerie. Les PSIG sont opérationnels 24 heures sur 24.

Le personnel doit manier du matériel d'armement : Pistolet à impulsion électrique, Lanceur de balle de défense, Sig-Sauer SP 2022, HK UMP, Fusil à pompe Browning calibre 12, FA-MAS, Tikka T3 tactical 7,62 OTAN.

Depuis quelques années[évasif], il est constaté une montée en puissance des PSIG qui est une volonté de la gendarmerie nationale pour s’adapter à la société et apporter une réactivité encore accrue.[réf. souhaitée]

Références[modifier | modifier le code]

  • Emile Claverie, « PSIG, peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie de Vinça », L'Indépendant,‎ 11 janvier 2010 (lire en ligne)