Paul Smith (styliste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Paul Smith (couturier))
Aller à : navigation, rechercher
Paul Smith en 2007

Sir Paul Smith (né à Beeston, dans l'agglomération de Nottingham, le 5 juillet 1946) est un styliste anglais anobli par la reine Élisabeth II en 2000[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

En partie grâce à ses tissus aux rayures de couleur emblématiques[2], Paul Smith s'est forgé un nom dans l'univers des collections homme. Son extravagance et son travail sur le kitsch[3] ont également fait de lui l'un des stylistes les plus en vogue du début du XXIe siècle.

Passionné de cyclisme[4] lorsqu'il était enfant, il est victime d'un accident alors qu'il n'a que dix-sept ans[2], et qui l'oblige à passer plusieurs mois à l'hôpital. Lorsqu'il en ressort, il ouvre sa première boutique, à Nottingham, puis crée ses premières collections de prêt-à-porter pour homme. Tombé dans le monde de la mode par hasard, Paul Smith a pourtant vite compris quels seraient les atouts qui lui permettraient de développer son style et sa marque.

Collections[modifier | modifier le code]

Il est aujourd'hui à la tête de douze collections différentes[1] dont Paul Smith, Paul Smith Women, PS by Paul Smith, Paul Smith Jeans, Paul Smith London, Paul Smith Shoes, Paul Smith Fragrance, et Paul Smith Watches.

Ainsi, il se conçoit à la fois comme un styliste, comme un vendeur de vêtements, et comme un photographe[4],[5] ; il conjugue habilement les lignes traditionnelles avec des touches artistiques et innovantes qui donnent à ses productions prêt-à-porter des airs de créations originales[4]. Il défini son style en disant que « Savile Row a rencontré Mr Bean »[6].

Défilé Paul Smith à Londres en 2007

Conçues à Nottingham et à Londres, les collections Paul Smith sont majoritairement produites en Angleterre et en Italie avec une matière première essentiellement européenne. Ses défilés ont lieu à Londres (pour les collections féminines) et à Paris (pour les collections masculines). Le groupe, qui, à l'instar de nombreuses créations de la marque, est florissant, dit avoir dégagé, en 2006, un bénéfice de 300 millions de livres sterling. Il a également ouvert, à Londres, dans Albemarle Street, une galerie d'antiquités.

En 2013, il est le designer officiel du Tour d'Italie cycliste, son nom étant notamment mentionné sur le maillot rose de leader.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Gaëlle Renard Marques et créateurs : Paul Smith Marie Claire
  2. a et b Interview par Lydia Bacrie « Paul Smith: "Je ne suis pas seulement un homme de mode" » L'express Styles, 17 novembre 2011
  3. « Paul Smith », sur tendances-de-mode.com,‎ 1 février 2007 (consulté le 14 octobre 2013)
  4. a, b et c Nathalie Bensahel, « Dans l'œil de Paul Smith », Le Nouvel Observateur, no 2454,‎ 17 novembre 2011, p. 140 à 144 (ISSN 0029-4713)
  5. Gilles Denis « Sir Paul Smith : L'œil mutin » Les Échos - Série Limitée N° 96, avril 2011
  6. Charlotte Brunel et Caroline Rousseau, « La mode a-t-elle encore le sens de l'humour », L'Express Styles, no 3217,‎ 27 février 2013, p. 147

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Olivier Wicker, Paul Smith : notes, La Martinière,‎ 30 octobre 2011, 192 p. (ISBN 9782732448442)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]