Parti pirate (Tunisie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parti pirate.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Parti pirate tunisien.
Parti pirate
حزب القراصنة
Image illustrative de l'article Parti pirate (Tunisie)
Logo officiel
Présentation
Siège 42 bis, avenue Bab Bnet
Tunis
Légalisation 7 avril 2012
Idéologie démocratie directe
droit à l'information
liberté d'accès aux documents administratifs
Site web www.partipirate.tn

Le Parti pirate (arabe : حزب القراصنة) est un parti politique tunisien appartenant à un mouvement mondial créé en Suède en 2006.

Ayant obtenu son visa le 7 avril 2012[1], il est le deuxième Parti pirate en Tunisie après le Parti pirate tunisien[2]. Il est devenu membre du Parti pirate international le 21 avril 2013[3].

Buts[modifier | modifier le code]

Selon le visa accordé au parti et publié dans le Journal officiel de la République tunisienne, le Parti pirate « vise à promouvoir la démocratie directe et le principe de l'open gouvernance afin de donner un rôle au citoyen dans la prise de décision en intégrant les technologies numériques dans ce domaine »[4].

Objectifs[modifier | modifier le code]

Le parti s'inspire directement de son homologue suédois, le Piratpartiet et se donne comme objectifs de :

  • Consacrer le droit de chaque citoyen à la liberté absolue d'expression et de communication, d'association et de réunion ;
  • Représenter les petits investisseurs pour protéger leurs entreprises contre les poursuites relatives à la propriété intellectuelle ;
  • Consacrer le droit des citoyens de circuler librement dans le monde ;
  • Promouvoir la démocratie directe et intégrer les technologies numériques dans ce domaine ;
  • Mettre fin au contrôle de l'Internet ;
  • Consacrer la neutralité de l'Internet ;
  • Protéger la liberté de l'information et le journalisme d'investigation, ainsi que son indépendance ;
  • Garantir l'accès libre et inconditionnel à l'information ;
  • Agir en faveur du principe de la transparence absolue du gouvernement et du secteur public ;
  • Promouvoir l'open gouvernance ;
  • Promouvoir des systèmes alternatifs au droit d'auteur et à la propriété intellectuelle classique ;
  • Lutter contre toute forme de censure ;
  • Défendre les droits et libertés individuelles et collectives, surtout en ce qui concerne les libertés numériques ;
  • Utiliser les logiciels libres dans les institutions publiques afin de s'adapter à l'ère de la technologie numérique avec un faible coût et une haute performance ;
  • Promouvoir les normes numériques ouvertes ;
  • Lutter contre les formes de monopole numérique et affronter les aspects négatifs de logiciels propriétaires et la domination d'un parti sur le marché ;
  • Éliminer les obstacles juridiques qui entravent le droit des médias et surtout les réseaux de médias communautaires libres et sans but lucratif.

Composition[modifier | modifier le code]

Les fondateurs du parti sont[4] :

  • Oussama Chelbi
  • Aymen Amri
  • Bayrem Jrad
  • Jalel Tounsi
  • Khaled Amami
  • Slim Amamou
  • Chemseddine Ben Jemaa
  • Ali Hentati
  • Amine Ghrabi
  • Mohamed Amor Ben Azouz
  • Mehdi Hajri
  • Wassim Ben Ayed
  • Wadhah Brahmi
  • Raed Chammem

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]