Salle hypostyle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une salle hypostyle est un espace fermé dont le plafond est soutenu par des colonnes. Le terme « hypostyle » vient du grec ancien hupostulos et signifie en « supporté par des colonnes ». Le terme est fréquent en Égypte antique car il désigne certaines vastes salles des temples mais il est aussi utilisé dans d'autres civilisations telle que l'hellénistique avec le temple d'Eleusis non loin d'Athènes en Grèce.

Une des salles hypostyles les plus célèbres et les plus grandes est celle du temple d'Amon à Karnak.

Égypte antique[modifier | modifier le code]

Colonne de la grande salle hypostyle du temple d'Amon à Karnak

Les exemples les plus célèbres se trouvent dans les temples égyptiens du Nouvel Empire à l'époque Ptolémaïque et constituent alors le pronaos ou partie du temple qui précède le sanctuaire à proprement parler dans ces cas précis. Leur nombre varie en fonction de l'étendue de l'édifice sans que leur taille ni leur style soient vraiment uniformes.

La plus connue est la grande salle hypostyle de l'enceinte d'Amon-Rê à Karnak. Elle est conçue sur un plan basilical avec une allée centrale soutenue par de hautes colonnes à chapiteaux papyriforme ouverts car cet espace reçoit la lumière du soleil par des claustra et des bas-côtés à chapiteaux fermés car restés perpétuellement dans l'ombre. Ce plan basilical est une innovation de la XIXe dynastie traduisant dans l'architecture la symbolique de la création. Ainsi la salle représentait le marécage primordial, le Noun, duquel émerge une forêt de papyrus ou de lotus stylisés par les colonnes qui sont donc à l'état végétatif dans les parties obscures de la salle et épanouies dans l'allée centrale baignée de la lumière divine.

Un grand programme d'agrandissement des sanctuaires de l'Égypte fut entrepris par les Ramsès. On citera pour cette période faste pour l'architecture monumentale outre la salle hypostyle de Karnak les exemples suivants :

Restitution d'une salle hypostyle de plan basilical.

Si le plan basilical est abandonné, à dater de la Basse Époque cet élément architectural deviendra systématique dans le programme architectural des temples jusqu'à devenir presque standardisé dans les édifices ptolémaïques et romains. On citera notamment les salles hypostyles des temples suivants :

Lien externe[modifier | modifier le code]