Pallars Sobirà

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pallars Sobirà
Drapeau de Pallars Sobirà
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Catalogne Catalogne
Province Province de Lérida
Chef lieu Sort
Communes 15
Démographie
Population 7 446 hab. (2008)
Densité 5,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 31′ 18″ N 1° 11′ 18″ E / 42.521666666667, 1.188333333333342° 31′ 18″ Nord 1° 11′ 18″ Est / 42.521666666667, 1.1883333333333  
Superficie 137 792 ha = 1 377,92 km2
Localisation
Localisation de Pallars Sobirà

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
Pallars Sobirà

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
Pallars Sobirà
Sources
voir : Comarque
Parc national de Aigues Tortes et Lac de San Maurici en Catalogne

Le Pallars Sobirà est une comarque de Catalogne dans la province de Lérida. C'est une zone de haute montagne située au cœur de la chaîne des Pyrénées.

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle fait partie de Alt Pirineu i Aran, et elle s'étend, dans la région des Encantats, du nord au sud, du congost de Collegats au village d'Alós d'Isil, en suivant le cours de la rivière La Noguera Pallaresa. C'est la quatrième région de Catalogne par la superficie et elle possède une des densités les plus basses du pays, avec seulement 4 habitants au kilomètre carré. Elle compte au total quelque 6 000 habitants.

On trouve dans la région le plus grand lac des Pyrénées, celui de Certascan, et le sommet le plus haut de Catalogne, la Pica d'Estats (3 143 m).

La majeure partie du Pallars est protégée. Il y a diverses zones PLEIN (Pla d'Espais d'Interès Natural de Catalunya - Plan d'Espaces d'Intérêt Naturel de Catalogne): le Parc national d'Aigüestortes et lac Saint-Maurice, le Parc naturel de l'Alto Pirineo, la Réserve naturelle partielle de la Noguera Pallaresa - Collegats (Montsec, Noguera Pallaresa), de larges espaces du réseau Natura 2000, la Réserve naturelle de chasse du Boumort.

Histoire[modifier | modifier le code]

On sait que le Pallars a été peuplé dès la préhistoire, d'où nous sont parvenus de nombreux témoignages sous forme de monuments mégalithiques.

Il semblait que la présence romaine n'avait pas été très importante, à la différence du Val d'Aran, mais de récentes fouilles archéologiques commencent à indiquer le contraire.

À l'époque médiévale et à partir de la décomposition du monde romain, les ressources naturelles ont été exploitées par les communautés montagnardes.

Lors des invasions musulmanes, le territoire a été soumis à des tributs et autres impôts territoriaux.

Après la conquête et la domination des comtes de Toulouse, débute la maison comtale de Pallars, qui aura la plus grande longévité de tous les comtés catalans. Elle se terminera en 1487 avec la chute du château de València d'Àneu et la fin de la domination de Hug Roger III.

La crise générale de l'ordre féodal se poursuit à l'âge moderne dans la transformation du comté du Pallars en un marquisat aux mains de la maison des Cardona. Ce marquisat cohabitera avec diverses seigneuries, formant ensemble la partie d'une structure supérieure, royale, appelée la sotsvegueria de Pallars qui, au XVIIIe siècle, se convertira en un co-régime, celui de Talarn.

De la fin du XVIIIe siècle et jusqu'en 1860, la population s'accroît jusqu'à atteindre son apogée démographique en 1860 avec 20 348 habitants.

À partir de 1870 et jusqu'en 1910, la région vit une crise de l'économie de subsistance, qui avait jusqu'alors prévalu et entame un déclin démographique et économique à cause du désamortissement civil de Madoz, du mauvais climat et de l'arrivée du phylloxéra, entre autres facteurs.

De 1910 à 1960, et grâce à l'implantation de centrales hydroélectriques, commence un processus de modernisation de la société traditionnelle, interrompu par la guerre civile et l'après-guerre.

De 1960 à 1980, la région souffre d'une seconde crise provoquée par la mécanisation agricole et l'industrialisation des villes, provoquant dans le Pallars un nouveau déclin démographique, à tel point qu'il perdra la moitié de sa population (5247 habitants).

Communes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :