Comtés catalans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les comtés catalans sont les comtés qui sont apparus dans le territoire approximatif de l'actuelle Catalogne après la conquête carolingienne.

Origines carolingiennes (fin du VIIIe siècle-Xe siècle)[modifier | modifier le code]

Les comtés catalans entre le VIIe siècle et le XIIe siècle.

La mise en place de la Marche d'Espagne[modifier | modifier le code]

Aux temps du royaume wisigoth d'Hispanie, le territoire est divisé en provinces, dirigées par des ducs. Les comtes sont placés à la tête des principales villes, où ils exercent exclusivement leur autorité. Ce sont les autorités carolingiennes qui, immédiatement après la conquête de la Marche d'Espagne, constituent ces territoires pyrénéens en comtés : Pallars, Ribagorce, Urgell, Cerdagne, Barcelone, Gérone, Osona, Empúries et Roussillon. Ces comtés sont eux-mêmes divisés en pagi, tels que Berga dans le comté de Cerdagne ou le Vallespir dans le comté de Roussillon.

Dans les comtés de la Marche d'Espagne, la charge comtale est principalement confiée à des membres de l'aristocratie franque, proches de la cour impériale. Dans la première moitié du IXe siècle, on ne connait que deux comtes de Barcelone, Bera et Sunifred Ier, qui ont des origines wisigothiques. Cette domination politique des Francs est renforcée par le contrôle des charges ecclésiastiques. Les évêques mis à la tête des nouveaux évêchés de la Marche d'Espagne sont placés sous l'autorité de l'archevêque de Narbonne. Progressivement, les éléments de la liturgie wisigothique sont effacés au profit du rite franc, les règles des monastères sont modifiées et les hérésies locales, comme l'adoptionisme de l'évêque d'Urgell Félix, combattues.

Les troubles de l'empire carolingien[modifier | modifier le code]

Sous le règne de Louis le Pieux, les conquêtes vers la Marche supérieure d'al-Andalus sont stoppées et on assiste à une période de retrait, à la fois territorial et politique. L'empire carolingien recule à l'ouest des Pyrénées, perdant définitivement ses possessions jusqu'au Cinca. Le comte de Barcelone, Bera, est écarté après avoir été suspecté de trahison. Des mouvements sécessionnistes se développent, comme la révolte d'Aysun et de Guillemundus, qui agite les comtés de Barcelone et de Gérone en 826-827. Les conflits entre les lignages aristocratiques se multiplient, tandis que la guerre civile met aux prises les fils de Louis le Pieux. Les comtes catalans participent à l'agitation interne de l'empire : plusieurs marquis de Gothie, tels qu'Odalric, Humfrid et Bernard, sont destitués par l'empereur. Dans ce contexte de guerre civile, les aristocrates de la Marche d'Espagne se chargent eux-mêmes de défendre leurs terres contres les attaques d'al-Andalus. C'est pour cette raison que Louis le Pieux décide de confier le gouvernement de plusieurs comtés catalans (Urgell, Cerdagne, Barcelone et Gérone) et septimaniens (Narbonne, Agde, Béziers, Lodève, Maguelone et Nîmes) au wisigoth Sunifred Ier, fils du comte de Carcassonne, Bello. Celui-ci meurt pourtant en 848, victime des princes francs rebelles.

Guifred le Velu[modifier | modifier le code]

Le modèle carolingien[modifier | modifier le code]

L'émancipation des comtés catalans (Xe siècle)[modifier | modifier le code]

Évolution (XIe siècle-XIIe siècle)[modifier | modifier le code]

Les comtés catalans à la mort de Raymond Bérenger III en 1131.

Chronologie comparée[modifier | modifier le code]

EasyTimeline 1.90


Timeline generation failed: 1 error found
- Maximum image size is 1600x2000 pixels = 16x20 inch

 Run with option -b (bypass checks) when this is correct.


Guifré I el Pelós Salomó I d'Urgell Sunifred I Galí I Asnar Asnar I Galí Borrell I d'Urgell Guifré I el Pelós Salomó I d'Urgell Sunifred I Galí I Asnar Asnar I Galí Borrell I d'Urgell Guifré I el Pelós Guifré I el Pelós Bernat de Gòtia Otger Humfrid Odalric Guifré I de Girona Sunifred I Bernat de Septimània Berenguer de Tolosa Bernat de Septimània Rampó Berà Odiló Rostany Guifré I el Pelós Bernat de Gòtia Humfrid Odalric Aleran Guillem de Septimània Sunifred I Bernat de Septimània Berenguer de Tolosa Bernat de Septimània Rampó Berà Miró I de Rosselló Bernat de Gòtia Humfrid Odalric Aleran Guillem de Septimània Sunyer I Bernat de Septimània Berenguer de Tolosa Gaucelm Sunyer II Humfrid Odalric Aleran Guillem de Septimània Sunyer I Alaric I Sunyer I Berenguer de Tolosa Gaucelm Ermenguer Categoria:Comtats catalans

Bourgs et cités en terres catalanes avant l'an 1000[modifier | modifier le code]

Le marché et l'argent[modifier | modifier le code]

La famille au haut Moyen Âge[modifier | modifier le code]

La société au haut Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Liste des comtés catalans[modifier | modifier le code]

Les comtés catalans sont constitués de s comtés suivants :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (ca) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en catalan intitulé « Comtats catalans » (voir la liste des auteurs)
  • (ca) Abadal, R. d' (1955). Catalunya carolíngia. III. Els comtats de Pallars i Ribagorça. 2 vol. Barcelona: Institut d'Estudis Catalans.
  • (ca) Abadal, R. d'(1961). La Pre-Catalunya (segles VIII, IX, X i XI). A: F.Soldevila. Historia dels catalans (vol. II). Barcelona: Ariel.
  • (ca) Bonnassie, P. (1979). Catalunya mil anys enrera (vol. I). Barcelona: Edicions 62
  • (ca) Salrach, J. M. (1993). "Bases materials de l'Estat a l'època carolíngia. L'exemple dels comtats catalans". A: Diversos autors. Iles. Jornades de Debat. El poder de l'Estat: evolució, força o raó. Reus: Edicions del Centre de Lectura.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]