Palazzo Ducale (Colorno)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Palazzo Ducale.
Palais ducal
Le Palazzo Ducale de Colorno
Le Palazzo Ducale de Colorno
Présentation
Nom local Palazzo Ducale
Type Palais
Architecte Ferdinando Bibbiena
Date de construction XVIIIe siècle
Propriétaire Province de Parme
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Émilie-Romagne
Localité Colorno
Localisation
Coordonnées 44° 45′ 49″ N 10° 22′ 36″ E / 44.76361, 10.3766744° 45′ 49″ Nord 10° 22′ 36″ Est / 44.76361, 10.37667  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Palais ducal

Le Palazzo Ducale de Colorno, connu comme palais de Colorno fut construit au début du XVIIIe siècle par le duc François Farnèse sur les fondations du château de Colorno.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château de Colorno qui appartenait à la famille des Correggio et des Terzi, fut construit en 1337 par Azzo de Correggio avec l'objectif de défendre cette zone du . Entre le XVIe siècle et le XVIIe siècle, le château fut modifié par Barbara Sanseverino qui le transforma en palais et en fit le siège d'une cour raffinée comprenant une prestigieuse collection de peintures du Titien, Corrège, Mantegna et Raphaël.

Après la confiscation et la décapitation de la comtesse Barbara Sanseverino voulues par le duc Ranuce Ier Farnèse, le palais de Colorno passa aux mains des Farnèse en 1612. Ranuce II sur demande de son épouse Marguerite Violante de Savoie commença des travaux d'aménagements mais l'actuel aspect du palais est dû à son fils François Farnèse et à l'architecte Ferdinando Bibbiena.

En 1731, à la mort d'Antoine Farnèse dernier duc de Parme, le duché passa aux mains de Charles Ier qui déplaça le mobilier et les œuvres du palais à Naples qu'il venait de conquérir.

En 1749, le duché passa à Philippe de Bourbon, frère de Charles Ier et deuxième fils d'Elisabeth Farnèse. Philippe confia à l'architecte Ennemond Alexandre Petitot le travail d'aménager le palais qui utilisa le savoir-faire français afin que l'intérieur du palais ressemble au palais de Versailles en hommage à l'épouse de Philippe, Louise Elisabeth, fille de Louis XV L'aspect extérieur du palais ne fut pas modifié sauf par l'adjonction d'un escalier extérieur.

À la mort de Ferdinand de Bourbon, successeur de Philippe, le duché de Parme fut annexé à la France par Napoléon. Le 28 novembre 1807, un décret de Napoléon déclara le palais, Palais impérial et de nouveaux travaux d'aménagement furent réalisés. Après le congrès de Vienne, le duché fut confié à l'épouse de Napoléon Marie Louise qui en fit une de ses résidences préférées lui ajoutant un jardin à l'anglaise.

Après l'unification italienne du Risorgimento, le palais fut cédé par les Savoie au domaine de l'État italien et en 1870, il fut acquis par la province de Parme.

Les jardins[modifier | modifier le code]

L'origine du jardin remonte à 1448, lorsque Roberto Sanseverino en commande la première installation, il est agrandi ensuite vers la fin 1500.

François Farnèse au début du XVIIIe siècle, confie ses projets d'agrandissement du parc à Jean Baillou qui fait agrandir le grand parc à l'italienne avec l'introduction de fontaines spectaculaires en marbre sur le projet de Ferdinando Galli da Bibbiena.

Puis, entre 1750 et 1760, on procède à la transformation de ce jardin à l'italienne en jardin à la française en la confiant à l'architecte français Ennemond Alexandre Petitot.

En 1816, Marie-Louise lui ajoute un jardin anglais.

Durant la période qui suivit le Risorgimento, le parc se dégrada peu à peu et subit des dommages pendant la Seconde Guerre mondiale.

Depuis 2000, l'administration de la province de Parme a reconstruit le parc à la française en rétablissant le parterre central, les jeux d'eau et les berceaux de verdure latéraux.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Voir[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]