Paciano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paciano
Panorama
Panorama
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Umbria.svg Ombrie 
Province Pérouse 
Code postal 06060
Code ISTAT 054036
Code cadastral G212
Préfixe tel. 075
Démographie
Gentilé pacianesi
Population 974 hab. (31-12-2010[1])
Densité 61 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 01′ 00″ N 12° 04′ 00″ E / 43.01667, 12.06667 ()43° 01′ 00″ Nord 12° 04′ 00″ Est / 43.01667, 12.06667 ()  
Altitude Min. 391 m – Max. 391 m
Superficie 1 600 ha = 16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ombrie

Voir sur la carte administrative de la zone Ombrie
City locator 14.svg
Paciano

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Paciano

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Paciano
Liens
Site web http://www.comune.paciano.pg.it/

Paciano est une commune italienne de moins de 1 000 habitants située dans la province de Pérouse dans la région Ombrie en Italie centrale.

Le village a obtenu le label des plus beaux bourgs d'Italie (I borghi più belli d'Italia).

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Paciano doit son nom (Pacciano jusqu'au XVIIe siècle) à la famille dei Pacci, originaire de Cortone. La cité médiévale se dresse sur le Mont Petrarvella (391  m) où, dans l'Antiquité, se trouvait un temple consacré au dieu Janus. On y accède par trois portes : Fiorentina (de Florence), Perugina (de Pérouse) et Rastrella.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Monuments et patrimoine[modifier | modifier le code]

Intra muros[modifier | modifier le code]

  • le palais communal (XIIIe siècle)
  • les deux portes Rastrella et Fiorentina (XIIIe siècle)
  • la Torre d'Orlando
  • l'église San Giuseppe avec une Madonna della Misericordia, peinte à la fin du XVe siècle par Fiorenzo di Lorenzo
  • la Confrérie du Saint-Sacrement avec deux tableaux du XVe siècle et une fresque de Francesco di Castel della Pieve, considéré comme le maître du Pérugin
  • l'église San Carlo Borromeo avec un portail et un Christ en bois du XVIIe siècle
  • l'église Santa Maria
  • Dans l'ancien siège de la Confrérie du Saint-Sacrement se trouve la collection Saint Joseph avec des objets d'art depuis les étrusques jusqu'au début du XVIIe siècle
    • la Crucifixion de Francesco Nicolò de Città della Pieve (1452)
    • des restes de fresques du XIVe siècle
    • plusieurs coffrets à relique en argent et en or du XVIe siècle
    • des huiliers du XVe siècle
    • quatre statues de la Vierge du XVIIIe siècle
    • des toiles du peintre Castelletti (Paciano, 1790)

Extra muros[modifier | modifier le code]

  • la Madonna della Stella avec les fresques du peintre de Pérouse Scilla Pecennini (XVIe siècle).
  • l'église de San Salvatore en Ceraseto, avec une fresque de Giovanni Battista Caporali.
  • le domaine naturel du Mont Pausillo


Fêtes et traditions[modifier | modifier le code]

  • La Fête de l'Huile se déroule pendant la première décade de décembre.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
13 juin 2004 en cours Franco Fratoni    
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Castiglione del Lago, Città della Pieve, Panicale, Piegaro

Personnalités liées à Paciano[modifier | modifier le code]

  • David McTaggart (mort à Paciano en 2001), environnementaliste canadien, ayant joué un rôle important au sein de l'association Greenpeace

Jumelages[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.