Opération Teardrop

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Opération Teardrop
Un survivant du Unterseeboot 546 sur un destroyer américain.
Un survivant du Unterseeboot 546 sur un destroyer américain.
Informations générales
Date avril - mai 1945
Lieu Océan Atlantique
Issue Victoire américaine
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Commandants
United States Department of the Navy Seal.svg Jonas H. Ingram Flag of Weimar Republic (war).svg Eberhard Godt
Forces en présence
US Naval Jack.svg 4 Porte-avions d'escorte
42 destroyers
War Ensign of Germany 1938-1945.svg Kriegsmarine
11 U-boot
Pertes
env. 126 morts, 1 destroyer env. 218 morts, 33 rescapés, 5 U-boot coulés
Seconde Guerre mondiale
Batailles
Bataille de l'Atlantique

Blocus allié de l'Allemagne · Guerre météorologique · Bataille du Rio de la Plata · Bataille du détroit du Danemark · Opération Neuland · Torpedo Alley · Opération Paukenschlag · Opération Postmaster · Opération Cerberus · Opération Biting · Opération Chariot · Bataille du Saint-Laurent · Opération Frankton · Bataille de la mer de Barents · Bataille du cap Nord · Opération Stonewall · Bataille de la mer Ligure · Opération Teardrop


Front d'Europe de l'ouest


Front d'Europe de l'est


Campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Guerre du Pacifique


Guerre sino-japonaise


Théâtre américain

Des rescapés du Unterseeboot 546 au milieu d'une flotte de destroyers.

L’opération Teardrop était une opération de la Marine des États-Unis (United States Navy) en avril et mai 1945 lors de la Seconde Guerre mondiale pour couler des sous-marins allemands que l'on croyait se rapprocher de la côte américaine et armés de bombes volantes V-1 selon les services de renseignement alliés.

L'opération[modifier | modifier le code]

Deux flottes de lutte anti-sous-marine, composées de 4 porte-avions et de 42 destroyers, ont réussi à détruire cinq Unterseeboot mais perdant un destroyer d'escorte et 126 tués. 218 marins allemands ont été tués et 33 autres capturés.

Huit des survivants de l'équipage du sous-marin allemand U-546 coulé par les Américains ont été torturés par des militaires américains. L'historien Philip K. Lundeberg a écrit que le passage à tabac et la torture des survivants était une atrocité singulière motivée par le besoin des interrogateurs d'obtenir rapidement des informations sur ce que les États-Unis avaient cru à une futur attaque allemande. En effet, les Américains croyaient que le sous-marin se rapprochait de la côte américaine armé de bombes volantes V1. Après la guerre, les Alliés ont déterminé que les sous-marins n'étaient cependant pas porteurs de ces missiles[1],[2].

Les deux sous-marins allemands restants dans l'Atlantique Nord se rendent aux Alliés après la signature de la capitulation inconditionnelle du Troisième Reich le 8 mai 1945. Après la guerre, les Alliés ont déterminé que les sous-marins n'étaient cependant pas porteurs de ces missiles V1 similaires à ceux qui avaient été lancés sur Londres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philip K. Lundeberg, To Die Gallantly : The Battle of the Atlantic, Boulder, Westview Press,‎ 1994, 221–6 p. (ISBN 0-8133-8815-5), « Operation Teardrop Revisited »
  2. Clay Blair, Hitler's U-Boat War. The Hunted, 1942–1945, New York, Random House,‎ 1998 (ISBN 0-679-64033-9), p. 687

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Target America: Hitler's Plan to Attack the United States, James P. Duffy, Greenwood Publishing Group, 2004 - 178 pages. (ISBN 9780275966843)
  • (en) Operation Teardrop Revisited. In Runyan, Timothy J. et Copes, Jan M. To Die Gallantly: The Battle of the Atlantic. Philip K. Lundeberg, Boulder: Westview Press, 1994. (ISBN 0-8133-8815-5)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :