Opération Teardrop

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Opération Teardrop
Un survivant du Unterseeboot 546 sur un destroyer américain.
Un survivant du Unterseeboot 546 sur un destroyer américain.
Informations générales
Date avril - mai 1945
Lieu Océan Atlantique
Issue Victoire américaine
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau : Troisième Reich Reich allemand
Commandants
United States Department of the Navy Seal.svg Jonas H. Ingram Flag of Weimar Republic (war).svg Eberhard Godt
Forces en présence
US Naval Jack.svg 4 Porte-avions d'escorte
42 destroyers
War Ensign of Germany 1938-1945.svg Kriegsmarine
11 U-boot
Pertes
env. 126 morts, 1 destroyer env. 218 morts, 33 rescapés, 5 U-boot coulés
Seconde Guerre mondiale
Batailles
Bataille de l'Atlantique

Blocus allié de l'Allemagne · Guerre météorologique · Bataille du Rio de la Plata · Bataille du détroit du Danemark · Opération Neuland · Torpedo Alley · Opération Paukenschlag · Opération Postmaster · Opération Cerberus · Opération Biting · Opération Chariot · Bataille du Saint-Laurent · Opération Frankton · Bataille de la mer de Barents · Bataille du cap Nord · Opération Stonewall · Bataille de la mer Ligure · Opération Teardrop


Front d'Europe de l'ouest


Front d'Europe de l'est


Campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Guerre du Pacifique


Guerre sino-japonaise


Théâtre américain

Des rescapés du Unterseeboot 546 au milieu d'une flotte de destroyers.

L’opération Teardrop était une opération de la Marine des États-Unis (United States Navy) en avril et mai 1945 lors de la Seconde Guerre mondiale pour couler des sous-marins allemands que l'on croyait se rapprocher de la côte américaine et armés de bombes volantes V-1 selon les services de renseignement alliés.

L'opération[modifier | modifier le code]

Deux flottes de lutte anti-sous-marine, composées de 4 porte-avions et de 42 destroyers, ont réussi à détruire cinq Unterseeboot mais perdant un destroyer d'escorte et 126 tués. 218 marins allemands ont été tués et 33 autres capturés.

Huit des survivants de l'équipage du sous-marin allemand U-546 coulé par les Américains ont été torturés par des militaires américains. L'historien Philip K. Lundeberg a écrit que le passage à tabac et la torture des survivants était une atrocité singulière motivée par le besoin des interrogateurs d'obtenir rapidement des informations sur ce que les États-Unis avaient cru à une futur attaque allemande. En effet, les Américains croyaient que le sous-marin se rapprochait de la côte américaine armé de bombes volantes V1. Après la guerre, les Alliés ont déterminé que les sous-marins n'étaient cependant pas porteurs de ces missiles[1],[2].

Les deux sous-marins allemands restants dans l'Atlantique Nord se rendent aux Alliés après la signature de la capitulation inconditionnelle du Troisième Reich le 8 mai 1945. Après la guerre, les Alliés ont déterminé que les sous-marins n'étaient cependant pas porteurs de ces missiles V1 similaires à ceux qui avaient été lancés sur Londres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philip K. Lundeberg, To Die Gallantly : The Battle of the Atlantic, Boulder, Westview Press,‎ 1994, 221–6 p. (ISBN 0-8133-8815-5), « Operation Teardrop Revisited »
  2. Clay Blair, Hitler's U-Boat War. The Hunted, 1942–1945, New York, Random House,‎ 1998 (ISBN 0-679-64033-9), p. 687

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Target America: Hitler's Plan to Attack the United States, James P. Duffy, Greenwood Publishing Group, 2004 - 178 pages. (ISBN 9780275966843)
  • (en) Operation Teardrop Revisited. In Runyan, Timothy J. et Copes, Jan M. To Die Gallantly: The Battle of the Atlantic. Philip K. Lundeberg, Boulder: Westview Press, 1994. (ISBN 0-8133-8815-5)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :