Olivier De Schutter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Olivier De Schutter

Olivier De Schutter C.M.W. est un juriste belge et professeur de droit international à l'Université catholique de Louvain (UCL, Belgique)[1]. Il est depuis mai 2008 rapporteur spécial pour le droit à l'alimentation (en) du Conseil des droits de l’homme à l'Organisation des Nations unies[2] et spécialiste des Nations unies[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Depuis le 1er mai 2008, Olivier De Schutter est le rapporteur spécial des Nations unies (en) sur le droit à l'alimentation, poste auquel il a succédé au Suisse Jean Ziegler. À ce titre, il lui appartient de présenter des rapports à l’Assemblée générale des Nations unies et au Conseil des Droits de l’Homme portant, notamment, sur les obstacles à la réalisation du droit à l’alimentation et sur les moyens de les surmonter. Ces rapports sont disponibles sur le site du Bureau du Haut Commissariat aux Droits de l'Homme des Nations unies. Par ailleurs, un site spécifique est créé pour permettre de suivre les activités du Rapporteur spécial des Nations unies sur le droit à l'alimentation[4].

Il détient une licence en droit de l'Université catholique de Louvain et de l'Université Paris II (1990). Il a obtenu un Master in Laws à l'Université Harvard (1991). En 1998, il a obtenu un doctorat en droit de l'Université catholique de Louvain.

Spécialiste du droit international et européen des droits de l’homme, il est professeur à l’Université Catholique de Louvain (Louvain-la-Neuve) et au Collège d’Europe (campus de Natolin, Pologne). Il a été Professor invité à la New York University, dont il est membre de la Global Law School, et à la Columbia University de New York. Entre 2002 et 2006, il a coordonné le Réseau européen d'experts indépendants en matière de droits fondamentaux, un groupe d'experts de haut niveau en matière de droits fondamentaux qui a assuré le suivi de la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne pour la Commission européenne et le Parlement européen.

De 2004 à 2008, il a été secrétaire général de la Fédération internationale des Ligues des droits de l'homme où il était chargé des questions liées à la mondialisation économique.

Le 21 juillet 2012, le Roi Albert II élève Olivier De Schutter au rang de Baron. En 2013, sur recommandation d'un jury international présidé par le professeur Eric Maskin de l'Université Harvard, Prix de la Banque de Suède en Sciences économiques (Prix Nobel d'Économie), le Prix Francqui lui a été décerné en reconnaissance de sa contribution à la théorie de la gouvernance, au droit de l'Union européenne, et au droit international des droits de l'homme.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Publications d'Olivier De Schutter [1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Site web du Rapporteur Spécial des nations Unies sur le droit à l'alimentation [2]

  1. Page personnelle d'Olivier De Schutter
  2. (en) Fabien Deglise, « L'entrevue - Contre la famine, la baisse des prix ne suffit pas », Le Devoir,‎ 3 novembre 2008 (lire en ligne)
  3. UN concerned about China's food safety activists
  4. http://www.srfood.org