Nathan Milstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Milstein.

Nathan Milstein

Naissance 31 décembre 1903
Odessa, Ukraine
Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Décès 21 décembre 1992 (à 88 ans)
Londres
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale Violoniste

Nathan Milstein, né le 31 décembre 1903 à Odessa et mort le 21 décembre 1992 à Londres, est un violoniste d'origine russe, naturalisé américain en 1942 après avoir passé une grande partie de sa vie aux États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Forcé par sa mère à prendre des cours de violon dès l'âge de 4 ans, il étudie d'abord avec Piotr Stolyarsky (également le professeur de David Oïstrakh). À 10 ans déjà, il joue le Concerto de Glazounov sous la direction du compositeur lui-même. L'année suivante, il est invité à étudier avec Leopold Auer au conservatoire de Saint-Pétersbourg.

Il revient à Odessa en 1917 lorsque Auer quitte la Russie pour la Norvège, et part en 1921 pour Kiev où il rencontre Vladimir Horowitz, avec lequel il se lie d'amitié. Ils partent ensemble pour une tournée européenne en 1925 en tant qu'ambassadeurs culturels de l'Union soviétique. Milstein ne retournera jamais dans son pays, vivant d'abord à Berlin, puis à Bruxelles, où il étudie avec Eugène Ysaÿe. Milstein fait ses débuts aux États-Unis en 1929: tournée avec Horowitz et le violoncelliste Gregor Piatigorsky, il jouait sur un Stradivarius de 1710 ayant appartenu à Goldmann et qu'il nomme affectueusement "Marie-Thérèse" (prénom de sa femme), concerts avec Leopold Stokowski et l'Orchestre de Philadelphie. Il s'installe à New York, revenant fréquemment donner des concerts en Europe et est considéré comme l'un des plus grands violonistes du XXe siècle: fuyant le spectaculaire et les effets faciles et faisant corps avec son instrument, il est connu en particulier pour ses interprétations d'œuvres de musique romantique ainsi que des Sonates et partitas pour violon seul de Jean-Sébastien Bach. Il continue à donner des concerts à plus de 80 ans mais doit mettre fin à sa carrière en 1987, à l'âge de 83 ans, suite à une fracture de la main, après avoir passé les dernières années de sa vie à adapter ses doigtés pour trois doigts encore fonctionnels (!).

Milstein est également l'auteur d'un grand nombre d'arrangements pour violon ainsi que de cadences, en particulier pour les concertos de Mozart (K 219), de Beethoven (op. 61), de Brahms (op. 77) et de Paganini (op. 6).

Nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1968, il reçut également un Grammy Award en 1975.

Ses violons[modifier | modifier le code]

1. Stradivarius de 1710 ayant appartenu à Goldmann, "Le Maria-Theresa" (des prénoms de sa femme et de sa fille)

2. Stradivarius de 1703 ayant appartenu à Charles Dancla, "Le Dancla"

Témoignages vidéo-musicaux[modifier | modifier le code]

Il nous reste des interprétations musicales de Nathan Milstein un certain nombre de témoignages vidéos. L'artiste a été filmé jouant :

- Brahms : Concerto pour violon en ré majeur, Finale (Norman Del Mar)

- Beethoven : Sonate pour violon et piano no 9 en la majeur "Kreutzer", 1er et 3e mouvements (Georges Pludermacher)

- Sarasate : Introduction et Tarentelle avec (Georges Pludermacher) (piano)

- J.S Bach : Partita no 2 en ré mineur, BWV 1004 - V. Chaconne

- Milstein : Paganiniana (variations sur des thèmes provenant d'œuvres de Paganini)

- J.S Bach : Partita no 3 en mi majeur, BWV 1006 - I. Prélude

- Paganini : Caprice no 24 en la mineur

- Falla : Suite populaire espagnole - Jota, Asturiana (Ernest Lush)

- Mozart : Adagio en mi majeur, K.261 (Ernest Lush)

- Mozart : Rondo en ut majeur, K.373 (Ernest Lush)

- Paganini : Caprice no 1 en ut majeur

- Mozart : Concerto en la majeur, K.219, 1er mouvement (Norman Del Mar)

- Novacek : Perpetuum mobile (Ernest Lush)

- Mendellssohn : Concerto pour violon en mi mineur Op.64 (orchestre symphonique de Chicago, Walter Hendl) 4 mars 1962

-Tchaikovsky : concerto pour violon en ré majeur Op. 35 (orchestre symphonique de Chicago, Walter Hendl) 6 janvier 1963

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernard Gavoty, Les grands Interprètes, Nathan Milstein, Éditions René Kister, Genève 1956.
  • Nathan Milstein et Solomon Volkov, De la Russie à l'occident. mémoires musicaux et autres souvenirs de Nathan Milstein, Buchet-Chastel, 1991
  • Henry Roth, Nathan Milstein, in Violin Virtuosos, From Paganini to the 21st Century, Los Angeles, California Classics Books, 1997, p. 130–138
  • Paolo Cecchinelli, Nathan Milstein. Paganiniana. Variations for violin solo, in Quaderni dell’Istituto di Studi Paganiniani, n. 12 (2000), p. 25–36
  • Jean-Michel Molkhou, Les Grands violonistes du XXe siècle (Buchet Chastel)