Mohammed Bello

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bello (homonymie).

Mohammed Bello (arabe : محمد بلو) est le second sultan de l'empire de Sokoto, en pays haoussa. Succédant à son père, Usman dan Fodio, qui meurt en 1817, il régna jusqu'au 25 octobre 1837, date de sa mort.

À deux reprises, il reçoit avec égards l'explorateur écossais Hugh Clapperton[1], une première fois du 17 mars au 2 mai 1824, puis du 15 octobre 1826 au 13 avril 1827, date de la mort de Clapperton, qui succombe à la dysenterie[2]. De leur rencontre et de leurs échanges nous sont parvenus des cartes produites par Mohammed Bello et des savants de son entourage qui nous renseignent sur leur imaginaire géographique[3]

L'un des frères de Mohammed Bello, Atikou, lui succède en 1837.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Paul E. Lovejoy, « The Clapperton-Bello Exchange: The Sokoto Jihad and the Trans-Atlantic Slave Trade, 1804-1837 », in Christopher Wise (dir.), The desert shore : literatures of the Sahel, Lynne Rienner Publishers, Boulder, Co., 2001, p. 201 et suiv. (ISBN 0-89410-867-0)
  2. (fr) Mémoires de la Société ethnologique, vol., Mme Vve Dondey-Dupré, 1841, p. 25 ; 31
  3. Isabelle Surun, Camille Lefebvre, « Exploration et transferts de savoir : deux cartes produites par des Africains au début du 19e siècle », Mappemonde, N°92 (4-2008)[lire en ligne http://mappemonde.mgm.fr/num20/articles/art08405.html].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Boubou Hama, Histoire du Gobir et de Sokoto, Paris, Présence africaine, 1967, p. 95
  • Murray Last, The Sokoto Caliphate, Londres, Longman, 1977, 280 p.