Signal de détresse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Être en situation de détresse signifie être sous la menace d'un danger grave et imminent.

Il a été nécessaire de codifier ou de réglementer les signaux qui peuvent signifier la détresse afin d'éviter les confusions. Les signaux sont généralement utilisés lorsqu'il y a un défaut de communication (distance trop grande pour que la parole suffise, manque de moyens radio électriques, pas de téléphone, milieu aquatique, etc.).

Véhicules terrestres[modifier | modifier le code]

Montagne[modifier | modifier le code]

  • Un carré de tissu rouge d'un mètre de côté, présent dans la trousse de premiers secours, étalé sur le sol signifie la détresse et le besoin de secours
  • Utiliser des fusées de détresse
  • Lever les mains en forme de V afin de former un Y avec vos corps/bras, équivalent à la première lettre de "Yes" (signifiant que oui, vous avez besoin de secours)
  • Signal SOS (···---···) émis le jour avec un miroir réfléchissant les rayons du Soleil, ou la nuit avec une lampe de poche, ou à tout moment à l'aide d'un sifflet.
  • Canal européen des secours en montagne ( [1] ) Canal E : 161,300 MHz ( [2] ).

Mer[modifier | modifier le code]

(Source : annexe IV du colreg)

  • Coup de canon ou autres signaux explosifs tirés à des intervalles d'une minute environ
  • Son continu produit par un appareil quelconque pour signaux de brume
  • Fusées ou bombes projetant des étoiles rouges lancées une à une à de courts intervalles
  • Signal émis par radiotélégraphie ou par tout autre système de signalisation, se composant du groupe S.O.S du code Morse
  • Signal radiotéléphonique consistant en le mot « Mayday » 3 fois de suite.
  • Signal de détresse N.C du code international des signaux maritimes (N au dessus de C):


ICS November.svg

ICS Charlie.svg
  • Signal consistant en un pavillon carré ayant, au-dessus ou en dessous, une boule ou un objet analogue
  • Flammes sur le navire (telles qu'on peut en produire en brûlant un baril de goudron, un baril d'huile, etc.)
  • Fusée à parachute ou feu à main produisant une lumière rouge
  • Signal fumigène produisant une fumée de couleur orange
  • Mouvements lents et répétés de haut en bas des bras étendus de chaque côté
  • Alerte de détresse émise par appel sélectif numérique (ASN) sur :
  • Alerte de détresse dans le sens navire côtière émise par la station terrienne Inmarsat ou d'un autre prestataire de services mobiles par satellite du navire[3].
  • Signaux transmis par les radiobalises de localisation de sinistre
  • Signaux approuvés transmis par des systèmes de radiocommunication, y compris les répondeurs radar des embarcations ou radeaux de sauvetage
  • Est interdit l'usage de l'un quelconque des signaux ci­-dessus, sauf dans le but d'indiquer un cas de détresse ou un besoin de secours, ainsi que l'usage d'autres signaux susceptibles d'être confondus avec l'un des signaux ci­dessus.
  • Il convient de prêter attention aux chapitres pertinents du code international de signaux, au manuel international de recherche et de sauvetage aéronautiques et maritimes (volume III) et aux signaux suivants:
    • Morceau de toile de couleur orange soit avec un carré et un cercle de couleur noire soit avec un autre symbole approprié (pour repérage aérien) ;
    • colorant.

Aéronautique[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. communication radio sur la fréquence 161 300 Mhz
  2. Urgence sur la fréquence 161 300 Mhz
  3. correction à l'ouvrage 2A SHOM