Mary McCarthy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mary McCarthy

Mary McCarthy (21 juin 191225 octobre 1989) est une romancière et journaliste américaine, critique littéraire et militante politique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Seattle (État de Washington) dans une famille d'ancêtres aux origines diverses (catholiques irlandais, protestants, juifs), Mary McCarthy suit ses études à Vassar College, New York (promotion de 1933).

Collaboratrice à The New Republic, à The Nation, à Harper's Magazine et à la New York Review of Books, Mary McCarthy milite dans les rangs des communistes américains avant de s'en éloigner à la suite des procès de Moscou. Adversaire du maccarthisme comme du stalinisme, elle publie également deux ouvrages très critiques sur la guerre du Viêt Nam et le scandale du Watergate.

Vassar College quelques années avant Le Groupe

En tant que romancière, elle connaît tout d'abord un succès de scandale avec L'Oasis mais la célébrité lui vient avec Le Groupe (1962), dont Sidney Lumet fait un film en 1966, avec Candice Bergen (dont c'est la première apparition à l'écran), Joan Hackett et Larry Hagman dans les rôles principaux. Le roman, tout comme le film, retrace les destins croisés de huit anciennes camarades d'université qui formaient jadis un « groupe », au cours des années 1930, dans un établissement qui offre de nombreuses similitudes avec Vassar.

Mary McCarthy s'est mariée quatre fois. L'un de ses époux fut le grand critique littéraire Edmund Wilson. Elle est la sœur de l'acteur Kevin McCarthy.

Une longue amitié a lié Mary McCarthy à Hannah Arendt. Leur correspondance a été éditée.

Ouvrages traduits en français[modifier | modifier le code]

  • Venise connue et inconnue, notes d'André Chastel, éd. de L'Œil, Lausanne, 1956
  • À contre-courant, Stock, 1965
  • Vietnam, Jean-Jacques Pauvert, 1968
  • Rapport sur le procès du capitaine Medina, Laffont, 1973
  • Suspendu à un fil et autres essais, Laffont, 1974
  • Littératures, Laffont, 1974
  • Watergate : la tragédie de l'Amérique, Gallimard/L'Air du Temps, 1974
  • Les Oiseaux d'Amérique, Livre de Poche, 1976
  • Cannibales et Missionnaires, Fayard, 1980
  • Le Groupe, Folio, 1983
  • La Vie d'artiste, 10/18, 1986
  • Mémoires d'une jeune catholique, 10/18, 1986
  • Dis-moi qui tu hantes, 10/18, 1986
  • Le Roman et les Idées, et autres essais, Fayard, 1988
  • L'Oasis et autres récits, Fayard, 1988
  • Comment j'ai grandi, Fayard, 1990
  • En observant Venise, Salvy, 1994
  • Les Pierres de Florence, Salvy, 1994
  • Un été si tranquille, Presses de la Cité, 2000
  • Correspondance 1949-1975, par Hannah Arendt et Mary McCarthy

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Sabrina Fuchs Abrams, Mary Mccarthy: Gender, Politics, And The Postwar Intellectual, (2004), Peter Lang Publishing
  • (en) Frances Kiernan, Seeing Mary Plain: A Life of Mary McCarthy, (2000), W.W. Norton
  • (en) Eve Stwertka (editor), Twenty-Four Ways of Looking at Mary McCarthy: The Writer and Her Work, (1996), Greenwood Press
  • (en) Carol Brightman (editor), Between Friends: The Correspondence of Hannah Arendt and Mary McCarthy 1949-1975, (1996), Harvest/HBJ
  • (en) Carol Brightman, Writing Dangerously: Mary McCarthy And Her World, (1992), Harvest Books
  • (en) Joy Bennet, Mary McCarthy; An Annotated Bibliography, (1992), Garland Press
  • (en) Carol Gelderman, Mary McCarthy: A Life, 1990, St Martins Press

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]