Mars désarmé par Vénus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mars désarmé par Vénus
Image illustrative de l'article Mars désarmé par Vénus
Artiste Jacques-Louis David
Date 1824
Type peinture d'histoire
Technique huile sur toile
Dimensions (H × L) 308 cm × 265 cm
Localisation Musées royaux des beaux-arts de Belgique, Bruxelles()

Mars désarmé par Vénus est un tableau de Jacques-Louis David qui est actuellement conservé aux Musées royaux des beaux-arts de Belgique à Bruxelles.

La toile monumentale est l’ultime mise en scène de Jacques-Louis David et avec elle, il met fin à une longue carrière artistique. Il a 73 ans quand il commence ce tableau à Bruxelles et mettra trois ans pour l’achever. Dans un décor surréaliste avec un temple flottant sur les nuages, Vénus et ses acolytes, les trois grâces et Cupidon, s’activent. Mars, le dieu de guerre, se laisse dépouiller de ses armes avec complaisance et succombe aux charmes de Vénus.


Cette œuvre impressionnante et ambitieuse est une tentative de réaliser la synthèse entre l’Antiquité, l’idéalisme et le réalisme. Plusieurs éléments peint par l'artiste proviennent de l'Antiquité: Les personnages, le décor, les objets.

Le vieux peintre a produit une œuvre ironique et provocatrice et l'a exposée à Paris juste avant sa mort, alors qu’il était en exil et que le romantisme faisait sa percée au Salon.

Les modèles qu'il a sollicités sont pour la plupart des acteurs du Théâtre de la Monnaie : Vénus est incarnée par Marie Lesueur, Lucien Petipa est Cupidon, un abonné campe Mars et l'une des Grâces est la maîtresse du prince d'Orange.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Musée d'Art Moderne, Œuvres choisies, Bruxelles, MRBAB, 2001, p. 18-19.
  • Maïé Pacco, De Vouet à David : peintures françaises du Musée d'art ancien, XVIIe et XVIIIe siècles, Bruxelles, MRBAB, 1994, p. 86-89.