Marie-Thérèse Ledóchowska

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bienheureuse Marie-Thérèse
Naissance 29 avril 1863
Loosdorf
Décès 6 juillet 1922  (à 59 ans)
Rome
Nationalité Autrichienne, Polonaise
Béatification 19 octobre 1975
par Paul VI
Vénéré par l'Église catholique romaine
Saint patron surnommé Mère de l’Afrique

Marie-Thérèse Ledóchowska (29 avril 1863 - 6 juillet 1922) est une bienheureuse catholique, sœur fondatrice des Missionnaires de Saint-Pierre-Claver. Elle est née en 1863 à Loosdorf, près de Vienne (Autriche).

Biographie[modifier | modifier le code]

Issue d'une famille d'aristocrates d'origine polonaise de 7 enfants, elle fut, en même temps que son père qui en mourut, atteinte à l'âge de 22 ans du typhus, qui la défigura, mais elle en serait sortie transfigurée au sens spirituel. Elle parfait sa convalescence au service de l’archiduchesse de Toscane à Salzbourg, comme dame d’honneur, ce qui renforce son cheminement intérieur.

La révélation lui serait venue de la lecture d'une conférence du cardinal Lavigerie, traitant de l’esclavage en Afrique et de la croisade en faveur de son abolition, véritable appel aux femmes d’Europe qui ont le don de l'écriture, de le mettre au service de cette cause. Elle s'y consacre si bien que les dons affluent. Elle édite alors sa propre revue, L’Écho d’Afrique, puis, avec l'aide des jésuites viennois, elle ébauche une association dont l'entreprise sera bénie par le pape Léon XIII qui la reçoit en audience le 29 avril 1894, jour de son anniversaire. Ainsi seront fondées les Missionnaires de saint-Pierre-Claver, du nom d'un saint jésuite espagnol qui a consacré sa vie à secourir les esclaves au XVIe siècle.

Son dévouement spirituel et son activité débordante à la cause des noirs lui valurent le surnom de mère de l'Afrique. Elle a été béatifiée par Paul VI le 19 octobre 1975, lors de la Journée mondiale des Missions.

Sa communauté est implantée aujourd'hui dans 22 pays, sur tous les continents.

Elle est la sœur aînée de Sainte Ursule Ledóchowska et du Supérieur Général des jésuites de 1915 à 1942, Vladimir Ledóchowski, et la nièce du cardinal Mieczysław Ledóchowski.

Liens externes[modifier | modifier le code]