Margaret Spellings

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Margaret Spellings
Portrait officiel de Margaret Spellings, 2005
Portrait officiel de Margaret Spellings, 2005
Fonctions
8e secrétaire à l'Éducation des États-Unis
Président George W. Bush
Gouvernement Administration Bush
Prédécesseur Rod Paige
Successeur Arne Duncan
Biographie
Nom de naissance Margaret Dudar
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Michigan (États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain
Conjoint Robert Spellings
Diplômé de Université de Houston

Margaret Spellings
Secrétaires à l'Éducation des États-Unis

Margaret Spellings (née Margaret Dudar le ) dans le Michigan est la secrétaire à l'Éducation des États-Unis dans l'administration du président George W. Bush de janvier 2005 au .

Elle est la première mère d'enfants d'âge scolaire à être titulaire de cette charge de secrétaire à l'Éducation des États-Unis. En 2001, elle fut la principale inspiratrice de la loi No Child Left Behind.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Ainée de quatre filles, Margaret Dudar est née dans le Michigan mais déménagea vers le Texas, et elle passe son enfance et son adolescence à Houston, Texas. Elle est diplômée de la Sharpstown High School en 1975.

Elle obtint un Bachelor's degree en sciences politiques de l'Université de Houston, elle travaille à la commission sur la réforme de l'éducation mise en place par William Clements, le premier gouverneur républicain du Texas depuis plus de 100 ans, et également à l'administration des écoles de l'État.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

En 1994, elle est le directrice politique de la campagne de George W. Bush en lice pour le poste de gouverneur.

De 1995 à 2000, Margaret Spellings est une des plus proches conseillères du gouverneur George W. Bush.

De 2001 à 2005, elle le suit à la Maison-Blanche.

Secrétaire à l'Education[modifier | modifier le code]

Elle fut nommée à ce poste le , Margaret Spellings succède ainsi à Rod Paige au Département de l'Education. Cette nomination fut confirmée par le Sénat américain le où elle prêta serment le même jour. Cela marqua également le début du second mandat de la présidence Bush.

En janvier 2005, elle proteste contre un épisode de Postcards From Buster sur la chaîne publique PBS (financée par l'État fédéral) et mettant en scène des enfants d'un couple de lesbiennes. Elle fut critiquée sur ce point par le représentant des US Gays qui lui reproche ses commentaires "dégradants". Mais la chaîne renoncera à diffuser l'épisode sur son réseau national.

No child left behind[modifier | modifier le code]

En avril 2005, sur la chaîne PBS sur l'émission NewsHour avec Jim Lehrer, elle appela à la résistance pour le "No Child Left Behind Act".

Devant le texte du programme, elle déclare  : « Je pense qu'il est regrettable, franchement que la différence d'éducation entre enfants afro-américains et enfants anglo-saxons dans le Connecticut soit si grand. Et je pense que c'est regrettable pour ces familles et ces élèves qu'ils essayent de trouver une échappatoire pour sortir de la loi plutôt que de s'occuper du besoin de leurs enfants. »

« C'est cette notion, une douce intolérance à de faibles attentes, comme le président la nomme, c'est ce que le No Child Left Behind rejette. »

En janvier 2007, dans une déclaration à la chambre de commerce américaine Spellings remarqua :

« Tout le monde ici, sait qu'avant que ce programme devienne une loi, les enfants évoluaient de niveau en niveau, et personne ne savaient ou pas s'ils savaient lire, écrire, additionner, soustraire. Nous avons investi des milliards de dollars et nous espérions basiquement obtenir le meilleur. Le manque de comptabilité a contribué à créer cette différence où les pauvres et les minorités scolaires sont laissés loin derrière leurs pairs… Pas une seule fois lors de mes déplacements, je n'ai rencontré un seul parent qui ne voulait pas que ses enfants soient laissés seuls pour apprendre sur les différents niveaux de classe jusqu'en 2014. Je sais que dans cette pièce tous les parents sont d'accord. »

Vie privée[modifier | modifier le code]

Margaret Spellings a épousé Robert Spellings qui pratique le droit à Austin et a fait du lobbying pour un projet d'école à la carte.

Article connexe[modifier | modifier le code]