Marcel Nicolle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nicolle.

Marcel Nicolle

Nom de naissance Marcel Marie Léonce Nicolle
Naissance 1er juin 1871
Rouen
Décès 27 mars 1934 (à 62 ans)
Paris
Diplôme
Profession
Distinctions
Ascendants
Eugène Nicolle et Aline Louvrier
Famille

Marcel Nicolle, né à Rouen le 1er juin 1871 et mort à Paris le 27 mars 1934, est un conservateur de musée et critique d'art français.

Après des études au lycée Corneille à Rouen, il obtient une licence de droit et est élève de l'École du Louvre et du peintre Luc-Olivier Merson. Il est conservateur au musée de Lille de 1895 à 1897 (conservateur-adjoint de 1892 à 1894) et au musée du Louvre.

Il est critique d'art au Journal de Rouen, journal dans lequel il fera une critique virulente du fauvisme lors du Salon d'automne de 1905[1].

Il reçoit la Légion d'honneur en 1926.

Il est inhumé au Cimetière monumental de Rouen.

Expert en arts, sa bibliographie compte 22 livres, mémoires, rapports et plus de 300 articles de revues et de journaux.

Il est le frère de Charles Nicolle, médecin (1866-1936).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Rembrandt aux expositions d'Amsterdam et de Londres, P. Ollendorff, Paris, 1909.
  • Ville de Nantes. Musée municipal des beaux-arts, Nantes, 1913
  • La Peinture au musée du Louvre : école anglaise, L'Illustration, Paris.
  • La Peinture au musée du Louvre : école espagnole, L'Illustration, Paris.
  • Le Musée de Nantes. Peintures, Laurens, Paris, 1919.
  • Le musée de Rouen. Peintures, Laurens, Paris, 1920.
  • La Peinture française au Musée du Prado, Perrin, Paris, 1925.
  • Le Musée et la Curiosité, Paris, 1931.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Journal de Rouen, 20 novembre 1905.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Émile Dacier, Marcel Nicolle (1871-1934) : notice biographique et bibliographique de ses œuvres, 1936
  • Jacques Nicolle, « Marcel Nicolle (1871-1934) un maître normand de la critique d'art », dans Bulletin des Sociétés savantes de Haute-Normandie, no 16, 1959, p. 137-149

Lien externe[modifier | modifier le code]