Marc Lawrence (acteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marc Lawrence.

Marc Lawrence

Nom de naissance Max Goldsmith
Naissance 17 février 1910
New York
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Décès 27 novembre 2005 (à 95 ans)
Palm Springs, Californie
Profession Acteur
Films notables Quand la ville dort
Les diamants sont éternels

Marc Lawrence, de son vrai nom Max Goldsmith, est un acteur américain né le 17 février 1910 à New York et mort le 27 novembre 2005 à Palm Springs (Californie).

Parfois crédité sous les noms de F. A. Foss et Marc Laurence, il a scénarisé, réalisé et produit deux films : Tendre Garce (1965) et Daddy's Deadly Darling (1972).

Biographie[modifier | modifier le code]

Marc Lawrence est né à New York d’une mère juive polonaise, Minerva Norma (née Sugarman), et d’un père juif russe, Israel Simon Goldsmith[1],[2]. Il fait ses études au City College of New York.

En 1930, il joue avec John Garfield dans de nombreuses pièces avant d'obtenir son premier contrat cinématographique avec la Columbia Pictures en 1932 dans Si j'avais un million (Garfield le rejoindra en 1938). De par sa carrure, il est employé dans des rôles de gangster ou de chefs de mafia. Durant la période McCarthy, Lawrence est placé sous surveillance pour ses opinions politiques et appelé à témoigner au House Un-American Activities Committee, où il admet avoir été membre du Parti communiste. Il est alors mis sur liste noire et s'exile en Europe, où il poursuit sa carrière.

Quelques années plus tard, il retourne aux États-Unis et reprend sa place à Hollywood, jouant des malfrats dans deux films de la série James Bond : Les diamants sont éternels (1971) face à Sean Connery et L'Homme au pistolet d'or (1974) face à Roger Moore. Il joue aussi avec Laurence Olivier dans Marathon Man (1976).

À la télévision, il joue le rôle de M. Zeemo dans Star Trek : Deep Space Nine (épisode Badda-Bing Badda-Bang) en 1999. Sa dernière apparition est dans Les Looney Tunes passent à l'action (2003), en tant que vice-président d’ACME Corporation.

Il meurt d’une attaque cardiaque le 27 novembre 2005 à l’âge de 95 ans. Il repose au cimetière de Westwood Village, à Los Angeles en Californie. Il a une fille actrice, Toni Lawrence[3].

En 1991, Lawrence publie une autobiographie intitulée Long Time No See: Confessions of a Hollywood Gangster. Marc Lawrence a également fait l’objet d'un roman, The Beautiful and the Profane (publié en 2002).

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tom Vallance, « Nécrologie », The Independent, 3 décembre 2005.
  2. Nécrologie, The Telegraph, 3 décembre 2005.
  3. Toni Lawrence sur imdb

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]